Mardi 25 juin 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

ATTENTATS DE PARIS – Pourquoi l´Espagne est-elle aussi menacée ?

Par lepetitjournal.com Madrid | Publié le 16/11/2015 à 23:00 | Mis à jour le 17/11/2015 à 08:59

La série d'attaques sans précédent revendiquée par l'organisation terroriste DAESH a semé la panique dans Paris le week-end dernier, et a provoqué une forte vague d'émotion et d'indignation à travers le monde. Rapidement, l'alerte générale a été donnée dans toute l'Europe et les chefs d'Etat collaborent et envisagent tous les scénarios possibles afin de contrer l'avancée de la menace. L'Espagne se prépare désormais elle aussi à affronter une vague d'attentats semblables à ceux de Paris.

La menace terroriste en Espagne est au c?ur des préoccupations des services de sécurité espagnols, et cela bien avant les tragiques évènements de ce week-end. Avec la dernière opération réalisée à Madrid il y a deux semaines à peine, la police espagnole compte au total depuis le début de l'année 2015 une soixantaine d'arrestations de candidats et de recruteurs pour le djihad.

L'Espagne maintient le niveau d'alerte 4
Au mois de mai dernier, l'Espagne a adopté le "Plan de prévention et de protection antiterroriste" qui dresse cinq niveaux de menace terroriste dans un pays. Depuis le mois de juin, l'Espagne est passée en alerte de niveau quatre. Cette décision a été prise suite aux attentats de la rédaction de Charlie Hebdo à Paris, justifiée notamment par la proximité de l'Espagne avec la France ainsi que par l'approche de la date d'anniversaire de la déclaration du Califat de l'Etat Islamique (EI). Le niveau de vigilance quatre implique une surveillance accrue des lieux publics comme les aéroports, stations de train et de métro, ainsi que tout site à forte affluence comme les centres commerciaux par exemple. Les attaques vécues à Paris le week-end dernier ont poussé l'ensemble des pays occidentaux à renforcer encore davantage leur vigilance. Toutes les forces de sécurité de la Péninsule concentrent leurs efforts en priorité à la prévention, l'enquête et l'information pour la lutter contre les attaques terroristes. Le ministre de l'Intérieur espagnol Jorge Fernández Díaz a déclaré que le Gouvernement a cependant renoncé à passer au niveau d'alerte cinq, le niveau maximal déclenché pour la ville de Paris, qui prévient d'un risque imminent d'attaque et implique une présence de l'armée dans les rues. En revanche, la vigilance et la présence policière seront désormais renforcées dans des zones "bien précises".

A LIRE AUSSI :
ONU - Le Comité contre le terrorisme en réunion à Madrid
Les représentants de 15 Etats membres de l'ONU ainsi que de nombreux spécialistes du terrorisme sont réunis depuis hier à Madrid, afin de définir les mesures et les solutions à mettre en place pour répondre à une problématique commune : comment lutter contre le flux de combattants terroristes étrangers ?

LUTTE CONTRE LE DJIHADISME ? Pacte d'Etat pour un sujet prioritaire en Espagne
Alors que la France se remet à peine de ses émotions de ce début d'année, l'Espagne fait front dans la lutte contre le terrorisme djihadiste. Lundi le Président du gouvernement Mariano Rajoy (PP, au pouvoir) et Pedro Sánchez (PSOE, leader de l'opposition) ont signé à La Moncloa un pacte commun contre la menace terroriste djihadiste. C'est la première fois depuis 2010 que les deux partis marchent main dans la main, et cela témoigne d'une ?unité de la société espagnole? forte.

Pourquoi l´Espagne est-t-elle menacée ?
Porte d'entrée de l'Afrique en Europe avec les villes de Ceuta et Melilla, l'Espagne est un canal de transit naturel vers l'Europe pour les djihadistes situés dans les zones contrôlées par AQMI (Al-Qaïda au Maghreb islamique). Plus qu'une simple voie de passage, le pays est également une cible de l'EI. Une partie de l'Espagne est en effet un territoire "perdu" et chargé d'une grande symbolique historique pour les organisations terroristes djihadistes. "Al-Andalous", est le terme donné aux territoires de la Péninsule qui ont été soumis à l'autorité musulmane et rattachés au nord de l'Afrique du VIIIe au XVe siècle -un emblème de la domination arabo-musulmane sur l'Espagne. Mais l'Espagne est aussi une cible des terroristes pour son implication dans le conflit irakien jusqu'en 2004. Déjà à cette époque, l'Espagne avait été désignée (en autre pays) par Oussama Ben Laden dans un communiqué : "Nous (Al-Qaïda) nous réservons le droit de répondre au moment et à l'endroit opportuns à tous les pays qui participent à la guerre en Irak, en particulier le Royaume-Uni, l'Espagne, l'Australie, la Pologne, le Japon et l'Italie", avait-il déclaré selon le centre français de recherche sur le renseignement.
Le 11 mars 2004, les attentats des trains de Madrid ont couté la vie de 191 personnes. Ce fut l'attentat le plus meurtrier en Europe. Cette même année, l'Espagne a décidé de se désengager d'Irak.

L'Espagne en étroite collaboration avec la France contre l'ennemi commun
Dans une interview à la chaine de télévision Sexta, Jorge Fernández Díaz a assuré que l'Espagne est en contact permanent avec les autorités françaises depuis la nuit du vendredi 13 au samedi 14 novembre, afin de collaborer à la recherche de responsables des attaques et de membres de l'association terroriste EI. Interrogé sur la possible recherche d'un huitième terroriste en fuite en Espagne, le ministre a certifié qu'aucun suspect des attentats de Paris n'est recherché dans la Péninsule. Il a précisé que l'Espagne, comme les autres pays frontaliers de la France, collabore avec l'Hexagone afin de surveiller de près les frontières, bien que ce soit plutôt du côté de la Belgique que les enquêteurs semblent se diriger. Fernández Díaz a également rappelé la difficulté de freiner la menace car le terrorisme djihadiste "est en constante évolution". "Il y a trois ans en arrière, 80% des recrutements et radicalisation de terroristes djihadistes se faisaient dans l'entourage de la personne recrutée. Aujourd'hui, 80% des recrutements sont réalisés par Internet" expliqua-t-il.

Perrine LAFFON (www.lepetitjournal.com ? Espagne) Mardi 17 novembre 2015
Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !
Suivez nous sur Facebook et sur Twitter
Téléchargez notre application pour téléphone mobile viaItunes ou via Google Play

0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet