Lundi 25 octobre 2021
TEST: 2274

LAZARO CARDENAS - Le président révolutionnaire

Par Lepetitjournal Mexico | Publié le 13/02/2012 à 06:00 | Mis à jour le 05/01/2018 à 08:30

Certains le surnomment le Roosevelt ou le De Gaulle mexicain. Mais qui était Lázaro Cárdenas, ce jeune révolutionnaire devenu président de la République en 1934?

Photo: Lázaro Cárdenas. Auteur: Aurelio Escobar Castellanos

Le jeune révolutionnaire
Né le 21 mai 1895 à Jiquilpan de Juárez, dans l'État de Michoacán, Lázaro grandit dans une luxueuse maison - un cadeau d'une riche tante - qui contraste avec son milieu familial modeste. Son père tient une épicerie et vend des produits pharmaceutiques aux nécessiteux, tandis que sa mère, pieuse catholique, a la réputation d'une sainte. Bon élève, il nourrit sa fibre patriotique en apprenant l'histoire nationale jusqu'à l'âge de 16 ans, lorsque son père décède. En tant que fils aîné, il assume alors la subsistance de ses sept frères et s?urs et, durant deux ans, travaille pour le secrétariat de la préfecture locale où il apprend le métier d'imprimeur et d'éditeur. Mais les troupes du dictateur Victoriano Huerta saccagent l'imprimerie où il est apprenti, ce qui pousse Lázaro à s'enfuir de Jiquilpan, le 18 juin 1913, et à épouser la cause révolutionnaire qui sera désormais sa raison de vivre. L'adolescent rejoint aussitôt les troupes du général Aragón, pour lequel il rédige la correspondance. Il combat ensuite Huerta, bientôt destitué, avant de gagner les rangs du Général Calles. A 25 ans, il devient le plus jeune général du Mexique alors que la paix semble mettre un terme, en 1920, à un cycle révolutionnaire tourmenté.

L'homme politique et le président de la République
Elu gouverneur de l'État de Michoacán en 1928, Cárdenas y expérimente, avec succès, sa vision politique à une échelle régionale. Il lance, en effet, des projets d'irrigation, distribue des terres, construit des infrastructures et développe l'éducation. Il poursuit parallèlement son ascension au sein du parti au pouvoir, le Parti National Révolutionnaire. Puis, après avoir été brièvement ministre, il quitte ses fonctions pour mieux préparer l'élection présidentielle de 1934. Elu grâce au soutien du général Calles, Cárdenas se met au travail immédiatement après avoir été investi, le 1er décembre 1934. Il lance, d'une part, la plus grande réforme agraire jamais opérée en Amérique latine. En six ans, dix-huit millions d'hectares sont distribués pacifiquement à plus d'un million de familles sur la base du principe de la propriété collective de la terre. Il s'attache aussi à créer un système éducatif libre, laïc et gratuit et à mettre en place une vaste campagne d'alphabétisation. D'autre part, internationalement, Cárdenas positionne clairement le Mexique à gauche. Dès le déclenchement de la guerre civile d'Espagne, le président de la République mexicaine, antifasciste convaincu, soutient la République assiégée et lui envoie des armes. A la fin du conflit, il accueille près de quarante mille réfugiés sans distinction de sensibilité politique, dont nombre d'intellectuels.

La post-présidence
A la fin de son mandat présidentiel, Cárdenas ne tourne pas la page de la politique. Il est, en effet, appelé au gouvernement, en 1942, au poste stratégique de ministre de la Guerre et de la Marine quand le Mexique s'engage aux côtés des Alliés dans la seconde Guerre Mondiale. Il se retire ensuite dans sa propriété du lac Pátzcuaro où il dirige des projets qui lui tiennent à c?ur dans le domaine du développement rural et de l'éducation. Le 19 octobre 1970, il meurt à Mexico où il reçoit les hommages appuyés de son peuple qui le considère comme l'homme d'État le plus droit et le plus compétent du XXème siècle.

Olivier CHARPENTIER (www.lepetitjournal.com/mexico) lundi 13 janvier 2011

Lire aussi:
Notre article du 12 octobre 2005: HISTOIRE - Quand le Mexique accueillait des Espagnols anti-franquistes
Notre article du 23 novembre 2011: JOSE VASCONCELOS - Le maître de la jeunesse d'Amérique
Notre article du 12 janvier 2010: RICARDO FLORES MAGÓN - Des idées révolutionnaires toujours d'actualités
Notre article du 29 avril 2010: HISTOIRE DU MEXIQUE - La construction du héros, Pancho Villa

Retrouvez tous nos articles "HISTOIRE ET TRADITIONS"

0 Commentaire (s) Réagir
Sur le même sujet