Donald Trump appelle les Américains à la révolte contre le confinement

Par Rachel Brunet | Publié le 18/04/2020 à 14:12 | Mis à jour le 18/04/2020 à 14:52
Photo : Donald Trump, le 16 avril présentant son plan de déconfinement
Donald Trump révolte

En pleine campagne à sa propre réélection, Donald Trump veut relancer l’économie américaine au plus vite. Pour cela, l’actuel locataire de la Maison-Blanche a appelé à la rébellion contre les règles de confinement, semant la consternation alors que son pays est devenu le premier foyer mondial de la pandémie de coronavirus avec près du quart des 150 000 morts recensés sur la planète.

 

Depuis une semaine, les États-Unis se placent en tête des pays les plus touchés et les plus endeuillés au monde des suites de la pandémie du covid-19. Aujourd’hui, selon les chiffres énoncés par l’université Johns Hopkins qui fait fait référence, la barre des 700,000 cas confirmés au covid-19 a été dépassée et ce sont près de 40,000 personnes qui ont perdu la vie après avoir contracté la maladie - dont 13,000 dans la seule ville de New York.

 

Coronavirus usa

Capture d’écran le 18 avril 2020 à 8h

 

Pendant qu’une large majorité de l'humanité reste à domicile afin de limiter la propagation du covid-19, qui poursuit sa course mortelle à travers le monde, Donald Trump a ouvertement appelé à braver les règles de confinement. Bien que cette règle instaurée dans la majorité des pays ait fait ses preuve quant à la limitation du nouveau virus dans la population. Mais qu’à cela ne tienne !

« Libérez le Minnesota ! », « Libérez le Michigan ! », « Libérez la Virginie ! », a tweeté Donald Trump alors que des militants parfois armés s'apprêtent à défier ce samedi les autorités de ces Etats démocrates en se rassemblant dans la rue. « Et sauvez votre formidable deuxième amendement. Il est assiégé ! », a ajouté Trump, en référence au droit des Américains à porter des armes.

Le message clair du président du pays le plus touché au monde par la pandémie : exhorter les Américains à ne plus respecter les règles du confinement et à s’armer.

 

Donald Trump confinement

 

Ainsi, Donald Trump salue et encourage les milliers de manifestants qui ont protesté mercredi 15 avril contre le confinement imposé depuis le 23 mars par la gouverneure démocrate de l’État, Gretchen Whitmer. Ces manifestants, venus de tout le Michigan à bord de milliers de véhicules, ont bloqué l’avenue du Capitole et d’autres rues entourant le siège du gouvernement de l’État.

L’Amérique est divisée. Et Donald Trump, qui ne s’est jamais délesté du populisme clivant avec lequel il est entré en politique et qui est sa marque de fabrique, est plus que jamais le principal responsable de cette division sociétale. Les résultats des prochaines élections présidentielles de novembre seront le gage de la parole des citoyens américains.

God bless America ?

Rachel Brunet

Rachel Brunet

Après être passée par la presse économique et la presse spécialisée, Rachel Brunet est l'ancienne directrice des éditions New York et Miami
1 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

Marie33137 sam 18/04/2020 - 15:57

Article très réducteur. Vous manipulez l information comme BFM ou autre pour faire du sensationnel. Trump a raison, il faut réouvrir le pays. 40,000 / 360,000,000 (habitants) * 100 = 0,01 % de mortalité. Ça reste bcp mais comparez aussi ce % à celui de la France ou de l’Italie dans votre article. On ne bloque pas tout une économie mondiale pour 0,01 % de mortalité. Il y aura plus de morts et de suicides si les gens ne peuvent pas manger. Trump est pour l auto responsabilisation. Les personnes âgées et malades doivent restées confinées et suivies, les autres vont bosser. Point final !

Répondre

Soutenez la rédaction New York !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale