Mercredi 22 septembre 2021
TEST: 3277

Christine Tuaillon à la tête de la Liste Citoyenne de Gauche

Par Rachel Brunet | Publié le 17/05/2021 à 11:30 | Mis à jour le 17/05/2021 à 16:54
Photo : Christine Tuaillon
Christine Tuaillon

Le 29 mai 2021, les Français des États-Unis éliront leurs nouveaux Conseillers des Français de l’étranger. Dans notre rôle de premier média des Français de l’étranger, il nous est apparu important de donner la parole à ces femmes et ces hommes engagés en politique locale et candidats à cette élection consulaire. Du 17 au 21 mai, nous donnons chaque jour la parole aux têtes de liste et numéro 2. Aujourd’hui, nous donnons la parole à Christine Tuaillon, à la tête de « Liste citoyenne de Gauche, pour une sociéte plus solidaire et respectueuse de notre environnement », une liste soutenue par La France Insoumise.

 

Élections consulaires new york

 

 

Pouvez-vous vous présenter en quelques phrases ?

Je suis originaire de Franche-Comté où je suis née et ai grandi. Je vis à New-York depuis 35 ans :  j’ai fait une partie de mes études à CUNY et élevé mes trois enfants dans la ville qui ne dort jamais tout en travaillant à plein temps. Je suis professeure de biologie depuis plus de 20 ans à Nassau Community College à Long Island, un campus de l’université de SUNY. Je me suis depuis toujours engagée dans ma communauté : membre du School Leadership Team de PS 175Q où mes enfants ont été scolarisés ; militante syndicale, j’ai occupé plusieurs fonctions dans mon syndicat universitaire NCCFT (Nassau Community College Federation of Teachers) qui est affilié à NYSUT (New York State United Teachers), le syndicat des enseignants de l’état de NY. Engagée pour la protection de l’environnement, je fais du volontariat depuis de nombreuses années auprès du département des parcs de la ville de New York. J’ai été élue membre du Queens Democratic Party County Committee pour représenter mon quartier. Je voudrais maintenant partager mon expérience locale américaine auprès de la communauté française de notre circonscription.

 

Comment avez-vous constitué votre liste et quels sont ces Françaises et Français qui la composent ?

J’ai choisi pour constituer ma liste des Françaises et des Français engagé.e.s pour une société plus égalitaire, plus solidaire, plus écologique, voulant mettre leurs diverses expériences au service de la communauté française de notre circonscription. Ce sont des Françaises et des Français représentant la grande diversité de notre communauté : certain.e.s sont ici depuis quelques années et travaillent sous visa, d’autres sont installés de longues dates, résidents permanents ou  naturalisés américains. D’autres encore sont né.e.s et ont grandi à New York tout en ayant gardé un attachement fort à la France, le pays de naissance d’un de leurs parents.

 

La question de la parité est essentielle dans cette élection. Parlez-nous de votre numéro 2 et de votre complémentarité.

En effet, la parité est très importante pour toutes les élections car les femmes et les hommes constituent pour chaque groupe environ  50% de la société. Pierre Colonna-Césari apporte à la liste toute son immense énergie et n’hésite pas à pointer vigoureusement du doigt les problèmes auxquels se confrontent la communauté française à New-York. Mon expérience de plus de 30 ans de vie à New York en tant que femme qui a élevé seule ses enfants, étudiante puis universitaire m’a permis d’identifier ces dysfonctionnements pour mieux les éliminer. Nous sommes à l’écoute l’un de l’autre pour agir en synergie. Nous sommes tous les deux très sensibles aux injustices, aux discriminations et à la protection de l’environnement et voulons agir et réagir pour aider tous les membres de notre communauté, les plus démuni.e.s comme les plus riches, suivant leurs besoins. Nous partageons aussi l’amour des belles motos, étant tous les deux des motards passionnés, propriétaire chacun d’une BMW de collection (l’âge additionné de nos deux BMW atteint presque 70 ans).

 

Quel est, selon vous, le plus grand défi auquel font face les Français de la circonscription ?

Le plus grand défi auquel font face les Français de notre circonscription sont les incertitudes sanitaires, économiques, et personnelles causées par la pandémie. La pandémie a de plus limité les possibilités de voyager en France ou de recevoir des voyageurs de France (difficultés économiques, restrictions de visas, restrictions de voyage). Ces incertitudes et ces difficultés sont de plus exacerbées du fait de la difficulté d’accéder aux services du consulat de plus en plus restreints (réduction notable du nombre de personnel, accélération de la dématérialisation des démarches administratives). Il peut être très difficile voire impossible de compléter seul.e en ligne des démarches administratives quand il n’y a plus la possibilité d’avoir un interlocuteur en chair et en os pour nous assister dans ces démarches. Il en fut ainsi de l’inscription ou de la réinscription en ligne sur les listes électorales.

 

Que représente pour vous la mission principale de conseiller des Français de l’étranger ?

