Jeudi 14 novembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

ART - Les paysages de nos exils

Par François COUDRAY | Publié le 18/02/2018 à 21:00 | Mis à jour le 18/02/2018 à 22:23
Farewell-0

Farewel, adieu !... c’est le titre de la prochaine exposition de Philippa Langrish. A découvrir du 28 février au 5 mars prochain à la galerie Hiraya du Shangri-La Makati.

 

« Farewell ! »

 

« Farewell » (fare·well / ferˈwel) est, nous dit le dictionnaire, « une exclamation utilisée pour exprimer ses bons vœux lors d’une séparation ». Employé comme nom commun, « le terme désigne l’acte de séparation lui-même ». Si l’étymologie fait remonter l’origine de l’expression à 1325, il semble bien que les « adieux » soient de plus longue date part intrinsèque de notre vie, faite d’incessants départs et de nouvelles arrivées.

 

Serait-ce dans notre nature de toujours chercher de nouveaux horizons ?  Sommes-nous, par nature, habités par cette soif d’aventures ?

 

Pour traverser ses interrogations, tenter quelques réponses dans la matière-émotion de sa peinture, l’artiste britannique expatriée aux Philippines a choisi d’accoster dans la galerie d’un hôtel :  quoi de mieux que ce lieu de transit pour y coucher sa rêverie, y faire signe aux « sea farers » (marins marchands), aux voyageurs, aux exilés, à leurs enfants ?...

 

Pour nos enfants…

 

Nos enfants nous suivent et nous leur demandons beaucoup.

 

"Nous traçons pour eux des chemins, explique Philippa Langrish, leur demandons de quitter leurs amis, les aidons à rompre les amarres… » Les enfants ont toujours eu une place importante dans le travail pictural de l'artiste britannique, au cœur des paysages colorés qu’invente sa peinture : « ils sont les héritiers de nos couchers de soleil et veilleront sur les lieux chers à notre cœur. »

 

Avec la thématique de l’enfance, c’est ainsi celle de l’héritage qui s’invite dans la peinture de Philippa Langrish et tout naturellement la question du respect et de la préservation de notre environnement : « Leave nothing but your footprints »… ne laissez rien d'autre que vos empreintes digitales…

 

Un triptyque d’Est en Ouest…

 

PLLes œuvres de cette exposition traversent en vérité l’exil de l’artiste, partagée entre trois mondes : les Philippines, le Royaume-Uni et la France. Ces espaces contrastés, séparés par des océans, des continents, dessinent une émouvant voyage : paysages mouvants au rythme des levers et des couchers de soleil où grandissent les enfants…

 

Au cœur du mot « Farewell », j’ai aimé voir présents les deux horizons de mon exil : E et W, Est et Ouest (East and West).

 

 

Plusieurs fils tressent ces paysages : Le Petit Prince, œuvre célébrissime d’Antoine de Saint Exupéry (un conte pour les grands enfants), des dessins tribaux philippins (en particulier le Mangyan) et les paysages en écho de France et de Philippines : les horizons marins de Puerta Galera et Batangas et les montagnes de Haute Savoie.

 

Dans une démarche donc largement autobiographique, l’artiste a créé une série de paysages figuratifs et abstraits en utilisant diverses techniques : gravure à la pointe sèche, collagraphie, travail à partir de caoutchouc et d'huile… Le choix de ces trois médiums se veut d’ailleurs un autre signe de la vie nomade de sa famille.

 

Ce déracinement est sans aucun doute un enrichissement : la découverte et la rencontre de nouvelles cultures, de personnes et de lieux incroyables. Mais il est aussi une interrogation permanente : celle de « notre « insoutenable légèreté » de papillon, flottant dans la vie des autres », celle de « nos racines profondes », d’un « véritable chez nous »…

 

PL

 

Informations pratiques

 

« Farewell 1325-2018 »

Exposition de Philippa Langrish

Du 28 février au 5 mars 2018

Hiraya Galery – Shangri-La Makati

530 United Nations Ave. Ermita / 1000 Manille

https://www.facebook.com/hirayagallerymanila/

 

 

 

 

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Valence Appercu
ÉVÉNEMENT

Quelle moustache portez-vous en ce mois de Movember ?

De nombreuses célébrités participent au mouvement international qui réunit 5 millions de personnes se laissant pousser la moustache pendant 1 mois. Et vous ? Plutôt Brad Pitt ou Jennifer Gardner ?