Samedi 15 décembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

La Francophonie à l´honneur les 23 et 24 mars à Lisbonne

Par Maria Sobral | Publié le 23/03/2018 à 01:40 | Mis à jour le 27/03/2018 à 13:20
Fête de la Francophonie

La fête de la Francophonie se déroule au Portugal du 1er au 31 mars comme un peu partout dans le monde. A Lisbonne les différentes ambassades des pays membres de l’OIF organisent ce 23 et 24 mars de nombreuses activités culturelles à découvrir au Reservatório da Mãe d´Água e au Jardin des Amoreiras. C´est l´occasion de mettre à l´honneur la langue, la culture et les valeurs liées à la Francophonie. Lepetitjournal/Lisbonne a été à la rencontre d´Anne Ricordel, l’Attachée de Coopération Educative de l’Ambassade de France, responsable de la mise en place de l´événement.


Lepetitjournal/Lisbonne : Que signifie pour l´Institut Fraçais du Portugal fêter la francophonie en 2018?
Anne Ricordel :
La Francophonie entre dans le champ naturel de compétences de l’IFP toute l’année. La célébrer tout spécialement au mois de mars, à l’instar de tous les autres pays la rend particulièrement tangible tant pour les organisateurs des événements que pour ceux qui y  participants. Si l’on s’attache à ce moment particulier qu’offre la fête annuelle, l’IFP joue un rôle d’ensemblier et de coordination auprès de plusieurs partenaires. Dans un premier temps, nous travaillons en groupe collaboratif  réservé aux partenaires de même statut, à savoir les instituts culturels et les Ambassades des pays membres de l’OIF ainsi que la Délégation Générale de l’Alliance Française. Cette première étape permet de mutualiser les efforts et donc de promouvoir un rayonnement collectif. Dans un second temps, nous sollicitons des partenaires portugais afin de contextualiser la Francophonie, ici au Portugal avec et pour les Portugais.

2018 signifie pour nous poursuivre notre action de coordination en ayant bien à l’esprit que la France n’est pas au centre d’une Francophonie occupée par des pays périphériques. Loin de cette idée, et comme l’a rappelé le Président de la République le 20 mars, "la Francophonie est une sphère dont la France est une partie agissante et volontaire, consciente de ne pas la porter seule".

Voilà pour ce qui concerne le regroupement des Ambassades francophones au Portugal que la France coordonne.

 

Quels sont les points forts de cette fête 2018 au Portugal ?
Au Portugal, et indépendamment des représentations officielles étrangères, les points forts que nous avions déjà analysés pour la précédente édition se confirment pour celle-ci.

Tout d’abord, l’engagement des établissements scolaires et des universités du réseau éducatif portugais est la colonne vertébrale de la Francophonie. Cet état de fait qu’il faut rendre plus visible auprès du grand public tient au formidable engagement quotidien et sans faille des professeurs portugais de français et des universitaires francophones qui sans relâche oeuvrent pour le développement de la formation supérieure et la recherche francophones sans négliger l’accompagnement linguistique qui ouvre la mobilité des futurs citoyens portugais. Je tiens à leur rendre un hommage tout particulier à l’occasion de la Francophonie mais ils savent qu’ils peuvent compter non seulement sur l’accompagnement de la France mais également sur celui d’autres pays francophones comme l’a montré l’engagement du Canada lors du dernier congrès de l’Association Portugaise des Professeurs de Français.

L’autre point fort est la programmation assurée par le réseau des Alliances Françaises qui n’ont de cesse, dès qu’elles le peuvent de montrer que la communauté de la langue française se déploie autour de valeurs culturelles plurielles et donc francophones.

 

Quelles sont les nouveautés 2018 ?
Le groupe des Ambassades francophones a modifié son événement cinéma qui n’avait pas réussi à fédérer un public suffisant lors des deux éditions précédentes en offrant des contenus francophones alliant courts-métrages et longs métrages à des institutions souhaitant mettre en place une programmation cinématographique. L’offre est récente et tous les films sont sous-titrés en portugais.

En ce qui concerne l’événement plus économique, sur la question de l’utilisation de la langue française en contexte professionnel, nous avons choisi de le confirmer à Porto mais le 8 novembre prochain, pour lui donner une importance particulière et inscrire la Francophonie à deux moments distincts de l’année.

Enfin, en ce qui concerne Lisbonne, nous avons quitté Estrela pour les Amoreiras : l’instabilité  météorologique caractéristique du mois de mars nous a conduit à rechercher un abri pour notre programmation culturelle du vendredi 23 tout en maintenant le montage du village francophone le samedi 24 dans un jardin uniquement si le temps le permet. A cet égard, le Jardim das Amoreiras offre une combinaison exceptionnelle car il y a tout ce dont nous avons besoin. Un jardin, la Fondation Vieira da Silva et le Museu-Reservatório Mãe d’Agua. Je souhaite souligner  que la Fondation Arpad Szenes-Vieria da Silva rejoint le cercle des organisateurs en offrant le samedi deux moments de programmation artistique, le premier  autour de ce monstre sacré que fut Jacques Brel et le second, animé par une artiste française, concernera la danse et le dessin. Il est pour nous extrêmement important qu’une institution de cette envergure  engage ainsi le Portugal  à promouvoir la Francophonie à l’heure où nos pays se penchent sur une éventuelle adhésion à l’Organisation Internationale de la Francophonie pour le Portugal ; à la Communauté des Pays de Langue Portugaise pour la France.

 

Quelles sont vos attentes de cet événement ?
Nous avons plusieurs types d´attentes, en particulier en ce qui concerne le public portugais.
Faire connaître les pays francophones et promouvoir leur diversité culturelle, Créer de l’appétence chez les Portugais pour la langue française et la culture francophone, faire passer le message que la langue française n’appartient pas qu´au Français. Ce dernier point est très important pour nous car les relations fortes entre la France et le Portugal soulignent le caractère international de la langue française.

 

En savoir plus : http://fetedelafrancophonie.com/2018/

 

(Propos recueillis)

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

PORTRAIT

Rencontre avec Alice Desert, artiste peintre

Alice Desert semble un peu chez elle partout. Elle a grandi à Aix en Provence, travaillé et étudié à Paris. Après une décennie passée à San Francisco, elle s’est établie au Portugal il y a juste un an