Jeudi 19 juillet 2018
Montreal
Montreal
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Raphaëlle de Foucauld : des bulles de bonheur sous un jeu de cartes

Par Justine Hugues | Publié le 11/07/2018 à 18:00 | Mis à jour le 11/07/2018 à 18:00
Raphaëlle de Foucauld jeux 2 minutes psychologie positive

Conseillère conjugale et familiale, Raphaëlle de Foucauld a imaginé et créé les jeux « 2 minutes », pour resserrer les liens au sein des couples, des familles et entre les générations. Depuis Montréal où elle est expatriée, cette optimiste convaincue revient avec nous sur les « bulles de bonheur » qu’elle entend bien faire s’envoler.

 

 

« Raconte une bêtise de ton enfance… » Telle est la consigne inscrite sur l’une des 52 cartes du jeu « 2 minutes ensemble ! ». Ce dernier, créé par Raphaëlle et son équipe, ambitionne de recréer du lien entre les générations via l’échange autour des souvenirs, désirs et expériences de chacun. Avec « 2 minutes mon amour ! » - pour les couples - et « 2 minutes papa » - pour les familles - les trois jeux sont inspirés de l’expérience de Raphaëlle comme thérapeute ainsi que des dernières recherches en psychologie positive. 

 

« Dans un quotidien bien rempli, on oublie de s’arrêter et discuter en profondeur »

 

« Lorsque les personnes viennent me voir en consultation, c’est souvent un cran trop tard : les difficultés sont déjà installées ». Alors qu'elle travaille auprès des jeunes en Belgique, Raphaëlle réalise que les relations parents-enfants sont souvent abordées spontanément par ces derniers. « Les discussions tournent beaucoup autour de la vie courante: tu as fait tes devoirs ? On va au foot ? Finalement dans un quotidien bien rempli, on oublie de s’arrêter et discuter en profondeur »  analyse-t-elle.  A travers de simples jeux de cartes, l’objectif de Raphaëlle est de faciliter le dialogue, l’échange, le rire. « Pour resserrer les liens et faire en sorte que le jour où il y a des problèmes, l’espace de parole soit libre et sans jugement », précise-telle. 

 

Créer des bulles de bonheur

 

Le principe est simple : chaque joueur pioche une carte à tour de rôle et répond à la question en maximum deux minutes, avant de laisser libre cours aux échanges sur le sujet. « Une chanson que tu aimes bien chanter » , « J’imagine un voyage que j’aimerais faire », « Je te partage trois forces qui solidifient notre couple », « Et si j’étais une couleur, je serais ? » : autant de questions anodines derrière lesquelles les langues se délient et la complicité s’installe.  Chacun comprend alors mieux la vie de l’autre.  « Il y a des familles qui accrochent le jeu sur leur frigo et y jouent un peu tous les jours. Une personne m’a raconté qu’un jour à la question : quel est ton moment préféré de la journée ? Elle avait répondu : jouer à deux minutes ensemble !  » 

 

Les jeux peuvent également être utilisés en dehors du couple ou du noyau familial, comme en maison de retraite ou autres institutions travaillant avec les seniors. Pour Raphaëlle, favoriser le lien intergénérationnel et briser l’isolement des seniors fait partie de l’ADN de la petite entreprise qu’elle a fondée. Aussi, cette dernière collabore régulièrement avec des associations via des dons ou l’organisation d’évènements.  

 

Distribués au Canada, en France, en Suisse et en Belgique,  les cartes 2 minutes seront prochainement traduites en anglais. Quel est le profil des joueurs ? « Ce sont plutôt des 30-50 ans qui ont toujours leurs parents et sont parents eux-mêmes. Beaucoup d’auxiliaires de vie également », expose Raphaëlle. 

 

 

« Ici, le mot échec n’existe pas, on l’appelle expérience »

 

De son expatriation, Raphaëlle a tiré une plus grande tolérance et ouverture d’esprit. « J’ai l’impression qu’ici au Canada, il y a un accueil inconditionnel de la personne : on accepte les gens tels qu’ils sont ». Mais elle valorise surtout la créativité, la fougue et l’envie d’entreprendre. « Les anglo-saxons m’ont appris que tout est possible. On essaie. On teste. Ici, le mot échec n’existe pas, on l’appelle expérience ». 

 

De quoi motiver Raphaëlle à créer, dans les prochaines années, de nouveaux outils « pour prendre le temps d’être heureux ». 

Justine Hugues

Justine Hugues

Après avoir travaillé 8 ans dans l’aide humanitaire et au développement (en Amérique Centrale, République Dominicaine et Birmanie) elle s'est reconvertie dans le journalisme avec l'ESJ Pro. Elle fait aujourd'hui partie de l'équipe de rédaction à Paris.
2 CommentairesRéagir
Commentaire avatar

STELLA lun 16/07/2018 - 10:27

Bonjour, Où peut-on se procurer ses Bulles de Bonheur ? Merci,

Répondre
Commentaire avatar

Merlin jeu 12/07/2018 - 16:35

Bonjour, Grosse envie de l'acheter et de traduire en portugais pour une partie (voir plusieurs..) de "2 minutes" avec mon épouse Brésilienne. En plus pas de stress pour recharger la batterie. Le simple a du bon.

Répondre
Sur le même sujet