La mission principale du Conseiller des Français de l’étranger est de faire mieux connaitre les services administratifs à nos concitoyen.ne.s et de faciliter les démarches de nos concitoyen.ne.s auprès des différents services  administratifs français dont ils/elles peuvent avoir besoin. Le conseiller consulaire se doit d’être à leur écoute pour faire connaître à l’administration leurs besoins afin que des changements puissent se faire.

 

Pouvez- vous détailler les grands axes de votre programme ?

Ecologie :

● Aider à la mise en œuvre de projets de transition écologique dans les établissements français (Consulat de NY) : limiter le bilan carbone des consulats et leur impact sur l’environnement pour tendre vers l’exemplarité des institutions ;

● Créer un espace d’échanges et de partages public autour de la transition écologique et informer nos concitoyens et apporter notre soutien aux initiatives locales pour la protection des biens communs (écosystèmes, eau, air…) 

● Favoriser la présentation de projets écologiques sur le territoire local dans le dispositif de soutien au tissu associatif des Français à l’étranger (STAFE).

 

 

Solidarité et aides sociales :

● Veiller à ce que les budgets destinés aux Conseils consulaire pour la protection et l’action sociale (CCPAS) ne soient pas diminués d’année en année ;

● Mieux informer la communauté française des aides offertes. Demander la transparence sur les aides du Secours Occasionnel de Solidarité(SOS) octroyées aux demandeurs. Créer une instance de recours en cas de non prise en charge par le consulat ou refus ;

● Proposer une assistance juridique pour les Français sans-papiers.

 

Education :

● Promouvoir les campagnes de demande de bourse et publier leurs critères pour s'assurer que tous les parents connaissent leurs droits.

● Veiller à ce que les critères d’attribution de bourses soient transparents et respectés.

● Faire remonter l’information sur le coût réel de la vie dans la circonscription et décider au mieux des critères financiers et de patrimoine pour l’attribution des bourses scolaires.

● Promouvoir et faciliter l’ouverture de programmes bilingues et de programmes Français Langues Maternelle (FLAM) quand cela est possible, suivant les attentes des communautés francophones locales.

 

Santé et Retraite :

● Demander que les consulats continuent à remplir les certificats de vie pour les retraités rencontrant des difficultés à le faire auprès des autorités locales compétentes ;

● Exiger que les consulats deviennent et assurent le rôle d’antenne régionale des caisses de retraites.

• Exiger la suppression permanente du délai de carence lors du retour en France.

• Exiger le retour au droit à l’assurance santé en France et à la carte vitale pour les retraités français ayant cotisés moins de 15 années.

 

Services consulaires et vie citoyenne :

• S’opposer à la fermeture des consulats honoraires et des bureaux de votes pour des raisons budgétaires et à la suppression de postes dans les consulats et ambassades (le gouvernement Macron a annoncé une réduction de 10% de la masse salariale à l’étranger à horizon 2022).

• Inciter à la réalisation de tournées consulaires dans les états où il n’y a pas de consulat général (NJ, CT) ;

• Faciliter l’inscription sur la liste électorale ;

• Organiser des réunions de présentation du STAFE et d’accompagnement au montage de projet ;

• Développer des relations et des coopérations locales avec les municipalités dans lesquelles vivent nos concitoyens.

 

Lutte contre les discriminations :

● S’engager à organiser une permanence régulière spécifique, avec un partenariat avec une association locale de défense des droits humain pour accueillir les personnes victimes de discriminations, de harcèlement sexuel ou moral sur le lieu de travail et de violences conjugales afin qu’elles connaissent leurs droits ;

● Exiger une formation annuelle d’une journée minimum de sensibilisation aux discriminations raciales et de genre (sexisme et LGBTQ+) pour tous les personnels consulaires.

 

Emploi et formation :

● Favoriser l’organisation d’un salon de l’entrepreneuriat français.

● Proposer la création de plateformes/annuaires de mise en adéquation entre l’offre et la demande d’emploi pour les Français.es en recherche d’emploi dans la circonscription.

 

Quels sont vos soutiens politiques ?

La France Insoumise

 

Pour en savoir davantage sur Liste citoyenne de Gauche, pour une sociéte plus solidaire et respectueuse de notre environnement 

 

Les Français de la circonscription de New York, Connecticut, New Jersey et Bermudes sont appelés aux urnes le 29 mai 2021 pour élire leurs 5 Conseillers des Français de l’étranger. Le vote par internet est ouvert pendant 5 jours consécutifs, du vendredi 21 mai à 12h (heure de Paris) au mercredi 26 mai 2021.

Cette élection locale est aussi politique. Les Conseillers des Français de l’étranger éliront à leur tour les Sénateurs représentant les Français de l’étranger.

 

Rachel Brunet

Rachel Brunet

Après être passée par la presse économique et la presse spécialisée, Rachel Brunet est la directrice et la rédactrice en chef de l’édition New York du Petit Journal.
0 Commentaire (s) Réagir