Qui était Francisco Sionil José, l’un des écrivains philippins les plus prolifiques ?

Par Maël Narpon | Publié le 13/01/2022 à 17:18 | Mis à jour le 13/01/2022 à 17:51
Francisco Sionil José

Francisco Sionil José s’était donné pour mission, à travers ses écrits et sa carrière longue de 70 ans, de raconter l’histoire des Philippines de manière romancée. Décédé le 6 janvier 2022, il laisse derrière lui une oeuvre importante qui lui a d’ailleurs valu de prestigieuses récompenses.

 

De son nom de plume F. Sionil José, l’auteur philippin de renom est mort à l’âge de 97 ans à l’hôpital de Manille le jeudi 6 janvier 2022, comme l’a annoncé sa famille via son profil Facebook. Il devait subir une angioplastie (modification chirurgicale d’un vaisseau sanguin) le vendredi 7 janvier 2022.

Ce fils d’un pasteur et d’une couturière vit le jour le 3 décembre 1924 à Rosales, dans la province de Pangasinan où il grandit et développa une passion dévorante pour la lecture. Une passion qui engendra un amour pour la lecture qui le mena loin puisqu’il finit par écrire plus d’une douzaine de romans, quelques collections de nouvelles et des essais. Il commença sa vie professionnelle en tant que journaliste à Manille et y fonda même la librairie Solidaridad ainsi que sa propre maison d’édition.

 

Francis Sionil José, une bibliographie entièrement en anglais centrée sur les Philippines

L’écrivain philippin a ainsi passé 70 ans à écrire majoritairement en anglais, certains de ses ouvrages ont même été traduits dans plus de 20 langues, dont bien sûr en français, faisant de lui un des auteurs les plus traduits aux Philippines. Profondément influencé par la culture et l’histoire de son pays, celles-ci transparaissent dans ses romans par le biais desquels il se penche plus particulièrement sur le thème des injustices sociales.

Une thématique servant de fil conducteur à sa série romanesque la plus connue, la Saga Rosales, qui nous plonge dans plus 100 ans d’histoire de l’archipel des Philippines à travers pas moins de cinq tomes écrits à partir de 1962. De manière générale, ses écrits ont été grandement inspirés de l’histoire et de l’importance du héros national philippin José Rizal, qui avait joué un rôle primordial dans l’émancipation de son peuple vis à vis des colons espagnols.

La plume de Francis Sionil José a ainsi fait de lui un auteur mondialement reconnu et une véritable icône en son pays. En témoignent les nombreuses récompenses qu’il s’est vu attribuer au cours de la longue et prolifique carrière. A son palmarès figure notamment le prix Ramon-Magsaysay, qui n’est plus ni moins que l’équivalent du prix Nobel en Asie. A l’échelle nationale, il s’était également vu remettre le prix de l’artiste littéraire en 2001, la plus haute distinction que peut recevoir un écrivain aux Philippines.

 

Trois livres de F. Sionil José à découvrir : Po-on, Trois femmes philippines et Les prétendants 

Po-on (1984)

Il s’agit du premier tome de la Saga Rosales, narrativement parlant. Le livre se concentre sur l’histoire de la famille Samson, chassée de ses terres par les Espagnols, qui subit l’Histoire avec un grand H et doit partir en quête d’une vie nouvelle.

 

Trois femmes philippines (1992)

Compilation de trois nouvelles, cet ouvrage conte une partie de la vie et des expériences de trois personnages féminins, qui sont respectivement une prostituée, une étudiante activiste et une politicienne. Ces trois nouvelles ont ainsi cherché à explorer le caractère de Philippines et, par extension, celui de la population, de la société et de la nation philippine.

 

Les prétendants (1962)

Ce livre raconte l’histoire du jeune philippin Antonio Samson, issu d’un milieu modeste. Il a malgré tout pu entreprendre des études aux Etats-Unis et a pour ambition d’embrasser une carrière universitaire. Tout bascule lorsqu’il fait la rencontre de la riche héritière Carmen Villa et qu’il épouse cette dernière.

 

Sur le même sujet
Mael Narpon - journaliste junior Londres

Maël Narpon

Diplomé d'une licence de sociologie à Pau et à Athènes, il intègre ensuite l'IEJ Londres. Il effectue un stage avec lepetitjournal.com Londres puis rejoint l'édition internationale en tant qu'alternant dans le cadre d'un Master à l'IEJ Paris.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Philippines !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale