Mardi 15 juin 2021
Lisbonne
Lisbonne

Portugal: en route pour la présidence du Conseil de l´Union européenne

Par Zadig Paloyan | Publié le 16/12/2020 à 23:30 | Mis à jour le 03/01/2021 à 22:13
Portugal, Présidence du Conseil de l´Union européenne

 
Le Portugal s'apprête à présider le Conseil de l´Union européenne à partir du 1er janvier et pendant six mois. Après 1992, 2000 et 2007, c'est la quatrième fois que le Portugal préside à ce Conseil qui est exercée par le gouvernement de l'État membre dans son ensemble et non pas par un unique président.
 

Depuis 2007, les présidences se présentent sous la forme de « triplet » composée du pays qui préside accompagné de son prédécesseur et de son successeur, leur programme sont liés pour permettre de maintenir la continuité de l'action politique.
De ce fait, le Portugal s'entretiendra de près avec l'Allemagne (à la présidence du Conseil européen de juillet à décembre 2020) et la Slovénie (de juillet à décembre 2021) sachant que la France présidera dès le 1er janvier 2022.
 

Les missions principales de la présidence portugaise

L'objectif sera de renforcer la résilience de l'Europe et la confiance envers le modèle social européen en promouvant une Union européenne innovante et tournée vers l'avenir, fondée sur les valeurs communes : la solidarité, la convergence et la cohésion, a annoncé publiquement le Premier ministre portugais.  

Le Portugal entend exercer une présidence d'action « positive et flexible », capable d'obtenir des résultats concrets quant à la reprise économique et la sortie de crise, a-t-il déclaré.
 
António Costa est optimiste quant au futur de l'Europe qui a réussi à mettre en place deux outils essentiels afin de surmonter la crise sanitaire actuelle. En effet, le vaccin contre le Covid-19 sera disponible dès le début de l'année 2021 et l'aide de 1,8 milliard d'euros qu'on appelle la « bazooka » afin d'affronter la crise économique et sociale témoignent des avancées de l'Europe.
 
Le Portugal souhaite relancer l'économie européenne sous deux dimensions. Dans un premier temps en approuvant tous les plans nationaux de relance et de résilience. Puis en concluant avec le Parlement européen tout le travail d'approbation des règlements nécessaires au démarrage du cadre financier pluriannuel.
 
Le Premier ministre portugais ne manque pas de rappeler que « le plus grand effort de lutte contre le changement climatique doit être fait précisément au cours de cette première décennie » et que la lutte contre le changement climatique sera au cœur du programme de cette présidence.
 

Les cinq grandes priorités de la présidence portugaise :

Une Europe résiliente :

  • renforcer la solidarité à travers l'investissement pour affronter les situations de crise
  • mettre en oeuvre le nouveau cadre financier pluriannuel et le Fonds de relance pour lutter contre la pandémie du Covid-19
  • promouvoir une croissance durable et la création d'emplois
  • une relance ancrée dans le pacte écologique européen et la transition numérique
  • renforcer la démocratie, l'Etat de droit, la défense des droits de l'Homme et des libertés fondamentales, protéger les citoyens européens

 
Une Europe sociale :

  • renforcer le modèle social européen en atténuant les effets du chômage
  • lutter contre la pauvreté et l'exclusion sociale
  • renforcer la cohésion territoriale
  • organiser un sommet sur la dimension sociale de la relance économique et de la transition numérique et climatique

 
Une Europe verte :

  • promouvoir le pacte écologique européen intégrant la durabilité dans toutes les politiques de l'Union Européenne
  • promouvoir le pacte climatique européen et la stratégie de l'Union européenne pour l'adaptation au changement climatique
  • investir dans l'économie bleue et utiliser durablement les ressources océaniques
  • développer les politiques de l'Union européenne en matière d'énergie et de transport pour soutenir la durabilité environnementale

 

Une Europe numérique et digitale :

  • accélérer équitablement la transition numérique
  • promouvoir le leadership européen dans l'innovation, la réglementation et l'économie numérique
  • avoir les meilleures pratiques numériques dans l'administration publique
  • promouvoir une stratégie globale de coopération numérique et développer la « démocratie numérique »

 
Une Europe mondiale :

  • renforcement du rôle de l'Europe dans le monde
  • renforcement de l'ouverture de l'Europe, du multilatéralisme et des partenariats internationaux
  • renforcement des mécanismes de régulation de la mondialisation, d´une réponse commune aux crises et aux questions humanitaires
  • renforcement des relations stratégiques avec l'Inde
  • maintenir la relation stratégique avec le Royaume-Uni
0 Commentaire (s)Réagir