Législatives en Amérique du Nord : Tribune de la candidate NUPES

Par Rachel Brunet | Publié le 15/06/2022 à 18:16 | Mis à jour le 16/06/2022 à 11:01
Photo : Florence Roger en campagne
NUPES Amérique du Nord

Dans le cadre des élections législatives, voici la tribune de la candidate NUPES, Florence Roger, candidate à la députation dans la 1ère circonscription des Français établis hors de France. Nous avons proposé cette tribune aux deux candidats du deuxième tour. Roland Lescure nous avait répondu rapidement, sinon immédiatement.

Par souci journalistique, et afin de ne pas tromper nos lecteurs, nous précisons que contrairement à ce qu’affirme Florence Roger, Ensemble ! est arrivé en tête du premier tour des élections législatives tandis que la NUPES se place en seconde position — au niveau national — soit sensiblement le même score, tous partis confondus, qu’en 2017. En Amérique du Nord, 3 points séparent Roland Lescure et Florence Roger. Par ailleurs, nous précisons que l’abstention observée lors du premier tour des élections législatives 2022 est inférieure à celle observée en 2017, sans doute grâce à la mise en place du vote électronique. Il n’est donc pas question de grève civique, comme énoncé dans la tribune de Florence Roger. Enfin, contrairement à ce qui est avancé — toujours dans cette même tribune — il y a eu pas moins de trois cohabitations sous la 5e République, dont deux sous les deux mandats de François Mitterrand et une, sous le premier mandat de Jacques Chirac.

 

Voici la tribune de Florence Roger, candidate NUPES en Amérique du Nord

 

NUPES

 

Dans quelques jours, la campagne électorale que nous en avons menée auprès des Français d’Amérique du Nord va s’achever en laissant aux électeurs un choix historique.

Historique d’abord pour les valeurs sociales de la gauche et de l’écologie : les cinq prochaines années doivent être celles d’une véritable bifurcation écologique, le GIEC nous donnant en ce sens trois ans pour agir.

Historique ensuite parce qu’il est devenu clair que cette élection voit s’affronter d’un côté un projet d’austérité budgétaire et d’inaction climatique et de l’autre côté, un projet progressiste, humaniste et écologique.

Jusqu’au 15 juin par internet et le 18 juin dans les bureaux de vote, chaque voix comptera pour protéger notre planète et pour lutter contre le recul de nos services publics si nécessaires aux Français de l’étranger !

 

Bilan du premier tour des élections législatives

Pour la première fois de l’histoire de la Vème République, ce n’est pas le parti du président de la République qui arrive en tête des élections législatives. La Nouvelle Union Populaire Écologique et Sociale (NUPES), qui a rassemblé toutes les forces vives de la gauche écologiste, arrive en tête au niveau national. Dans notre circonscription d’Amérique du Nord, nous avons plus que doublé le score de la gauche par rapport à 2017 et seulement 1243 voix nous séparent du député sortant.

Mais il faut dire un mot encore sur l’abstention très élevée, à 78.69% en Amérique du Nord et à 52% en France. Cette abstention est une nouvelle manifestation de la grève civique qui a été entamée par le peuple de France. Nous ne devons jamais nous y résoudre : la démocratie est notre outil commun pour régler, de manière civilisée, les oppositions qui existent dans notre pays. Le parlement est le cœur battant de notre démocratie : la cohabitation que nous appelons de nos vœux sera l’électrochoc démocratique dont nous avons tant besoin. Dans le cadre de cette campagne de second tour, je veux m’adresser à toutes celles et ceux qui n’ont pas voté : saisissez-vous du débat, écoutez, participez et votez !

 

Une campagne pour les Français de l’étranger

Ce second tour entre le député sortant et la NUPES est décisif. Soit nous choisissons la transition écologique, l’accès facilité aux soins médicaux pour tous les Français de l’étranger sur le sol français, une hausse des bourses des Lycées français, la gratuité du CNED et la revalorisation de nos consulats et de leurs services pour mettre fin aux délais interminables, soit nous continuons d’être les spectateurs d’une dislocation du service public, bradé à nos frais. Le bilan du député sortant et d’Emmanuel Macron est clair : 10% d’agents consulaires non remplacés, une remise en cause des cotisations retraite de nos enseignants à l’étranger et l’obligation pour les Français de l’Etranger résidant hors de l’Union européenne de présenter un motif impérieux pour rejoindre la France lors de la crise sanitaire — obligation abrogée par le Conseil d’Etat grâce notamment à la lutte du sénateur PS Yan Chantrel en ce sens.

Le député sortant a affirmé que « le second quinquennat doit être un premier mandat multiplié par dix », mais en matière d’écologie, zéro fois zéro égale toujours zéro ! Roland Lescure a voté contre l’interdiction des perturbateurs endocriniens dans les cantines scolaires, contre l’interdiction du glyphosate, et contre l’interdiction d’épandage des produits phytosanitaires à proximité des habitations. Le site « parlementerre » a classé les votes de Roland Lescure en matière écologique et ce dernier fait partie des 30 pires députés de l’assemblée nationale, son bilan écologique est médiocre.

En France, nos concitoyens s’apprêtent à vivre une semaine de vagues de chaleur inquiétantes et le jour du dépassement des limites écologiques de la Terre se rapproche. Dans cette situation, comment rester bras croisés, comment continuer de faire confiance au représentant officiel du gouvernement Macron, condamné deux fois pour son inaction climatique ?

Il est temps d’agir pour défendre notre environnement. Voter pour nous, c’est voter pour la mise en place de la règle verte et de la planification écologique dès notre arrivée au pouvoir.

J’exercerai mon mandat comme j’ai fait campagne : à vos côtés, grâce au travail de vos élus locaux, les conseillers des Français de l’étranger et grâce à l’appui des acteurs de la société civile. Je ne serai pas une députée seule, je serai une députée profondément ancrée dans notre circonscription avec un réseau organisé, expérimenté et à votre écoute.

 

Un autre monde est possible !

 

Rachel Brunet

Rachel Brunet

Après être passée par la presse économique et la presse spécialisée, Rachel Brunet est la directrice et la rédactrice en chef des éditions New York et Miami du Petit Journal.
1 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

PRO mer 15/06/2022 - 19:01

Pourquoi Florence Roger ne parle pas de l'impôt universel qui touchera l'ensemble des Français de l'Etranger comme l'a confirmé Alexis Corbiere sur LCI hier? Pourquoi ne répons elle pas sur la question de qui ment. Alexis Corbiere confirme l'impôt universel à l'américaine à Paris, car c'est porteur pour les Français qui pensent que vivre à l'étranger c'est être évadé fiscal.

Florence Roger le cache et le nie parce que c'est un épouvantail pour les Français d'Amérique du Nord. Notamment pour eux des Etats Unis qui connaissent bien le danger. LA différence , Mme Roger, c'est que contrairement à la nationalité américaine, il est quasi impossible d'y renoncer.

https://twitter.com/royer_pascal/status/1536816864424247303

Répondre

Soutenez la rédaction New York !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale