Dimanche 22 septembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Les cirques utilisant des animaux sauvages interdits à Madrid

Par Mathilde Dumur | Publié le 26/01/2019 à 12:00 | Mis à jour le 27/01/2019 à 17:46
Photo : Photo by Becky Phan on Unsplash
cirque madrid

La mairie de Madrid a voté l’interdiction des cirques qui utilisent des animaux sauvages dans leurs spectacles. Une avancée pour la condition animale.

 

La municipalité a approuvé l’interdiction des cirques itinérants qui utilisent des animaux sauvages dans ses spectacles. Tigres, lions, éléphants, chameaux… n’auront plus leur place dans les spectacles des cirques qui voudront venir à Madrid. Selon le communiqué de presse de la mairie, la décision est basée sur "une recommandation de la Fédération Vétérinaire Européenne (FVE) sur la présence d’animaux sauvages dans les cirques [qui stipule qu’il] ne faut plus autoriser ces spectacles où les installations ne peuvent pas satisfaire les conditions physiologiques, mentales et sociales ainsi que les considérations nécessaires au respect du bien-être animal". 

Une mesure équivalente a déjà été prise dans six communautés autonomes : la Catalogne, les îles Baléares, la Rioja, la Galice, Murcie et la Communauté valencienne.
 

Nous vous recommandons

mathilde dumur

Mathilde Dumur

Mathilde Dumur est une étudiante en 2e année de journalisme. Grande passionnée de voyages et notamment intéressée par la culture et l'histoire.
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Kriss mar 29/01/2019 - 01:27

Éternelles demi-mesures pour se donner bonne conscience ! Voilà notre époque! Tous les animaux sauvages doivent rester sauvages et sur leurs territoires donc pas même dans les zoos si beaux soient-ils ! Si donc on doit les enfermer pour les « aider » à vivre encore sur terre c’est néanmoins chez eux dans de larges réserves pas autre part car à qui la faute si telle est la situation ? En Afrique c’est un énorme capital à valoriser pour les africains. Ainsi si on veut voir éléphants , rhinos, lions, girafes etc… rien de mieux que voyager vers eux pour eux et pour le plus grand intérêt économique du pays ! On ne déménage pas le capital représenté par la Tour Eiffel, Fos d’Iguaçu ou le Machu Picchu pour le rentabiliser ailleurs que je sache ? Beaucoup d’animaux sont propriétés exclusives de l’Afrique , ils doivent donc être internationalement physiquement protégés certes mais cette protection doit inclure de ne les « exploiter » financièrement que sur place et pas ailleurs pour le seul retour de rentabilité due aux Africains ! Le capitalisme c'est aussi ça! Au lieu de cela beaucoup d’espèces disparaissent en silence, les peuples n’ont rien et on fait un impensable indigne tintouin pour un bébé panda chinois en France ou il ne devrait pas même y être! Si l’Afrique perd alors une fois et une fois encore la rentabilité financière de son capital naturel cela vous étonne alors ? La perte de ce capital comme bien d’autres est énorme en Afrique et comme d’habitude nous nous contentons de médiatiquement petitement pleurnicher, ici sur des animaux de cirque d’accord, mais eux sont encore vivants et en nombre ne représentent rien devant l’irrémédiable hécatombe sur place!

Répondre
Sur le même sujet