Vendredi 23 avril 2021

La demande des superaliments péruviens devrait augmenter en 2021

Par Guillaume FLOR | Publié le 17/02/2021 à 08:00 | Mis à jour le 17/02/2021 à 14:17
Photo : © Gemma Evans - Unsplash
superaliment exportation pérou

Malgré la pandémie, l’Idexcam prévoit de très bons chiffres à l’exportation cette année pour 20 superaliments péruviens, avec en tête des expéditions : les myrtilles, les raisins et les avocats.

Carlos Posada, directeur de l'Institut pour la recherche et le développement du commerce extérieur de la Chambre de commerce de Lima (Idexcam) estime que la demande de superaliments produits au Pérou devrait augmenter sur le marché international en 2021, en raison du plus grand intérêt des consommateurs mondiaux pour les produits sains.

Les superaliments (baies, graines, fruits, légumes et même algues) sont très populaires de nos jours parce qu’ils possèdent de fortes teneurs en substances nutritives bénéfiques pour la santé.

Par ailleurs, la crise sanitaire causée par le Covid-19 a engendré des changements dans le comportement des consommateurs, qui montrent désormais une plus grande volonté de connaître l'origine, la qualité et les avantages des aliments.

 

Exportation en hausse pour les superfruits du Pérou

En tête du classement, les myrtilles, les raisins et les avocats avec des expéditions estimées respectivement à 1.229 millions USD (+ 21,7%); 1.102 millions USD (+ 4,3%) et 831 millions USD (9,5%). Pour cette année, il est également prévu que l’exportation de mangues dépasse les 306 millions USD, ce qui signifierait une croissance de 5,4% par rapport à 2020.

 

Un rôle de premier plan sur le marché international pour les super-céréales et super-tubercules péruviens

Le quinoa atteindrait 128 millions USD, soit une croissance de 1,7% par rapport à l'année précédente, suivi par le kiwicha (Amarante queue-de-renard) avec des expéditions évaluées à 2,1 millions USD (+ 12,7%). Sont également attendues, des expéditions plus importantes qu’en 2020 pour le maïs violet et le cañihua (Chénopode pallidicaule).

De la même manière, Carlos Posada estime que les produits qui composent les super-tubercules et racines - reconnus pour être une source de protéines, de glucides et d'acides aminés - enregistreraient une croissance de leur valeur exportée. Dans cette catégorie, le gingembre serait en tête avec des expéditions évaluées à 200 millions USD, soit une croissance de 90% par rapport à l'année précédente, suivi de la farine de maca (Lepidium meyenii) (+ 14,3%) et le curcuma (+ 20%). Les exportations de patate douce (+ 11%), de pomme de terre (+ 150%) et de manioc (+ 9,5%) augmenteraient également.

 

Les 10 produits de l’agriculture péruvienne les plus exportés en 2020

  1. Raisin (1.054 millions USD)
  2. Mirtylle (998,1 millions USD)
  3. Avocat (754,7 millions USD)
  4. Café (642.3 millions USD)
  5. Asperge (382,1 millions USD)
  6. Mangue (280,9 millions USD)
  7. Mandarine (236,2 millions USD)
  8. Banane (147,3 millions USD)
  9. Cacao (130,6 millions USD)
  10. Quinoa (125,5 millions USD)

Source : Sunat-Aduanas

 

guillaume flor

Guillaume FLOR

Responsable de l'Édition Lepetitjournal.com de Lima au Pérou. Diplômé en Sciences de l'Information et de la Communication. Depuis plus de 20 ans hors de France : Mexique, Canada, Equateur, Costa Rica, Colombie, Brésil, Espagne et Pérou.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat mag

MEDIAS

Fill’expat: le podcast au féminin pour sauter le pas de l’expatriation

Fill’expat, c’est le podcast francophone qui donne les clés pour s’expatrier. Toutes les semaines, Kelly Barichello interroge des femmes francophones qui ont fait le choix de s’installer à l’étranger.