Samedi 28 novembre 2020

Confinement : « les expatriés peuvent rentrer en France » R. Lescure

Par Rachel Brunet | Publié le 30/10/2020 à 14:37 | Mis à jour le 30/10/2020 à 15:20
Photo : Le député Roland Lescure
Confinement rentrer en France

Ce jeudi 29 octobre, Roland Lescure, député des Français d’Amérique du Nord était l’invité d’un webinar organisé par En Marche New York. Laïcité, confinement, plan de relance, soutien aux Français de l’étranger sont autant de sujets qu’il a abordé. Il a aussi répondu à une des principales préoccupations des Français de l’étranger alors qu’un second confinement a été décrété par le Gouvernement : les Français de l’étranger peuvent rentrer en France. Le député a toutefois précisé que les expatriés étaient invités à la prudence et à limiter leurs déplacements, tant là où ils se trouvent que vers l’Hexagone.

 

Oui, mais avec parcimonie

Roland Lescure a répondu aux questions de Pascale Richard, tête de liste En Marche pour les prochaines élections consulaires qui devraient se tenir en mai 2021. Invité quelques heures après un autre attentat à Nice lequel a coûté la vie à trois personnes, Roland Lescure s’est attardé sur une question centrale chère à la France et aux Français : la laïcité. « Quelles que soient les différences culturelles, évidemment, rien ne doit justifier la violence horrible que l’on a vu apparaître ces derniers jours en France » a dit le député depuis son domicile parisien.

Alors qu’il s’exprimait à quelques heures du second confinement d’au moins quatre semaines, Roland Lescure s’est étendu sur l’épidémie galopante en Europe, et bien sûr en France. Écoles ouvertes, télétravail renforcé, événements privés limités , déplacements hors de chez soi réduits, les mesures de ce  second confinement, moins strict que le premier, doivent permettre de laisser tourner l’économie. «  L’épidémie est galopante partout en Europe. On a appris du premier confinement. Il faut limiter l’impact du Covid sur l’économie » précise le député. Et de rajouter « personne n’est heureux de se payer un second confinement, ni le président, ni le Gouvernement, ni les Français ».

Les frontières en dehors de l’espace européen sont fermées depuis jeudi 29 octobre, minuit. Mais les expatriés, dès lors qu’ils ont un passeport français peuvent rejoindre la France sans encombre. Le député a toutefois insisté sur la limitation des déplacements. L’heure est difficile pour tous. Nombreux sont les expatriés qui n’ont pu rentrer en France cet été. Mais la rigueur reste de mise et les retours en France, bien que possibles, devraient se faire que pour des raisons personnelles ou professionnelles impérieuses. « Limitez vos déplacements, ne revenez en France que pour une raison impérieuse » martèle le député. Et de rajouter « on devrait apprendre de nos compatriotes de la côte Est » où le civisme et l’engagement de chacun, ou presque, a permis d’aplatir la courbe du nombre de cas positifs au Covid.

Concrètement, les Français de l’étranger peuvent revenir en France et se déplacer depuis un aéroport parisien vers une région. Des attestations sont à télécharger afin de prouver, lors de son déplacement en France, en vol interne, train ou déplacement routier, sa destination. Visiter ses parents à Grenoble, Aix-en-Provence ou Bordeaux est autorisé. « Une attestation de domicile de ses parents peut être utile » précise le député.

Mais gare au retour vers les États-Unis ! Seuls les détenteurs d’une carte verte ou d’un passeport américain peuvent passer la frontière américaine sans encombre. Les détenteurs d’un visa doivent généralement demander une dérogation, laquelle est à l’appréciation des États-Unis. Prendre le risque de voyager en France et de ne pouvoir revenir aux États-Unis est à peser.

 

Des mesures exceptionnelles pour les Expatriés

« La France est le pays qui a le plus rapatrié au monde, nous avons rapatrié 370,000 ressortissants depuis le début de la crise sanitaire » a précisé Roland Lescure. Mais c’est loin d’être le seul combat du Gouvernement pour les Français de l’étranger. Collaboration internationale pour des laissez-passer attribués aux couples bi-nationaux séparés par la fermeture des frontières, vote de budgets exceptionnels à l’attention des Français de l’étranger : 200 millions d’euros pour soutenir les écoles, 100 millions pour l’AEFE, soutien des centres culturels, mais aussi une aide sociale de 50 millions supplémentaires.

