Ambassadrice Florence Mangin : fin de mission au Portugal

Par Lepetitjournal Lisbonne | Publié le 08/05/2022 à 23:04 | Mis à jour le 09/05/2022 à 21:03
Photo : ©MEAEJudith Litvine
Ambassadrice de France au Portugal, Florence Mangin

A l´occasion de la fin de sa mission au Portugal, en ce début du mois de mai, l´Ambassadrice de France, Madame Florence Mangin, a accepté de faire un bref bilan de sa mission, pour les lecteurs du Lepetitjournal.


Lepetitjournal : Quel est le bilan que vous faites de votre mission au Portugal ? Pouvez-vous nous dire quel est votre nouveau poste et ce que cela représente pour vous ?

Florence Mangin : Le caractère passionnant de ma mission est intimement lié à l’excellence de la qualité qui préside aux relations entre le Portugal et la France. Nous avons vécu une intense coopération lors de la Présidence portugaise de l’Union européenne en 2021 et de notre présidence aujourd’hui. Nos deux pays partagent une même vision des défis européens et de la nécessité pour l’Europe d’être plus autonome et de prendre son destin en main. Ils travaillent à ce qu’elle soit toujours plus efficace, plus concrète et plus proche des citoyens.

Naturellement, les activités diplomatiques ont été durement entravées par la pandémie sanitaire, mais c’est une frustration que ressentent tous les diplomates à Lisbonne. Malgré cette crise pandémique, de très nombreux projets ont été menés à bien dans tous les domaines, nous avons su avec l’équipe de l’ambassade être en initiatives et en propositions et les coopérations se sont encore renforcées. La Saison France-Portugal 2022, qui est en cours jusqu’en octobre prochain, illustre la richesse, la diversité et la vitalité de cette relation franco-portugaise.  

Après exactement 3 ans au Portugal, je viens d’être nommée ambassadrice de France auprès du Saint-Siège. C’est une mission très stimulante et totalement unique, que je suis honorée et heureuse d’exercer.  


Souhaitez-vous laisser un message particulier aux Français du Portugal ?

Je suis heureuse de la façon dont j’ai pu travailler avec les représentants des Français du Portugal : les élus, les associations, les entreprises, les étudiants, les Volontaires internationaux, les créateurs et artistes, les touristes, les familles et tous les acteurs dans les divers domaines, liés à la France d’une façon directe ou indirecte. Avec tous les collègues de l’ambassade, nous avons toujours cherché à être à l’écoute, au plus près de chacun et de tous et disponibles pour répondre aux sollicitations et éventuelles difficultés. Et bien sûr, cette attitude sera poursuivie.

Pendant la pandémie, les contacts ont été encore plus nombreux et nourris, comme il est normal en période de crise et d’inquiétude.  

La communauté française au Portugal, dans sa diversité, est animée d’un esprit positif et constructif, illustration de sa bonne insertion dans le pays et du bonheur qu’il y a à vivre au Portugal.  


Quel souvenir garderez-vous du Portugal ?

Comme tous les expatriés, j’emporte le souvenir d’un pays magnifique, au patrimoine somptueux et aux savoirs faires préservés.

J’ai été très sensible à la gentillesse des Portugais, à leur curiosité de l’autre, à leur bienveillance et à leur sens de la solidarité.

Les relations professionnelles ont toujours été aisées et confiantes, à tous les niveaux.

Je quitte le Portugal heureuse d’avoir noué des amitiés, qui perdureront au-delà de l’éloignement géographique.  

 

Propos recueillis par Maria Sobral

 

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Lisbonne !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Maria Sobral

Rédactrice en chef de l'édition Lisbonne.

À lire sur votre édition locale