Mercredi 1 avril 2020
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Les USA suspendent tous les vols depuis l’Europe à compter de vendredi

Par Rachel Brunet | Publié le 12/03/2020 à 02:15 | Mis à jour le 12/03/2020 à 10:28
Photo : Donald Trump depuis la Maison-Blanche
Coronavirus vols suspendus etats unis

Lors de son allocution depuis la Maison-Blanche ce mercredi soir, Donald Trump a annoncé que pour des mesures de sécurité et pour protéger les Américains de la grave crise sanitaire qui touche le monde entier suite à la propagation du Covid-19, tous les vols depuis l’Europe - espace Schengen - , en direction des États-Unis, seront suspendus à compter de vendredi 13 mars 2020 pour une durée de 30 jours. L’Angleterre n’est pas touchée par cette restriction. Les ressortissants américains, les membres de leurs familles ainsi que les résidents permanents sont exempts de cette mesure.

 

Suspension des vols venant d’Europe

Le président américain a pointé du doigt le manquement des pays européens à protéger leurs concitoyens, en n’interdisant pas les vols depuis la Chine, au début de l’épidémie de coronavirus, aujourd’hui qualifiée de pandémie par l’OMS. Ce qui, selon lui, a favorisé la prolifération du Covid-19 et la contamination de milliers d’Européens.

Cette interdiction d’entrée sur leur territoire américains des voyageurs venant d'Europe en raison de la pandémie de coronavirus, planait depuis le milieu de journée suite aux déclarations d’un haut fonctionnaire américain.

«Nous nous posons la question de comment traiter l'Europe dans son ensemble», a dit le responsable du département de la Sécurité intérieure, Ken Cuccinelli, lors d'une audition parlementaire.  Selon lui, «l'Europe représente un seul et même problème», notamment en raison de la libre circulation des personnes en son sein, sans restrictions drastiques de voyageurs venant d’Asie ou du Moyen-Orient.

Il a souligné que les consignes déjà renforcées ne permettaient pour l’instant pas d’interdire l’entrée aux voyageurs en provenance du vieux continent. «Mais nous l'envisageons», a-t-il ajouté, sans plus de précisions.

Le directeur des Centres de détection et de prévention des maladies (CDC) Robert Redfield avait auparavant estimé que le principal risque de propagation de l'épidémie pour les États-Unis venait d'Europe, sans forcément cibler uniquement l’Italie, durement touchée par le Coronavirus. Les voyageurs venant de France ou de tout autre pays européen seraient alors concernés.

 

« L’Europe, la nouvelle Chine »

«La vraie menace pour nous, c'est désormais l'Europe», avait-il affirmé. «C'est de là qu'arrivent les cas. Pour dire les choses clairement, l'Europe est la nouvelle Chine».

Début février, Washington avait provisoirement interdit l'entrée aux États-Unis des non-Américains s'étant récemment rendus en Chine. Le président Trump a longtemps invoqué cette décision drastique pour assurer que la propagation de l'épidémie était sous contrôle sur le territoire américain.

En France, lors du point quotidien concernant l’épidémie due au coronavirus, mercredi 11 mars, le ministre de la santé, Olivier Véran, a annoncé que la France comptait désormais 2 281 cas diagnostiqués, soit presque 500 de plus en vingt-quatre heures. Le Covid-19 a causé la mort de 48 personnes, 25 hommes et 23 femmes. Et 105 malades se trouvent en réanimation.

De l’autre côté des Alpes, le nouveau mot d’ordre pour les 60 millions d’Italiens : « Restez chez vous. » Rome a décidé, lundi soir, de généraliser les mesures de confinement à l’ensemble du pays, qui devient le premier du monde à imposer des mesures aussi draconiennes pour tenter d’enrayer la propagation du COVID-19. Avec plus de 113 000 cas d’infection recensés dans le monde et 4000 décès, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a qualifié aujourd’hui le coronavirus de pandémie.

Rachel Brunet

Rachel Brunet

Après des années dans la presse économique et spécialisée, Rachel Brunet est la directrice et le rédactrice en chef de l’édition New York du Petit Journal
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Risbocat jeu 12/03/2020 - 09:37

Est qu'une décision comme celle -ci peu permettre de rentrer dans un cas de figure donnant droit à remboursement de nos billets pour notre séjour du 6 au 16 avril prochain à New York.

Répondre

Expat Mag

Noho Travels « Je voulais voir plus, je voulais vivre plus »

Après avoir travaillé dans le marketing et la publicité, Arnaud décide de parcourir les routes du monde, ordinateur sous le bras. C’est avec son blog Noho Travels que ce Marseillais nous fait voyager