« Intervieweur interviewé » pour la semaine des Lycées Français du monde

Par Le Petit Journal LIMA | Publié le 06/12/2022 à 17:40 | Mis à jour le 07/12/2022 à 11:36
Photo : © Nadia
LPJ Lima Guillaume Flor Web Radio

Les élèves de la Web Radio du Franco Péruvien ont reçu dans leur studio, Guillaume Flor, responsable de l’édition du Petit Journal de Lima, pour un échange sur le métier de journaliste.

 

Dans le cadre de la semaine des Lycées Français du monde qui s’est déroulée du 28 novembre au 2 décembre sur la thématique suivante : « S'informer dans un monde connecté pour former des citoyens et citoyennes éclairés », le journaliste de l’unique média en français du Pérou, Guillaume Flor, s’est prêté au jeu en inversant les rôles et en répondant aux questions des élèves de la Web Radio du Lycée Français de Lima.

 

Pourquoi avez-vous décidé de venir travailler au Pérou ?

Pour être tout à fait franc avec vous, je n'ai pas décidé de venir travailler au Pérou. Je suis tout simplement venu vivre ici parce que j'ai suivi ma famille. Ensuite, je me suis cherché une activité et comme l'édition du Petit Journal n'existait pas au Pérou, je l'ai créé.

Le réseau du Petitjournal.com comptait 67 éditions dans le monde au moment où j'ai créé celle de Lima, il y a 2 ans et demi. LPJ est un journal en ligne, gratuit et indépendant, qui s'adresse aux francophones : à la communauté des expatriés français, mais aussi à tous ceux qui apprennent ou parlent le français. Il faut savoir que le Petit Journal de Lima est l'unique média en français du Pérou.

 

Est-il difficile de diriger l'édition d'un journal et pourquoi ?

Oui, c'est difficile, il n'y a pas de métier facile. Être responsable d’une grande édition et de gérer toute une équipe de journalistes, ce n’est pas toujours évident. Dans mon cas, je suis responsable d'une édition mais je suis tout seul, donc ce qui est difficile pour moi, c’est que je dois tout faire : je suis rédacteur en chef, mon activité principale reste la production éditoriale parce que tous les jours je dois publier un article, mais je dois aussi gérer la communication, les stagiaires et la partie commerciale. Ce n'est pas toujours très facile mais sinon ce ne serait pas drôle, c'est justement parce qu’il y a beaucoup de choses à faire que ce métier est intéressant.

 

Que préférez-vous dans le métier de journaliste ?

Ce que j'aime dans le métier de journaliste, c'est d’abord son objectif principal, c'est-à-dire informer les gens : prendre une information, la vérifier, la travailler et la communiquer. Ce que j’espère, c’est qu’après avoir lu un de mes articles, le lecteur ait appris au moins une chose.

Ensuite, ce qui est intéressant dans le métier de journaliste, c'est que ce n'est pas monotone, on ne fait pas toujours la même chose, c'est très varié. Dans mon cas où je suis tout seul avec mon media, j'ai la liberté de faire un peu ce que je veux dans le choix des thématiques. Avec le Petit Journal, nous pouvons aborder tous les types de sujets : société, économie, culture…

 

Combien de temps prenez-vous pour choisir un thème pour vos articles ?

Prendre la décision de traiter un thème en particulier, ça peut être très rapide. La question après, c'est le travail qu’il faut fournir pour préparer ce thème. Si nous prenons votre exemple avec la Web Radio, vous avez pu prendre conscience que pour faire une interview, il y a tout un travail de préparation en amont, et ensuite dans mon cas de transcription, parfois de traduction, ça prend beaucoup de temps. Mais pour certains articles, ça peut être beaucoup plus rapide comme pour une brève d’une dizaine de lignes, donc tout dépend du sujet à traiter et surtout du type d'article à réaliser.

 

Quelles sont les étapes d'écriture d'un article ?

Le métier de journaliste est le même que celui de lecteur, nous commençons par nous informer, chercher des sources d'information qu’il faut vérifier en les croisant avec d’autres sources, pour être sûr que ce sont de bonnes informations. Une fois, toutes les informations accumulées, il s’agit de rédiger l’article en respectant bien les points importants de sa structure : d’abord, un bon titre parce que c'est ce que les lecteurs vont lire en premier, ensuite une bonne photo, c’est ce qui attire l’œil. Il faut préparer une petite introduction que l'on appelle un chapô et dans le corps du texte, ne pas négliger les sous-titres et l'hypertexte car c’est important pour le référencement d’un média en ligne.

 

« Intervieweur interviewé » pour la semaine des Lycées Français du monde
© Nadia

 

Est-ce que vos articles peuvent causer des controverses ?

Ce n'est pas trop mon cas avec Le Petit Journal de Lima parce que j'essaie de ne pas traiter de thèmes trop polémiques. Si je parle de sujets plus sensibles comme la politique ou la religion, je le fais de manière neutre pour ne pas créer de polémiques. Mon objectif est informatif. LPJ de Lima est un média d'information plus qu'un média d'opinion, avec peu d’édito.

 

Comment la pandémie a-t-elle affecté votre journal et sa production éditoriale ?

La création de l’édition de Lima était prévue juste au moment de l’apparition de la pandémie, à la mi-mars 2020, donc j’ai commencé par repousser le lancement de deux mois. Ensuite, s’est posée la question de comment traiter le thème de la pandémie. Personnellement, je ne voulais pas parler de Covid tous les jours parce qui m’intéressait dans ce journal, c’était de pouvoir parler de plein de choses différentes et donc pas uniquement de crise sanitaire, même si à l’époque, c’était synonyme de grand nombre de pages vues. Et enfin, comme beaucoup de gens à Lima, je me suis retrouvé renfermé à la maison avec mes enfants pendant un an et demi, puisque les écoles étaient fermées, donc avec la pandémie, j’ai dû m’adapter pour pouvoir produire mes articles.

 

Que conseillez-vous à tous ceux et celles qui veulent devenir journaliste ?

Devenir journaliste, c’est une très belle aventure. Pour cela, il me semble important d’être curieux, s'intéresser un peu à tout, avoir une certaine culture générale pour être capable de parler de sujets très variés. Et surtout je conseillerais de ne pas attendre, il faut se lancer dès maintenant, quelque soit son âge, comme vous le faites actuellement avec la Web Radio, ou par exemple en participant au journal de votre école. Il ne faut hésiter à écrire des textes pour travailler sa technique rédactionnelle. Enfin, travailler dans le journalisme, ce n'est pas seulement écrire des articles, il n’y a pas qu’un seul métier, on peut également choisir de devenir caméraman, photographe, preneur de son…

 

Dans quelle université avez-vous étudié ?

J'ai étudié à l'Université de Montpellier, dans le sud de la France, où j'ai fait une licence pro et un master pro en Sciences de l'Information et de la Communication. C'était, pour moi, un deuxième cursus universitaire après un premier parcours en Histoire. 

 

Quelle matière faut-il étudier pour devenir journaliste ?

Il existe plusieurs formations pour devenir journaliste. La première des choses, c'est d'avoir le Bac et ensuite pour les trois premières années de l'université, il y a des Bachelors ou des Licences professionnelles de journalisme ; puis des Masters de journalisme. Il existe aussi des écoles de journalisme dans lesquelles, on rentre généralement par un concours. J'ai par exemple reçu plusieurs stagiaires pour m'aider avec LPJ de Lima, qui étaient étudiantes de l'école de journalisme de Nice.

 

« Intervieweur interviewé » pour la semaine des Lycées Français du monde
© Nadia

 

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Lima !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale