Trophées Luso-Français 2021 : un événement marquant de la vie de la CCILF

Par Maria Sobral | Publié le 29/10/2021 à 02:30 | Mis à jour le 29/10/2021 à 03:12
Photo : ©M.J. Sobral
IMG_4873_Trophee_CCILF

La 27ème édition des Trophées Luso-Français organisée par la Chambre de Commerce et d´industrie Luso-Française a eu lieu ce jeudi 28 octobre, à Lisbonne, lors d´une cérémonie qui a réuni plus de 240 participants. A cette occasion le président de la Chambre de Commerce Luso-Française, depuis mai 2021,Fabrice Lachize, répond à nos questions.

Sept catégories de prix ont été attribuées avec l´objectif de récompenser les performances commerciales d´entreprises françaises et portugaises dans le cadre des échanges économiques entre les deux pays. La Soirée a été présidée par le Secrétaire d'Etat à l'Internationalisation, Eurico Brilhante Dias, avec la présence de Florence Mangin, Ambassadrice de France au Portugal et de Jorge Torres Pereira, Ambassadeur du Portugal en France.

 

CCILF - Fabrice Lachize
 Fabrice Lachize ©M.J. Sobral

 

Lepetitjournal.com : Vous avez été récemment élu à la tête de la Chambre de Commerce et d'industrie Luso-française. Pourquoi avoir accepté cette fonction, que représente t´elle pour vous ?

Fabrice Lachize : Effectivement j'ai été élu en mai à la présidence de la CCILF. J´étais et je suis un associé de la CCILF comme un autre et j'ai voulu me présenter à cette élection pour être le représentant de l'ensemble des associés, défendre nos intérêts, promouvoir le commerce entre nos deux pays et favoriser l'implantation de nouvelles entreprises au Portugal comme en France.


Pouvez-vous vous présenter en quelques mots à nos lecteurs ?

Ma carrière a surtout été dans la grande distribution alimentaire, aujourd'hui je suis adhérent d'un hypermarché E.Leclerc a Lordelo Guimarães. L'ensemble du Mouvement Leclerc s'implique au quotidien dans le commerce de proximité avec nos consommateurs, en étant partenaires de producteurs locaux et d'agriculteurs. La proximité se transmet aussi par nos actions solidaires sur l'aménagement du territoire avec un appui fort a la reforestation, sur l'aide alimentaire apportée aux personnes en difficulté ou dernièrement notre grande campagne dénonçant la violence domestique organisée avec le gouvernement Portugais et surtout avec la très forte implication de Madame l'Ambassadrice Florence Mangin.

Je suis arrivé au Portugal en 2011 et depuis j'essaye de m'impliquer dans la communauté Franco Portugaise. J'ai eu le plaisir d'être coopté au sein de CCILF par Bernard Chanterelle et les membres du conseil d'administration en 2014, puis lors du mandat de Carlos Aguiar celui-ci m'a invité à devenir vice-président.

Pierre Debourdeau m'a proposé d'intégrer le groupe très actif des Conseillers du Commerce Extérieur de la France en 2019, et je peux vous dire que c'est un groupe de chefs d'entreprises qui s'investit pleinement dans la vie économique Française au Portugal.

Depuis 2018 je suis président de l'Alliance Française de Guimarães Braga avec la très dynamique Alexandra Gonçalves comme directrice.

Mais j'ai aussi une vie active du côté portugais, si je puis m'exprimer ainsi, en étant membre du Rotary Club de Guimarães, en étant un associé actif  de l'IPSS Asas à Santo Tirso qui accueille des enfants sortis du milieu familial, en étant associé à plusieurs activité culturelles. L'intégration au sein de la communauté Portugaise est très importante pour moi.


Quels sont vos projets pour la CCILF dans l´avenir proche? Et plus lointains? Pensez-vous effectuer des changements dans le fonctionnement de la CCILF et dans sa stratégie sur le marché portugais ?

L'institution CCILF qui existe depuis plus de 130 ans fonctionne bien et apporte déjà un soutien actif aux entrepreneurs membres. Les projets du nouveau Conseil d'Administration composé de 27 chefs d'entreprises est de promouvoir encore plus les rencontres entre entreprises et être apporteurs d'affaires, nous nous concentrons sur le commerce. Nous existons pour répondre aux besoins de nos membres et pour favoriser le développement de leurs affaires.

Nous devons pour cela être plus présent en région et sur les îles, des ambassadeurs CCILF seront rapidement nommés pour être des relais locaux proches de nos associés.  

La CCILF fait partie du réseau mondial CCI France International. Notre volonté est d'ouvrir ce réseau de 126 CCI Françaises dans 96 pays afin de renforcer le développement international de nos membres.

Nous avons aussi de grands projets de salons nationaux et souhaitons nous impliquer plus fortement dans la formation, mais il est encore trop tôt pour en parler.

Enfin, je peux vous assurer que travailler avec l'ensemble de l'équipe qui compose la Chambre est vraiment un plaisir, leur implication auprès des membres est impressionnante.


Selon vous, cette période de pandémie a t-elle eu des répercussions sur le panorama des échanges économiques et commerciaux franco-portugais ?

A voir les derniers résultats économiques du pays et le rebond de l'exportation, nous pouvons constater qu'une grande partie des entreprises ont su maintenir ou développer leur activité. Néanmoins, il est toujours triste de voir d'autres entreprises, notamment celles du secteur tourisme-restauration, fortement impactées par les mesures de fermetures obligatoires, souffrir et avoir des difficultés à reprendre une activité normale.

