Mardi 22 juin 2021
New York
New York

Fermeture des restaurants à NY : un restaurateur français témoigne

Par Rachel Brunet | Publié le 16/03/2020 à 13:59 | Mis à jour le 16/03/2020 à 18:19
Photo : Armel Joly, co-propriétaire de OCabanon ©️Rachel Brunet
Fermeture des restaurants à New York

Le maire de New York, Bill de Blasio, a annoncé dimanche soir la fermeture des bars et restaurants de sa ville, sauf pour la vente à emporter, nouvelle étape destinée à enrayer la propagation du coronavirus.

Face à cette annonce, notre édition est partie à la rencontre d’Armel Joly, co-propriétaire, avec Alexandre Mur, du restaurant OCabanon à Chelsea.

Jeudi dernier, Le Petit Journal New York est passé dans le célèbre restaurant français de New York, OCabanon, rendez-vous de la communauté française de la ville, mais aussi repère d’habitués américains et de touristes de toutes nationalités. Déjà, jeudi, Armel Joly nous confiait « depuis lundi, nous avons vu le nombre de réservations pour le dîner baisser de 75 % ». Établis dans un secteur touristique, ils ont senti la secousse dès le départ et se préparaient à une fermeture possible, chose annoncée hier soir par l’édile de la ville. « Nous avions anticipé et commencé à prévenir le personnel que nous allions mettre le restaurant en hibernation » confie Armel.

Avec la baisse du nombre de couverts, la semaine précédente, les stocks ne sont pas immenses, mais tout de même. Par solidarité avec les membres de leur personnel, Armel et Alexandre ont décidé que ce soir, chacun des vingt employés repartirait avec un sac de provision. « C’est la moindre des choses » précise-t-il. Et de rajouter « dire à notre personnel que le restaurant fermait et qu’ils allaient se retrouver sans rien est un moment que je ne souhaite à personne ». Si les restaurateurs avaient anticipé la fermeture, et ont conscience que tant que les écoles seront fermées, les restaurants risquent de l’être aussi, c’est un vrai chaos pour le personnel de la restauration qui se retrouve du jour au lendemain, sans aucune source de revenu. À New York, quelque 28 000 restaurants emploient plus de 320 000 personnes, autant de salariés qui se retrouvent subitement au chômage technique.

Fermer les restaurants et bars est une mesure sans précédent dans une ville comme New York dont cette industrie tient une place majeure dans la vie de ses habitants.

Dans la foulée de l’annonce, la NYC Hospitality Alliance, qui regroupe les restaurants de la ville, a fait savoir que l’industrie allait avoir besoin d’un support du gouvernement. En attendant, Armel Joly nous confie « nous allons demander à nos fournisseurs et notre propriétaire un étalement de nos règlements, c’est vraiment un coup dur pour nous ». Et de rajouter « nous allons tout débrancher histoire de baisser la facture d’électricité ». En période de coups durs, il n’y a pas de petites économies.

Mais Armel l’affirme « avec Alex, nous sommes d’éternels optimistes, et nous ne sommes pas les plus malheureux ». Si OCabanon fermera officiellement ses portes ce soir, après le dernier service, la boutique French Wink attenante au restaurant reste ouverte « jusqu’à nouvel ordre ». Armel le dit avec le sourire « les clients viennent toujours chercher une bonne boîte de paté ou de sardines, histoire de se faire du bien ».

C’est vrai qu’Armel Joly est un sacré optimiste, s’il cite Jean-Pierre Bacri  dans « Le sens de la fête » en lançant « on s’adapte », il finit notre conversation en précisant « c’est lundi, il fait super beau, c’est un bon démarrage ».

Promis, quand les restaurants réouvriront, nous donnerons rendez-vous à nos lecteurs au restaurant OCabanon. Il y a toujours du bon vin, des plats délicieux, sans compter la bonne humeur et la convivialité des patrons !

Bon courage et à très vite !

 

 

Nous vous recommandons
Rachel Brunet

Rachel Brunet

Après être passée par la presse économique et la presse spécialisée, Rachel Brunet est la directrice et la rédactrice en chef de l’édition New York du Petit Journal.
0 Commentaire (s)Réagir