Samedi 5 décembre 2020
Édition Internationale
Édition Internationale

Loi Pinel : peut-on défiscaliser quand on est expatrié ?

Par Article Partenaire | Publié le 23/11/2020 à 17:30 | Mis à jour le 23/11/2020 à 17:30
Loi Pinel défiscaliser expatriation

Le dispositif Pinel a été mis en place en 2015 dans le but d’encourager la construction de nouveaux logements en France. Il permet aux propriétaires d’un bien neuf en location de bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu. Pour les expatriés, le dispositif Pinel peut également se révéler très favorable.

 

Comment bénéficier du dispositif Pinel ?

Pour être éligible au Pinel, il faut, entre autres, être propriétaire d’un logement neuf ou en état futur d’achèvement, et s’engager à le mettre en location non meublée pendant une période d’au moins 6 ans. Le montant de l’exonération varie selon la durée de la mise en location : 12 % pour une mise en location pendant 6 ans ; 18 % pour une mise en location de 9 ans ; 21 % pour 12 ans.

Les propriétaires répondant aux conditions pré-citées pourront bénéficier du dispositif jusqu’au 31 décembre 2021.

 

Les expatriés peuvent-ils bénéficier du dispositif Pinel ?

À l’origine, la loi Pinel s’adressait exclusivement aux résidents fiscaux en France.  

Toutefois, dans le cadre de la Loi de finances 2019, le dispositif a été révisé, permettant aux non-résidents fiscaux français domiciliés en France au moment de l’acquisition du bien, de continuer à bénéficier de la réduction d’impôt sur le revenu durant leur expatriation. L’investissement doit cependant avoir été réalisé après le 1er janvier 2019.

 

Où investir en Pinel ?

Il faut savoir que toutes les villes ne sont pas éligibles à la loi Pinel.

En 2020, les zones concernées par le Pinel sont, entre autres : Paris et ses communes alentours, l’Île-de-France, la Côte d’Azur, Lille, Lyon, Marseille, Montpellier, Bordeaux…

De plus, les paramètres du dispositif Pinel varient selon le zonage. Par exemple, les zones Pinel à Bordeaux et à Cenon, Bègles, et Mérignac sont des zones B1, ce qui signifie que le loyer mensuel maximum imposé s'élève à 10,28 € / m2. Les villes situées à plus de 30 km de Bordeaux appartiennent quant à elles à la zone B2 : le loyer imposé est de 8,93 € / m2. Enfin, les villes situées à plus de 50 km de la métropole, en zone C, ne sont pas éligibles à la loi Pinel.

Outre les plafonds de loyers, sachez qu’un locataire d’un logement en Pinel doit, au moment de la signature du bail, percevoir des ressources inférieures ou égales à certains plafonds.

À titre d’exemple, les plafonds Pinel à Bordeaux s’élèvent à 31 165 € pour une personne seule en zone B1, et à 28 049 € pour une personne seule en zone B2.

 

Pourquoi investir en Pinel à Bordeaux ?

La capitale girondine s’impose depuis quelques années comme l’une des villes françaises les plus propices à l’investissement immobilier locatif. Entre sa qualité de vie idéale, son climat doux, sa situation géographique favorable (à 2h de Paris en train) et son dynamisme économique, la ville ne manque pas d’attraits, et séduit de plus en plus de locataires et d’investisseurs. Les prix de l’immobilier ont d’ailleurs subi une hausse spectaculaire de 38 % en l’espace de 5 ans, et la croissance démographique est telle que Bordeaux Métropole pourrait atteindre le million d’habitants en 2030.

Faire le choix d’investir avec la Loi Pinel à Bordeaux, c’est donc l’assurance de bénéficier d’une très forte demande locative, d’une grande rentabilité, et d’avantages fiscaux très attractifs.

Article Partenaire

Les “articles partenaires” ne sont pas des articles de la rédaction de lepetitjournal.com. Ils sont fournis par ou écrits sur commande d’un annonceur qui en détermine le contenu.
0 Commentaire (s)Réagir