Samedi 19 juin 2021
Montreal
Montreal

Irène Lumineau : « L'humour est partie intégrante d’ICITTE »

Par Damien Bouhours | Publié le 03/02/2021 à 17:35 | Mis à jour le 03/02/2021 à 17:35
irene lumineau

Expatriée depuis 14 ans au Québec, Irène Lumineau a co-écrit avec sa sœur ICITTE, un guide de survie drôle et utile pour les Français au Québec. Irène est finaliste du Prix du Public des Trophées des Français de l’étranger 2021, parrainé par la Banque Transatlantique.

 

 

Comment vous est venue l'idée d'écrire ICITTE ?

J'avais clairement besoin d'un projet d'envergure, qui combinerait mots et images. L'idée me trottait depuis longtemps de faire un livre sur les Français au Québec, j'avais la forme, très précise, en tête. Un livre touffu et ludique parlant de notre vie d'expat. Rien de comparable n'existait sur le marché et je me disais qu'avec tous les Français qui débarquaient ici, il y avait clairement une place à prendre! Quand j'en ai parlé à ma sœur, vivant ici aussi, et qu'elle m'a proposé d'embarquer, ça a été le déclic et on s'est mises au boulot! On a commencé par un vaste sondage, puis on a créé une communauté sur les réseaux sociaux. Enfin, on a trouvé un éditeur et notre livre ICITTE est né !

 

icitte irene lumineau

 

En quoi était-il important pour vous de faire ce livre une déclaration d'humour au Québec ? 

Quand on adopte un pays par choix, je crois qu'on est en quelque sorte redevable à notre communauté d'accueil. Après 14 ans de vie au Québec, je me suis épanouie à tous les niveaux, tant sur le point personnel que professionnel, en ayant bien sûr vécu certaines difficultés et deuils à faire. Je voulais que le livre reflète une panoplie de profils et de témoignages. On est honnêtes et franches mais on reste dans la bienveillance. Il était hors de question qu'on tape sur la tête des Québécois. Ça me fait tellement plaisir quand un Québécois me dit que le livre lui a permis de découvrir son pays sous un autre angle, lui a permis de l'apprécier davantage, de retomber en amour avec, en quelque sorte. Et l'humour est aussi partie intégrante d'ICITTE, car je crois qu'on a le recul nécessaire pour pouvoir rire des deux pays! On y raconte beaucoup d'anecdotes savoureuses et de quiproquos, à propos du langage notamment!

 

Est-ce que le choc culturel est réel quand on vient vivre au Québec ?

Il y a une phrase qu'on répète souvent "Ce n'est pas parce qu'on a la même langue qu'on est pareil." On s'attend à ce que ça soit (presque) pareil qu'en France parce que le langage est le même et que nous ne sommes pas une minorité visible. C'est sûr que personnellement, après avoir vécu en Inde, le Québec ne me semblait pas trop déroutant! Mais le choc culturel survient quand même, parfois dans les détails, dans certaines discussions, la façon de consommer... La nostalgie ou le manque de la famille peut empirer cette sensation de mal-être. Il y a toute une phase d'adaptation avant de te sentir bien, quand le "chez toi" n'est plus ton pays d'origine mais celui ou tu vis désormais.

 

Quelles sont les principales erreurs commises par les expatriés français qui arrivent au Québec ? 

Je dirais que leur premier réflexe, c'est souvent de se retrouver entre eux... C'est normal, les autres expats sont souvent plus "disponibles" socialement à ouvrir leur bulle, ont le même besoin de se faire des amis rapidement. Mais le piège, c'est de se ghettoïser sans même s'en rendre compte. Ça prend beaucoup de pro-activité, d'efforts et de patience pour se faire des amis sur le long terme. Et de la curiosité ! Par exemple, arrêter de trop suivre les médias français pour s'intéresser davantage à ce qui se fait ici.

 

irene lumineau

 

En suivant la devise du Québec "Je me souviens", pouvez-vous partager votre plus beau souvenir pendant votre découverte du Québec ? 

Évidemment, je pourrais vous parler des baleines qui passent à côté de nous en kayak ou du silence majestueux des paysages hivernaux, mais la première chose qui me vient à l'esprit, c'est mon mariage! De voir réunis 50 membres de ma famille et amis venus de France, se mêler à ma belle-famille et amis québécois, fêter et danser ensemble, c'était très symbolique dans ma vie d'immigrante.

 

Quelles sont les habitudes purement québécoises dont vous ne pourriez plus vous passer ? 

J'adore l'habitude d'enlever les chaussures avant de rentrer dans la maison! 

 

Au-delà de ce livre, quels sont vos projets ? 

Personnellement, je suis très occupée avec mon travail de graphiste et d'illustratrice à mon compte et ma vie de maman!

Sinon, avec ma sœur Marielle, nous faisons régulièrement des conférences sur le thème de l'immigration et nous aimerions vraiment aller la présenter en France. La pandémie a un peu freiné nos ardeurs mais nous continuons de nous former un beau réseau de contacts franco-québécois. Et j'ai toujours l'esprit ouvert à l'étincelle qui déclencherait un futur projet.

 

Découvrez le livre ICITTE

 

Irène Lumineau est finaliste du Prix du Public des Trophées des Français de l’étranger 2021, votez pour elle en cliquant ici !

Nous vous recommandons
Damien Bouhours

Damien Bouhours

Diplômé de sociologie à l'Université de Nantes et Tromsø (Norvège), il a vécu plus d'une décennie en Asie du Sud-Est (Laos et Thaïlande). Il a rejoint lepetitjournal.com en 2008 dont il est directeur éditorial et partenariats.
0 Commentaire (s)Réagir