Mardi 16 juillet 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

SCOLARITÉ – Le LFM devient centre d’examen

Par François COUDRAY | Publié le 10/06/2018 à 15:00 | Mis à jour le 10/06/2018 à 15:00
LFM-AEFE

Pour la première fois depuis la création de l’Eurocampus, le Lycée français de Manille devient centre d’examen pour le Diplôme national du brevet (DNB – examen de fin de 3ème) et pour les épreuves du Baccalauréat (épreuves anticipées à la fin de l’année de 1ère et épreuves finales en terminale). Rencontre avec M. Jean-Marc Aubry, proviseur du LFM, qui nous livre quelques éléments d’explication et d’analyse.

 

! Pour écouter l'interview complète de J.M. Aubry, CLIQUEZ ICI.

Interview réalisée avec la collaboration technique d'Alban GAUTROT et la voix de Paul DRIANOT (1ère - LFM)

 

Lepetitjournal.com/manille : Pouvez-vous nous préciser quelles conditions légales ont dû être remplies pour que le Lycée français de Manille devienne « centre d’examen » ?

 

Jean-Marc Aubry : La demande de centre d’examen a été initiée depuis plusieurs années. Nous remplissons cette année les critères attendus par l’AEFE (Agence pour l’enseignement français à l’étranger), à savoir :

  • un nombre significatif d’élèves (15 élèves minimum sur les trois années à venir) ;
  • un vivier de correcteurs-examinateurs suffisant pour constituer les jurys ;
  • la baisse sensible du coût de l’examen pour les familles ;
  • le matériel technique adapté (scanner spécifique) permettant de mettre en œuvre la procédure de dématérialisation des copies.

 

Quelle plus-value cette ouverture de centre d’examen au Lycée français de Manille peut-elle, selon vous, représenter pour les élèves concernés, leurs familles et l’établissement lui-même ?

 

Cette ouverture de centre d’examen crédibilise l’établissement : les élèves y préparent en effet des examens qu’ils peuvent aujourd’hui présenter dans les locaux du lycée qui donne aux élèves et aux familles l’assurance de ne pas avoir à se déplacer pour mener à termes le parcours d’excellence qui y est offert.

 

Elle permet également aux élèves de rester pleinement concentrés sur leurs examens (la préparation du voyage peut être stressante et démobilisante), de travailler dans un environnement connu qui leur garantit quiétude et sérénité, et donc de réussir à leur meilleur niveau.

 

La question du coût est également importante pour les familles (d’autant plus que les élèves qui passent leur baccalauréat s’engagent ensuite dans des études supérieures souvent dispendieuses).On passe d’un coût 1.000 € par élève (en terminale - déplacement, hébergement…) à un coût de 400 € par élève (dont 300 € de coûts de mutualisation – le partage, entre les établissements, des coûts d’organisation et de déplacement des différents jurys -,  40 € de coût de numérisation des copies et 60 € de coûts internes – pour couvrir, notamment, la gestion du bureau des examens et l’impression des copies spéciales…). Il n’y a pas de bénéfice sur les examens mais le budget doit s’équilibrer.

 

Cette ouverture de centre d’examen au Lycée française de Manille a-t-elle nécessité des aménagements spécifiques, d’éventuels travaux ?...

 

L’achat d’un scanner spécifique pour la numérisation des copies (avec des normes précises de qualité et de sécurité) a été un préalable à l’ouverture du centre.

 

Nous avons également engagé des travaux d’insonorisation des salles du lycée building afin de garantir à nos élèves les conditions optimales durant leurs épreuves.

 

Disposez-vous d’ores et déjà de quelques éléments de calendrier susceptibles d’être communiqués ?

 

Le calendrier du baccalauréat est publié depuis plusieurs mois. Les épreuves du premier tour se dérouleront du 18 au 22 juin. Et les résultats seront publiés le 29 juin. Les épreuves du second tour se tiendront le 2 juillet. Et les résultats seront publiés à l’issue des délibérations qui les suivent immédiatement.

 

Les épreuves du DNB (diplôme national du brevet) auront quant à elles lieu les 25 et 26 juin. Et les résultats seront publiés durant la première semaine de juillet.

 

Toutes les conditions semblent donc plus que jamais réunies pour permettre à tous les élèves du Lycée français de Manille de réussir à leur meilleur niveau à ces examens de fin de cycle. La rédaction du petitjournal.com/manille se joint à M. Aubry, proviseur du LFM, pour leur souhaiter exigence et détermination pour donner le meilleur d’eux-mêmes à cette occasion et faire une nouvelle fois la preuve de l’excellence du réseau d’enseignement français à l’étranger.

 

 

 

0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Manille ?

Les raisons de plonger dans le triangle de corail en 2019

Le 9 juin, nous fêterons la journée du triangle de corail ; un jour pour célébrer et sensibiliser à la plus grande zone de biodiversité marine au monde. Couvrant une superficie d’environ 6 millions..

Expat Mag

Hong Kong Appercu
MANIFESTATION

Il y aurait 125 "murs de Lennon" à Hong Kong

Moyen d’expression spontané, les “murs de Lennon”, affichage fait de stickers de couleur, fleurissent un peu partout dans Hong Kong