Vendredi 18 juin 2021
New York
New York

Pierrot Colonna : « on peut commencer à changer le monde »

Par Rachel Brunet | Publié le 17/05/2021 à 16:55 | Mis à jour le 18/05/2021 à 16:50
Photo : Pierrot Colonna, numéro 2 de la « Liste Citoyenne de Gauche, pour une société plus solidaire et respectueuse de notre environnement ».
Pierrot Colonna pour les élections consulaires

Le 29 mai 2021, les Français des États-Unis éliront leurs nouveaux Conseillers des Français de l’étranger. Dans notre rôle de premier média des Français de l’étranger, il nous est apparu important de donner la parole à ces femmes et ces hommes engagés en politique locale et candidats à cette élection consulaire. Du 17 au 21 mai, nous donnons chaque jour la parole aux têtes de liste et numéro 2. Aujourd’hui, nous donnons la parole à Pierrot Colonna, numéro 2 de la « Liste Citoyenne de Gauche, pour une société plus solidaire et respectueuse de notre environnement », une liste soutenue par La France Insoumise, pour qui renouveler les élus et éviter la corruption passive est essentiel.

 

Voici La Tribune de Pierrot Colonna

Je me présente... Je m’appelle Pierrot Colonna, je suis né en France dans les années 1970.
Enfance parisienne, je décide de partir à New York l’année de mes 25 ans. La vie new-yorkaise m’ayant plu dès le départ, je décide de tout faire pour rester. Après avoir passé sept ans comme “illegal allien” (expression qui me déplaît car aucun être humain n’est illégal mais est en situation irrégulière) je réussis à régulariser ma situation et obtiens une “green card” puis la citoyenneté américaine en 2012.

La ville de New York et les États Unis m’ont beaucoup donné, je ne parlais pas un mot d’ anglais quand je suis arrivé en 1996. J’ai commencé par apporter les cafés à mes employeurs sur les plateaux de cinéma jusqu’à ce qu’un assistant caméra généreux prenne sur son temps pour m’apprendre le métier de base du département : “ charger des rouleaux de film dans les caméras ”. Ce boulot était un avancement, j ai monté l’échelle doucement pour devenir deuxième assistant, puis premier assistant. Maintenant je suis chef opérateur(cadreur) et je parle anglais ! Merci New York.

Je suis également très engagé dans la vie du quartier dans lequel je vis depuis 20 ans à Brooklyn (Bed-Stuy) quartier populaire à majorité noire. J’aide les familles démunies a se défendre des agents immobiliers sans scrupules, assoiffés d’argent et de bénéfices.

Je m’efforce d’éduquer le plus possible les propriétaires de maisons, afin qu’ils ne vendent pas leur bien à n’importe quel prix et dans n’importe quelles conditions. J’ai aussi par ailleurs développé une relation solide avec la police de proximité “Community affairs” pour combler le manque de lien entre les jeunes du quartier et les forces de l’ordre, en particulier après l’affaire George Floyd où ma rue a vu vingt-sept voitures carbonisées.

J’ai décidé de me présenter sur la Liste citoyenne de gauche pour une société plus solidaire et respectueuse de notre environnement pour plusieurs raisons. Tout d’abord le titre de notre liste reflète exactement la vision que j’ai du monde dans lequel je souhaite vivre ... Nous vivons dans un monde très égoïste dont les richesses vont pour l’essentiel au 1% qui s’enrichit tant que cela en devient honteux. Je me battrais toujours pour une société où l’ascension sociale a encore du sens, un monde où naitre pauvre ne vous condamne pas à rester pauvre et à souffrir. Vivant dans un environnement et une nature bafoués depuis des lustres, j’ai envie de m’engager pour essayer de résoudre ces problèmes de pollution et de changement climatique tout en pensant que cela peut booster notre économie. Pour cela, il faut de la volonté et du courage. Il me parait inadmissible de laisser un monde en péril a notre jeunesse. Notre programme nous permettra, si nous sommes élus, d’encourager des initiatives à l’échelle locale. Par exemple, nous favoriserons la présentation de projets écologiques dans le dispositif de soutien au tissu associatif des Français à l’étranger (Stafe).

La politique, je la commente depuis 30 ans, je m’en plains depuis 30 ans, donc j’ai décidé d’aller voir comment fonctionnent nos institutions pour comprendre comment on pourrait améliorer le manque flagrant de confiance des votants pour leur classe politique.

Je pense également que le renouvellement des femmes et des hommes politiques est essentiel... Je suis en faveur de deux mandats maximum sans cumul, ce qui est très important pour rester en contact avec les gens et leurs problèmes et pour éviter la corruption passive... Plus vous restez au même poste ; plus vous vous entendez avec les acteurs économiques ou autres, et plus le système fonctionne à coup de faveurs éloignées de la justice sociale.

Je vois la politique comme un engagement citoyen et non pas une carrière. Etre en politique c’est donner son temps pour l’intérêt général. J’assume même l’idée que les députés devraient être tirés au sort et non pas élus, un peu comme pour les jurés pour un procès, ce qui permettrait un renouvellement automatique de nos représentants et empêcherait les collusions entre la classe politique et le milieu des affaires, donc plus de transparence et plus de justice, pour les appels d’offres par exemple. Cela permettrait aussi d’écrire des lois qui vont réellement dans le sens des citoyens et de l’intérêt general et non pas dans le sens d’une minorité qui a plus de relations.

Le rôle de conseiller consulaire concerne également l’attribution de bourses diverses... Si je suis élu, je veillerai bien sûr au respect de l’équité et à la bienveillance dans la répartition de ces allocations sans passe droits ni favoritisme mais en fonction exclusivement des critères d’attribution des bourses.

En tant qu’artiste, j’aimerais aider à subventionner des projets artistiques... et mettre en valeur des artistes français mais pas forcément les plus connus ou les plus en vue. J’aimerais aider des artistes à developper leur carrière et montrer des œuvres atypiques. New York City est une plateforme parfaite pour cela à mon avis.

Par ailleurs, je pense qu’abuser et détourner les fonds de l’État représente une grosse partie du problème de manque de confiance des électeurs. Ceux qui ont vraiment besoin d’aide sont souvent laissés sur le carreau quand d’autres profitent impunément d’avantages grâce à leurs relations. Le plus important pour moi est de redonner confiance à notre jeunesse dans la mission politique des élus et de démontrer qu’avec de l’écoute, du travail et de la compassion on peut commencer à changer le monde, et ce déjà dans le contexte des élections consulaires.

Changeons ce qui nous dérange et avançons ensemble.

Pierrot Colonna

 

Pour en savoir davantage sur Liste citoyenne de Gauche, pour une sociéte plus solidaire et respectueuse de notre environnement 

 

Les Français de la circonscription de New York, Connecticut, New Jersey et Bermudes sont appelés aux urnes le 29 mai 2021 pour élire leurs 5 Conseillers des Français de l’étranger. Le vote par internet est ouvert pendant 5 jours consécutifs, du vendredi 21 mai à 12h (heure de Paris) au mercredi 26 mai 2021. Cette élection locale est aussi politique. Les Conseillers des Français de l’étranger éliront à leur tour les 12 Sénateurs représentant les Français établis hors de France.

Rachel Brunet

Rachel Brunet

Après être passée par la presse économique et la presse spécialisée, Rachel Brunet est la directrice et la rédactrice en chef de l’édition New York du Petit Journal.
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Pascal Dangin mar 25/05/2021 - 18:17

Bravo Pierrot! exactement ce dont nous avons besoin! La! Je vote Colonna!

Répondre