Pour les familles se trouvant en situation de détresse financière, le secours occasionnel de solidarité, plus communément appelé, à juste titre, SOS. Mis en place dès avril 2020, ce dispositif exceptionnel d’aide sociale dans le contexte de pandémie mondiale de Covid-19, vient d’être assoupli afin de permettre au plus grand nombre de ressortissants français établis à l’étranger, et durement affectés par la crise économique liée à la pandémie, d’en bénéficier. Cette aide temporaire de 293,74€ par mois +195,82€ par enfant à charge allouée aux familles expatriées impactées par la crise, lesquelles peuvent en faire la demande en se rapprochant du Service social du Consulat de New York. « Je vous invite à déposer un dossier si vous rencontrez une situation grave » a lancé Roland Lescure à l’attention des Français d’Amérique du Nord. Et de rajouter « nous sommes un des seuls pays à l’avoir fait ».

Roland Lescure a rappelé que le Gouvernement avait aussi travaillé sur la protection consulaire pour les femmes faisant face à des violences conjugales. Chaque Consulat français de par le monde est à disposition des femmes maltraitées physiquement ou psychologiquement par leur conjoint.

Enfin, Roland Lescure a invité les Conseillers des Français de l’étranger à organiser des webinars afin de soutenir les expatriés et de les accompagner durant cette crise sans précédent, à l’instar d’En Marche New York qui organise ces rencontres virtuelles depuis le printemps dernier. Objectif : soutenir les Français, apporter des réponses concrètes aux problèmes qu’affronte la communauté française de la circonscription.

 

Réconcilier économie et écologie

« La crise doit donner l’opportunité d’un avenir plus vert » explique le député. Véritable débat de société et politique qui oppose deux visions du monde.

La pandémie de Covid-19 a plongé l'économie mondiale dans une profonde récession, mais elle représente une opportunité unique pour les gouvernements de prendre le chemin d'une croissance verte et durable, soulignait le FMI dans un rapport publié début octobre. Selon les auteurs de ce dernier, « une stratégie politique coordonnée sur le plan international pour atténuer le changement climatique pourrait stimuler le PIB mondial au cours des 15 premières années de la reprise d'environ 0,7 % du PIB mondial en moyenne. » Le débat est ouvert...

Alors que le Gouvernement travaille au sauvetage du commerce extérieur, notamment avec l’appui de Business France, les expatriés, où qu’ils soient dans le monde, restent des ambassadeurs de la culture et de l’exception française. Au-delà des frontières, chacun peut participer à la représentation de la France « Au niveau culturel, les expatriés ont un rôle d’ouverture lors d’échanges qui se font dans une logique de bienveillance, » explique le député. Et de rajouter « ça va être dur, la France a besoin que les expatriés créent une valeur d’universalisme. La France a besoin que les Français de l’étranger s’engagent ! »

 

Pour voir le replay du webinar

Rachel Brunet

Rachel Brunet

Après être passée par la presse économique et la presse spécialisée, Rachel Brunet est la directrice et la rédactrice en chef de l’édition New York du Petit Journal.
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

ab mar 03/11/2020 - 10:14

Fausses informations: Il faut un test Covid négatif datant de moins de 3 jours pour les Français qui veulent entrer en France en provenance des Etats Unis.

Répondre

Vivre à New York

ALERTE INFO

La Maison-Blanche pourrait mettre fin au Travel Ban

La Maison Blanche envisage d'annuler les interdictions d'entrée pour la plupart des citoyens non américains qui se trouvaient récemment au Brésil, en Grande-Bretagne, en Irlande et dans 26 autres pays

Expat Mag

Nouvelle-Calédonie Appercu
SPORT

Wind-Surf : Sarah Hauser entre au Guinness World Records

La windsurfeuse Calédonienne Sarah Hauser entre au Guinness World Records pour la plus haute vague wind-surfée par une femme à 10,97 mètres de haut à Haiku, Hawaï, USA le 31 Décembre 2019.