Vendredi 23 août 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Olga Picasso, au CaixaForum

Par Monique Auxenfans | Publié le 03/07/2019 à 12:00 | Mis à jour le 03/07/2019 à 16:28
Photo : DR
olga picasso madrid

Après sa présentation à Paris en 2017 (centenaire de la rencontre de Picasso et d'Olga), puis à Moscou et Malaga, le CaixaForum Madrid aborde pour la première fois dans cette exposition, la relation tourmentée de Pablo Picasso avec sa première épouse Olga Khokhlova et de sa répercution dans l'œuvre du génie.

 

Olga Khokhlova, née en 1891 à Nijyn, ville d'Ucraine, à l'époque sous domination russe, est la fille d'un Colonel. Elle fait la connaissance de Picasso entre Rome et Naples en 1917 alors qu'elle faisait partie des Ballets Russes dirigés par Serguéi Diáguilev. Il avait 36 ans et elle 27. Ils se marieront en 1918.

Modèle par excellence de l'époque dite classique de Picasso, la figure d'Olga se métamorphosera dans cette période compliquée de l'entre deux guerres, au fur et à mesure que leur relation commence à se détériorer.

Dans la première époque Olga a été représentée avec des lignes fines et élégantes, avec un air mélancolique. A partir de la naissance de son premier fils Paulo en 1921, elle apparaît dans de nombreuses scènes de maternité pleines d'un bonheur serein. La figure de l'épouse se verra transformée à partir de 1927 avec l'apparition de Marie-Thérèse Walter qui deviendra la maitresse de Picasso. Jusqu'à la fin de ses jours, Olga écrira presque tous les jours à Picasso.

L'origine de ce projet est la découverte du contenu de la malle de voyage d'Olga, abandonnée dans une pièce vide du château de Boisgeloup. La documentation et les objets personnels d'Olga que s'y trouvaient (photos, lettres, tutus, programmes de ballets, etc...) ont permis de retracer la "période Olga" de Picasso (évolution artistique de Picasso à l'époque de leur vie en commun, amour, plénitude puis désamour, souffrance d'Olga éloignée de sa famille en difficultés en Russie.  

L'exposition a été organisée par le Musée National Picasso-Paris et la Fondation Almine et Bernard Picasso (petit-fils d'Olga) pour l'Art, avec la collaboration de "la Caixa", le Musée d'Etat des Arts Plastiques A.S. Pushkin de Moscou et le Musée Picasso de Malaga. 

Jusqu'au 22 septembre 2019
Plus d'infos, ici.

Nous vous recommandons

monique

Monique Auxenfans

Spécialisée sur les sujets culturels, touristiques et gastronomiques, expatriée au long cours, voyageuse infatigable. Spécialiste de l'Espagne et de l'univers hispanophone.
0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Madrid ?

Barcelone Appercu
TOURISME

Les tops et les flops des plages espagnoles

L’Espagne est connue pour réunir quelques unes des plus belles côtes d’Europe. Mais si on y trouve de véritables joyaux, d’autres plages peuvent très vite vous faire déchanter.

Vivre à Madrid

TRADITIONS

Le plaisir d’être "de rodriguez" à Madrid en août

"Estar de rodriguez" est une expression qui se réfère aux maris, souvent pères de famille, qui restent à la ville l’été lorsque que leurs femmes et enfants sont au "pueblo" ou au bord de mer.

Expat Mag

Melbourne Appercu
FAMILLE

Littérature enfantine : le top 6 des auteurs australiens

Votre petit se prépare pour son premier jour en crèche ou dans une maternelle australienne? Un petit tour d’horizon des livres pour enfants les plus populaires, écrits par des auteurs australiens.

Sur le même sujet