La pandémie a pour certains créé des opportunités et la reprise semble s'accélérer. Mais les difficultés d'approvisionnement et la hausse des tarifs de l'énergie, des transports, des matières premières... pourraient bien remettre en cause cette accélération économique. Il convient donc d'être extrêmement prudent sur les perspectives économiques à court et moyen termes.

J'espère comme beaucoup que nous verrons se concrétiser cette tendance à une relocalisation de la production en Europe et surtout au Portugal. A ce titre, nous organisons très souvent des interventions pour promouvoir les avantages du pays et nous accompagnons de nombreux entrepreneurs sur la réalisation de leurs projets.


La cérémonie annuelle des Trophées est un événement marquant de la vie de la CCILF. Pour ce qui concerne l´édition 2021 quelle catégorie a été la plus prisée par les candidats et comment caractérisez-vous les candidats 2021 par rapport aux éditions précédentes ?
C'est, en effet, un moment fort pour la CCILF et nous avons été heureusement surpris de recevoir un nombre de candidatures plus élevé que par le passé. La répartition par catégorie est assez inégale. Nous avons reçu beaucoup de dossiers de Start Up et un peu moins pour la catégorie investissement. C'est un peu le reflet de 2020-2021 où la tendance à l'installation au Portugal est restée soutenue alors que les PME ou les grands groupes n'ont pas fait énormément d'investissement en raison de la conjoncture.

Cette année nous avons aussi une représentation plus large des secteurs d'activité, ce qui prouve que la CCILF touche bien tous les types d'entreprises que ce soit au Portugal ou en France. Je souligne que nous avons aussi reçu de nombreuses candidatures d'entreprises françaises qui s'implanteront d'ici peu ou qui développent des relations commerciales avec le Portugal. Nous sommes bilatéraux et ces trophées en sont une nouvelle fois de plus la preuve.

 

Trophée Luso-français
©M.J. Sobral


Qui sont les nominés ? Le choix a t´il été unanime ?

Le Jury des trophées est composé de représentants des institutions : AICEP - IAPMEI – BCSD nous avons aussi les Conseillers du Commerce Extérieur de la France, des chefs d'entreprises membres de la Chambre, partenaires de la soirée, et le JE Economico. A voir le panel du jury vous comprendrez que le débat sur la nomination des entreprises n'est parfois pas simple et unanime. Chacun présente ses arguments et au final, nous nous concentrons sur la qualité du dossier et sur les éléments économiques transmis ou/et sur l'innovation proposée.


Les nominés 2021 sont les suivants :

Trophée exportation
BALANÇAS MARQUES DE JOSÉ PIMENTA MARQUES, LDA (Solution de pesage)
CICLO FAPRIL INDÚSTRIAS METALÚRGICAS, SA (Construction mécanique)
FAURECIA (Composants pour automobiles)

Trophée PME
BAXTER INJECTION PORTUGAL, LDA (Injection plastique)
MONSURGEL, LDA (Commerce de fruits frais et congelés)
STEEP PLASTIQUE PORTUGAL (Fabrication et commercialisation de produits à base de matériaux plastiques pour l´industrie automobile)

Trophée investissement
LA REDOUTE (Commerce au détail par correspondance ou via Internet)
SODEXO BUSINESS SERVICES, UNIPESSOAL, LDA (Services de comptabilité, organisation, développement et appui à la gestion d´entreprises)
STEEP PLASTIQUE PORTUGAL (Fabrication et commercialisation de produits à base de matériaux plastiques pour l´industrie automobile)

Trophée innovation
CICLO FAPRIL INDÚSTRIAS METALÚRGICAS, SA (Construction mécanique)
TUCAB – EXTRUSÃO DE TUBOS E VEDANTES, LDA (Fabrication de tôles, feuilles, tubes et profilés en plastique
VOLTALIA (Energies renouvelables)

Trophée développement durable
ACEMBEX, COMÉRCIO E SERVIÇOS, LDA (Commerce de matières premières pour l´alimentation humaine et animale)
AUCHAN RETAIL PORTUGAL (Grande distribution)
NATIXIS EM PORTUGAL (Services thecnologiques e financiers)

Trophée Startup
BLUECERTS, LDA  (signatures electroniques, transformation digital)
SATELLITEVEDETTE, LDA (LA FRENCH RADIO) – (Webmedia)
PIAUHY LABS, LDA  - (Fabrication de médicaments)

 

 

Lors de la soirée de remise des Trophées luso-français 2021 les entreprises récompensées sont les suivantes :

Trophée exportation : FAURECIA (Composants pour automobiles)

Trophée PME : MONSURGEL, LDA (Commerce de fruits frais et congelés)

Trophée investissement : LA REDOUTE (Commerce au détail par correspondance ou via Internet)

Trophée innovation : CICLO FAPRIL INDÚSTRIAS METALÚRGICAS, SA (Construction mécanique)

Trophée développement durable : NATIXIS EM PORTUGAL (Services thecnologiques e financiers)

Trophée Startup : BLUECERTS, LDA  (signatures electroniques, transformation digital)

Trophée du Jury : JOYEUX PORTUGAL (Café Joyeux - Association VilacomVida)

 

 

 

Sur le même sujet
maria sobral, édition de Lisbonne du site lepetitjournal.com

Maria Sobral

Directrice de l´édition de Lisbonne du site lepetitjournal.com
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Lisbonne !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Maria Sobral

Rédactrice en chef de l'édition Lisbonne.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale