Jeudi 15 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

V.I.E – "C’est le meilleur moyen d’avoir des responsabilités après les études"

Par Lepetitjournal Montreal | Publié le 23/03/2016 à 17:14 | Mis à jour le 24/03/2016 à 08:20
VIE

 

Stage, PVT, visa travail? Il existe de nombreux moyens pour travailler au Canada mais le volontariat international en entreprise offre certains privilèges.

Le Volontariat international en entreprise (VIE) est un programme du gouvernement français et de Business France. Ils proposent des missions de 6 à 24 mois dans des entreprises françaises à l'étranger.

Quentin Ramu, responsable du club V.I.E à Montréal, explique : "Cela concerne tous les secteurs d'activités. De la petite entreprise très spécialisée qui a quatre salariés et veut envoyer quelqu'un au Canada pour étudier le marché à la multinationale Sanofi, Orange ou Dassault qui a besoin d'un analyste."

Les entreprises ont des avantages fiscaux : le V.I.E n'apparait pas sur la masse salariale donc c'est intéressant pour les petites entreprises.

Plus d'avantages qu'un simple PVT

Pour postuler, il suffit d'avoir entre 18 et 28 ans, d'avoir passé sa Journée défense et citoyenneté (JDC) et de se créer un compte sur CiviWeb. Pas besoin d'avoir un CV exceptionnel mais il faut être très motivé car on compte plus de 300 candidatures par poste !

Pour Quentin Ramu, c'est le meilleur moyen "d'avoir des responsabilités après les études" et de mettre de l'argent de côté, notamment pour les missions dans les pays en développement.

Embauchés par des entreprises françaises, les V.I.E ont une sorte de CDD dont ils connaissent la rémunération : une part fixe de 700 ? et une part variable propre à chaque pays d'accueil. Ce qui revient environ à 2.000 ? pour le Canada. Aujourd'hui, ils sont un peu près 300 VIE dans le pays.

"L'avantage est qu'ils cotisent pour la retraite, on leur paye le billet d'avion, le déménagement, ils sont véhiculés et souvent logés." Bref, "un mini contrat d'expatrié" qui n'a rien à envier au PVT (Programme vacances-travail). Sans compter que si l'entreprise est satisfaite, elle peut proposer un CDI avec un vrai contrat d'expat, à la fin des 24 mois de mission.

Premier club VIE Canada

Quentin Ramu vient tout juste de créer le premier club V.I.E au Canada. Le principe est de rassembler les anciens et nouveaux V.I.E pour qu'ils partagent leurs connaissances et leurs contacts. Beaucoup d'entre eux développent leur activité dans un pays étranger et "quand on veut développer son produit, il faut se mettre en relation avec des gens qui connaissent le marché", souligne-t-il.

L'objectif est d'ouvrir un compte en banque et de développer des partenariats, par exemple avec pvtistes.net, afin d'organiser tous les mois une réunion pour les nouveaux arrivants. "Avec les beaux jours, on organisera aussi des sorties en ville ou dans les festivals avec des prix réduits", espère Quentin Ramu.

Début juin, est déjà prévue la grande soirée V.I.E avec l'ambassadeur et le consul de France, un déjeuner d'affaires pour "parler encore plus des entreprises françaises."

Kim Chaze (www.lepetitjournal.com/toronto) mercredi 23 mars 2016

0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

PORTRAIT

Marion Lovell, l’abnégation au profit du Téléthon

Touchée par des drames personnels liés à une maladie génétique rare, Marion Lovell-Virte est coordinatrice du Téléthon des Français de l’étranger. Elle rêve de mobiliser en force et en nombre...

Sur le même sujet