Samedi 6 juin 2020
  Ne manquez plus les
dernieres nouvelles
S'abonner

Coronavirus & enseignement à distance : dans la peau d'une professeure

Par Rédaction - New York | Publié le 10/04/2020 à 14:16 | Mis à jour le 10/04/2020 à 14:16
Coronavirus enseignement distance

La crise sanitaire du Covid-19 que nous vivons ​a, en quelques semaines, engendré de profonds changements dans notre société. De nombreux secteurs ont dû se réinventer à une vitesse record, alliant ingéniosité et flexibilité. Les écoles françaises et internationales de la région ne font pas l’impasse : assurer la continuité des enseignements est la priorité numéro Un. Cependant, la transition n’est pas sans challenges.

 

Elodie, professeure de moyenne section de maternelle (PreK-4) à Tessa International School, nous raconte son nouveau quotidien.

« Une journée commence à 8h et peut s’étendre jusqu’à 18 ou 19h parfois, entre la préparation des cours et la communication avec les parents » nous explique-t-elle. Le vendredi 13 mars, tandis que la fermeture des écoles était encore une incertitude s’installant petit à petit dans les esprits de chacun, Tessa International School met en place une journée de formation au  « distance learning ». Stratégie et outils informatiques sont passés en revue, il faut s’adapter, et vite. De nombreux parents pensent naturellement qu’une fois les compétences technologiques acquises, l’éducation en ligne est un jeu d’enfant. Les journées des enseignants sont cependant bien plus complexes qu’il n’y paraît.

 

Des cours en ligne structurés

Il va de soit qu’une classe de primaire sera structurée différemment d’un cours de maternelle. La capacité de concentration varie avec l’âge, tout comme les besoins pratiques.

« Je retrouve mes élèves pour deux sessions Zoom par jour » explique Elodie. En CP, c’est trois par jour. « On commence la journée par un tour de classe, on essaye de garder une routine la plus normale possible ». Les sessions de visioconférences sont espacée par des travaux pratiques et devoirs postés sur Google classroom. Avant la fermeture des l’écoles, Elodie avait également fourni aux parents un dossier de fiches d’exercices  « un des points les plus importants à cet âge là, c’est de pratiquer la motricité fine. J’essaye de varier entre exercices manuels et l’utilisation de plateformes en ligne ».

Selon l'American Academy of Pediatrics, le temps passé devant un écran pour les enfants de 2 à 5 ans devrait être d’une heure par jour, divisé en séances de 30 minutes maximum. Bien que difficilement imaginable dans un contexte d’éducation en ligne, les enseignants redoublent d'ingéniosité pour évaluer et stimuler leurs élèves tout en préservant la liberté - relative – des parents.

 

Une relation parents – professeurs entière

« Je suis gâtée, j’ai des parents formidables qui sont très investis et me donnent beaucoup de retours ». La méthode d’Elodie ? Travailler main dans la main avec ses parents d’élèves en les prévenant à l’avance s’ils sont amenés à être sollicités, et en limitant les interventions à 15 minutes. Les feedbacks des parents sont également très précieux car c’est eux qui permettent aux professeurs de s'améliorer et de s’adapter aux besoins de chacuns.

Le « distance learning » est un challenge de taille pour les parents qui doivent bien souvent cumuler leur propre travail avec l’éducation de leurs enfants, en particulier dans les petites classes où l’autonomie des élèves est limitée. Il est donc important d’établir une relation solide entre parents et enseignants.

« La première semaine était un vrai défi », nous confie Élodie. Et de rajouter « C’était nouveau pour nous, pour les parents. Mais on évolue, on s’adapte ».

Une chose est sûre, les compétences acquises durant cette crise contribueront à radicalement moderniser l’éducation. Elodie explique « il s’est développé un réel sentiment de solidarité entre enseignants, chacun partage ses idées. Alors en plus d’apprendre à utiliser de nouvelles plateformes numériques, nous avons élargi nos ressources et outils pédagogiques. Ce sont des atouts majeurs qui nous serviront sans aucun doute à l’avenir ».

Vidéo de l’entretien avec Elodie, professeure à Tessa International School

 

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Black lives Matter

#blacklivesmatter : les New-Yorkais protestent pacifiquement

Les protestations contre les violences policières et le racisme ont continué cette semaine aux États-Unis après le meurtre de George Floyd commis par un officier de police.