Elections consulaires – Portugal : candidat Bruno Frentzel

Par Maria Sobral et Julia Martin | Publié le 18/05/2021 à 23:30 | Mis à jour le 19/05/2021 à 12:33
Photo : ©Bruno Frentzel
Elections consulaires Portugal Bruno Frentzel

L'élection des quatre conseillers des Français de l´Étranger pour le Portugal se tiendra pour le vote à l'urne le 30 mai 2021. Le vote internet est également ouvert du vendredi 21 au 26 mai 2021. Les conseillers des Français de l'étranger élus habituellement pour 6 ans sont les élus de proximité des Français établis hors de France. Ils sont consultés sur les questions concernant les ressortissants dans leur circonscription.  

Au Portugal, il y a six listes candidates à cette élection, Lepetitjournal est allé à la rencontre des candidats tête de liste qui ont tous accepté de répondre à nos questions. Pour précision, la publication des interviews suit l´ordre de présentation des candidats qui a été, lui-même, tiré au sort par l´ambassadrice de France au Portugal, le 31 mars dernier et les questions posées sont les mêmes pour chacun des candidats.
 
La sixième et dernière interview est donc celle de Bruno Frentzel, tête de liste de « Français, j'ai choisi le Portugal ! »


Merci de bien vouloir vous présenter, à nos lecteurs, en quelques phrases.

Je m'appelle Bruno Frentzel, je suis candidat, Tête de Liste de Français j'ai choisi le Portugal pour les élections des conseillers des Français de l'Etranger qui aura lieu du 21 au 26 Mai pour le vote par internet et le 30 mai pour le vote à l'urne.

J'ai 61 ans je suis retraité. Mon épouse est portugaise et nous vivons à Magoito dans la région de Sintra. J'ai fait toute ma carrière à l'étranger en tant que cadre puis chef d'entreprise. Je suis engagé depuis de nombreuses années dans le monde associatif et j'anime également le parti La République en Marche au Portugal, parti qui soutient officiellement notre liste.  

Je suis profondément attaché aux valeurs d'humanisme et de progressisme et suis un Européen dans l'âme. Je suis attaché à la défense de la Liberté, de la démocratie participative, et à l'équité.

Ma position de retraité me permet d'être disponible et mon expérience de 25 ans de vie à l'international dans quatre pays me permet de bien comprendre la situation des Français ayant choisi le Portugal et avec mon équipe de les aider quotidiennement.


Comment avez-vous constitué votre liste ?

Notre liste a été constituée il y a 16 mois déjà avec la création de notre mouvement associatif français j'ai choisi le Portugal, qui réunissait des hommes et des femmes de différentes tendances politiques mais toutes animées par le même engagement : servir nos concitoyens !

Servir nos concitoyens pour nous c'est vouloir le progrès pour tous, écouter informer et agir et sur les bases de cette vision que nous avons décidé de nous porter candidats.

Notre liste est composée de Français-e et Luso-Français-e, réparti-e-s sur tout le territoire, ayant tous et toutes une expérience de la vie à l'étranger, parlant le portugais, et déjà engagé-e-s dans le secteur associatif.

Les caractéristiques de notre liste ce sont la disponibilité, la proximité, la compétence, et notre engagement à vous aider au quotidien et en voici les membres :
 

Elections Consulaire liste « Français, j'ai choisi le Portugal !»

©Liste "Français, j'ai choisi le Portugal !"


Quel est, selon vous, le plus grand défi qui se présente aux Français du Portugal et à vous-même, en tant que candidat à ces élections ?

Je vois plusieurs challenges en face de nous :

La constante amélioration du statut du Français vivant à l'étranger et notamment au Portugal tant en terme de traitement civil que fiscal ou social.

La relation entre nos concitoyens les administrations diplomatiques et centrales confrontées à la réduction des coûts et des ressources et à la digitalisation dans le traitement administratif.

La préservation du rayonnement culturel Français et l'accueil dans l'enseignement en langue française.

L'aide quotidienne à nos concitoyens et le conseil à l'intégration au regard de la croissance de la population française venant vivre au Portugal et notamment pour les entrepreneurs et les jeunes actifs.

L'engagement des Français au Portugal pour la préservation de l'environnement.


Quelle est, selon vous, la mission principale d´un conseiller des Français de l'étranger ?

Pour nous c'est d'être disponible, à l'écoute de nos concitoyens, de les informer, et de les aider au quotidien. C'est veiller à leurs intérêts avec objectivité et équité.

C'est également d'assurer le lien entre les associations ou mouvements avec l'administration et les élus.  

Nous devons être le relais sur le terrain au Portugal des préoccupations des Français comme le sont les conseillers municipaux à l'échelon d'une commune.


Pouvez-vous nous détailler les grands axes de votre programme ?

Le mandat est malheureusement pour cette élection ramenée à 5 ans. Malgré cette échéance nous avons amplement le temps de montrer que l'on peut avec une équipe donner une autre image du Conseiller des Français de l'étranger que celle que nous connaissons.

Notre rôle c'est tout d'abord d'écouter nos concitoyens qui quelques soient leur âge ou leur appartenance rencontre des situations ou ont des questions quant à l'intégration au Portugal. Cette écoute implique d'être sur le terrain auprès des associations, des entreprises, de personnes elles-mêmes et de prendre en compte leurs questions pour y apporter des réponses concrètes ; Pour cela il faut de la disponibilité et de la qualité d'écoute et c´est ce que notre équipe offre !

En second lieu il faut agir:

En facilitant les démarches administratives, en informant correctement les citoyens sur la législation tant portugaise que française ce qui n'est malheureusement pas toujours le cas aujourd'hui avec nos conseillers consulaires élus qui pratiquent quelque fois la désinformation j'en veux pour preuve leur communication erronée récente sur les certificats de vie. A cet égard nous résolvons d'ores et déjà de nombreux dossiers grâce à nos experts et aux liens constants que nous avons avec les administrations et nos élus nationaux pour trouver des solutions à la simplification des démarches notamment par la digitalisation et améliorer le statut des Français du Portugal.  

Agir c'est s'assurer que le rayonnement intellectuel de la France puisse perdurer au travers de l'enseignement et des activités culturelles. Nous connaissons les problèmes d'accueil des lycées Français et malgré des efforts sans précédent du Gouvernement et de l'AEFE nos capacités sont en deçà des attentes et nous nous devons de trouver des solutions alternatives dans des partenariats publics privés, dans le soutien au réseau FLAM et dans l'aide aux associations culturelles et éducatives.             

Il faut également renforcer les liens entre nos concitoyens et aider ceux qui en ont besoin. Je parle des jeunes actifs entrepreneurs et salariés pour lesquels l'arrivée au Portugal n'est pas toujours facile. Je veux parler de nos aînés qui ont besoin d'assistance parce-que dépendant ou de soutien parce que malade, d'où notre partenariat avec des institutions comme la Croix Rouge portugaise. Sur un registre plus festif n'oublions pas non plus d'organiser des évènements ou nous pouvons échanger et célébrer le bonheur de vivre au Portugal.

Sur le plan environnemental nous pensons que nous devons travailler avec la communauté française au Portugal pour que tous nous ayons un comportement exemplaire écoresponsable et que nous contribuions aux efforts consentis par la Population portugaise pour non seulement la préservation de l'environnement mais également la protection des espèces animales.

En savoir plus sur « Français, j'ai choisi le Portugal ! »  ici

Page Facebook

 

Nous vous recommandons
0 Commentaire (s) Réagir