Lundi 27 septembre 2021
TEST: 2268

Covid-19 : l'heure du bilan après un an de pandémie

Par Alexandre Klein | Publié le 14/03/2021 à 21:06 | Mis à jour le 14/03/2021 à 21:12
Photo : © Polina Tankilevitch - Pexels
pexels-polina-tankilevitch-


Le 2 mars 2020, le premier cas de Covid-19 était détecté sur le territoire portugais. Quel bilan peut-t-on donc établir après une année marquée par la pandémie ?
 

Les chiffres d'une année de pandémie au Portugal

Depuis le début de la pandémie, on recense plus de 117 millions de cas de contamination au Covid-19 dans le monde. Parmi eux, plus de 66 millions ont été guéris, pour un nombre de 2,6 millions de décès, selon l’université Johns Hopkins.

Au Portugal, un an après la détection du premier cas de Covid-19, le 2 mars 2020, le pays compte à la date du 14 mars 2021 814.257 cas confirmés, selon la Direction Générale de la Santé. On compte également plus de 16.684 décès, pour un pays qui a connu de grandes difficultés après les fêtes de fin d'année 2020. Le Portugal est même devenu durant le mois de janvier 2021, le pays avec le nombre de cas le plus élevé par million d´habitant au niveau mondial. Les autorités portugaises ont donc rétabli l’état d’urgence le 15 janvier, entraînant un nouveau confinement de la population. Un confinement efficace, puisque le gouvernement a décidé de présenter jeudi 11 mars son plan de déconfinement progressif.

Cependant, il faut également ajouter que plus d'un million de doses de vaccins ont été administrées au Portugal (824.313 premières doses et 339.560 deuxièmes doses) depuis le début de la campagne de vaccination, le 27 décembre 2020. Le pays a donc déjà totalement vacciné 3,25% de sa population, et le Portugal est le 17ème pays avec le nombre de doses administrées le plus élevé pour 100.000 habitants au monde. Il est également nécessaire de garantir que, malgré les pénuries occasionnelles d'approvisionnement au cours de ces premiers mois du plan de vaccination, les principaux fabricants prennent des mesures pour étendre la capacité de distribution, permettant aux pays d´administrer de plus en plus de doses. Le gouvernement portugais et l’Union Européenne ont déclaré que l'objectif est de pouvoir vacciner 70% de la population adulte d’ici la fin de l’été.

La pandémie de Covid-19 a également entraîné un développement massif et international du télétravail, afin de réduire les déplacements et les risques de transmission du virus. Une étude réalisée par le consultant britannique Cia Landlord en juillet 2020, recense les meilleures villes où travailler à domicile pendant la pandémie. Lisbonne apparaît 6ème dans ce classement, qui se base sur plusieurs indicateurs : existence de vols bon marché, le coût des produits en vente à emporter, le prix et l'accessibilité des transports, ainsi que le prix du loyer notamment.

La pandémie a cependant eu un impact économique très fort, surtout dans le domaine du tourisme et ce n´est pas terminé. En effet, le pays a enregistré un total de 26 millions de nuitées en 2020, soit le chiffre le plus bas depuis 1993. A titre de comparaison, le Portugal avait totalisé 70 millions de nuitées sur l'année 2019.
 

Message du Président Marcelo Rebelo De Sousa

Un an après le premier cas de Covid-19. Le président de la République, Marcelo Rebelo de Sousa, a fait le point sur les 12 derniers mois, soulignant le travail du Service national de santé dans un texte rendu public par la présidence. «Un an est passé aujourd'hui depuis le premier cas de Covid-19 au Portugal. Globalement, le pays s'est adapté à la pandémie, parfois de manière plus proactive, parfois, malheureusement, de manière plus réactive » peut-t-on lire dans ce communiqué.

Le chef de l'Etat a également évoqué l'avenir prochain du pays, dans le cadre de la lutte contre la pandémie. « La lutte contre cette pandémie peut encore être confrontée à d'autres défis, comme l'apparition de nouvelles souches, qui peuvent être freinées par l'adoption des différentes mesures, qui restent essentielles, à savoir l'utilisation des masques, la distanciation sociale, ainsi que la nécessité d'une reprise inévitable de l'activité dans le pays » déclare le Président de la République.

Marcelo Rebelo de Sousa, qui vient de commencer son second quinquennat, devra donc continuer de lutter contre la pandémie. Le Portugal vient de passer, comme l'ensemble des pays du monde, une année particulière. Et même si on note une certaine amélioration de la situation ces dernières semaines, un an après le premier cas de Covid-19 au Portugal, le virus n'a toujours pas disparu et un certain nombre d´interrogations sur l´avenir des populations et de l´économie sont plus que jamais d´actualité

 

0 Commentaire (s) Réagir