Mercredi 22 septembre 2021
TEST: 3277

Les États-Unis relancent le visa « Startup » pour les entrepreneurs

Par Rédaction - New York | Publié le 20/05/2021 à 16:55 | Mis à jour le 21/05/2021 à 17:42
Le visa startup pour s’installer aux États-Unis

L’“international entrepreneur parole program” plus connu sous l’appellation Startup visa, est une initiative créée durant les derniers mois de l’administration Obama. Ce programme dont l’objectif était de donner, sous certaines conditions, l’opportunité aux entrepreneurs internationaux, de s’installer aux Etats-Unis pour développer leur entreprise avait largement été ignoré par l’administration Trump.

 

Une option supplémentaire pour les entrepreneurs

Dans un souci de limiter les obstacles à l’immigration aux États-Unis, et pour octroyer une option supplémentaire aux entrepreneurs prometteurs, le programme vient d’être relancé par l’administration Biden.

Le startup visa permet aux ressortissants étrangers qui remplissent les conditions requises d’obtenir une autorisation temporaire de travail aux États-Unis pour une durée initiale de 30 mois (5 ans) renouvelable, afin de développer une start-up qui présente un potentiel de croissance rapide et de création d’emplois. Cependant, ce visa n’offre pas un statut d’immigrant à son détenteur et ne permet pas directement d’obtenir une carte verte.

 

Les critères d’obtention du « Startup visa » aux Etats-Unis

Les critères d’obtention de ce visa startup sont les suivants : Avoir créé une entreprise aux États-Unis dans les cinq années précédant sa venue sur le territoire américain ; détenir une participation dans la start-up d'au moins 10 % ; avoir un rôle actif et central dans les opérations de l'entreprise, et pas seulement être un investisseur. De plus, la start-up doit avoir reçu un investissement en capital d'au moins 250 000 dollars de la part d'investisseurs américains qualifiés ou, au moins, 100 000 dollars de subventions ou de prix de la part d'entités gouvernementales américaines fédérales, étatiques ou locales qualifiées.

Les personnes qui ne satisfont que partiellement aux critères de financement doivent fournir des preuves supplémentaires convaincantes du potentiel de croissance rapide et de création d'emplois de la start-up.

Ce visa peut être révoqué par le gouvernement américain à tout moment si la start-up n'est plus en activité ou cesse de fournir un avantage public significatif aux États-Unis.

 

 

Article par Francine Prewitt, avocate spécialiste de l’immigration.

 

Francine Prewitt

 

Nous vous recommandons
0 Commentaire (s) Réagir