Samedi 22 septembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

LEXIQUE - Le "ñ", symbole de l’hispanité

Par Lepetitjournal Mexico | Publié le 07/07/2011 à 00:00 | Mis à jour le 14/11/2012 à 13:14

Toutes les deux semaines, Lepetitjournal.com et le Centro de Lenguas y Arte, vous propose de découvrir ou redécouvrir un mot ou une expression de l'espagnol du Mexique. En espérant que cette série vous permette de mieux comprendre la langue et de vous rapprocher de la culture mexicaine, nous vous souhaitons bonne lecture

Le "ñ" est une consonne nasale palatale qui est indispensable pour la prononciation équivalente à notre "gn". Le "ñ", cette lettre si espagnole provient de plusieurs abréviations du latin.
Quand nous devions écrire deux "n", comme dans les mots "anno" et "Hispanna", nous avons commencé à mettre un deuxième "n" sur la première pour économiser de l'espace et avec le temps, nous sommes passés à un simple tilde (signe orthographique comme accent).  C'est ainsi que les mots ont hérité, avec le temps, de ce signe et que nous écrivons aujourd'hui: "año" et "España".
De plus, la lettre "ñ" prend aussi son origine dans la conjonction du latin "mn", comme dans les mots damnum ? daño (dommage), somnum- sueño (rêve) ou encore autumnum ? otoño (automne).
Dans les monastères, au XVème siècle et après l'imprimerie, on prenait l'habitude de supprimer des lettres pour économiser du temps, de l'espace, de l'encre et du papier.

Nous avons d'autres exemples de mots dérivés du latin et qui ont adopté le "ñ".
extraneum- extraño (étrange)
cognatum- cuñado (beau-frère)
cignere-ceñir (mouler, ceinturer, entourer, encadrer)
vineam-viña (vigne)
ligna-leña (bois à brûler)

Ce trait a caractérisé l'espagnol face à d'autres langues qui ont fini par accepter le "n" avec une autre lettre pour imiter le son: le français et l'italien ont opté pour le "gn", le catalan a préféré "ny" et le portugais "nh".

En espérant que cet article vous ait plu, nous vous remercions de votre fidélité.

Équipe CLA: Alejandra Mateos et Malika Bel-Hadj (www.lepetitjournal.com/mexico) jeudi 7 juillet 2011

CLA: Centro de Lenguas y Arte
Cours de français, italien, anglais, espagnol, allemand et portugais (particuliers ?entreprises ? écoles)
Tel: 044-55-14-74-93-34
Email: direccion@cla-arte.com 

A lire:
VOCABULAIRE ESPAGNOL - Calladita te ves más bonita 
VOCABULAIRE ESPAGNOL - ¡Ojalá?l'influence de l'arabe sur l'espagnol 
LEXIQUE - "Cabeza" et "tête" ne viennent pas du même latin? 
PEDAGOGIE - Les pronoms relatifs

RETROUVEZ NOTRE SECTION PEDAGOGIE

1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Liudow mer 17/01/2018 - 08:41

Profitons-en pour souligner que le (ou la?) "ñ" est également présent(e) dans les alphabets breton, wolof, aragonais, et guarani. En breton, il sert à signaler la nasalisation des voyelles a, e et i, comme dans les verbes bezañ (être), debriñ (manger) ou le pronom personnel eñ (il, lui).

Répondre

Vivre à Mexico

Un monastère mexicain, dernier refuge de salamandres aquatiques

Le ronronnement des filtres à aquariums trouble la quiétude du monastère: plusieurs heures par jour, des religieuses mexicaines interrompent leurs prières pour prendre soin de leur élevage d'achoques

Sur le même sujet