Dimanche 24 octobre 2021
TEST: 3752

La douane française restitue des objets archéologiques péruviens

Par Guillaume FLOR | Publié le 21/04/2021 à 16:00 | Mis à jour le 21/04/2021 à 20:04
Photo : @ Douane française
La douane française restitue des objets archéologiques péruviens

Le 14 avril dernier, la douane française a remis aux autorités péruviennes neuf objets archéologiques saisis en 2012 par la brigade des douanes de Poitiers lors d’un contrôle à la circulation.

Bijoux d’ornement, parures, objets cérémoniels, céramique, des cultures cupisnique (1.000-200 av. J-C.) et Chan Chan (850 – 1.470 après JC) de la côte nord du Pérou, vont retrouver les collections patrimoniales du Pérou.

 

Neuf objets archéologiques péruviens saisis à Poitiers en 2012

Le 22 septembre 2012, les agents de la Brigade de surveillance de Poitiers ont intercepté lors d’un contrôle à la circulation sur l’autoroute, un véhicule immatriculé en Espagne. L’examen du coffre et de son chargement, a permis la découverte de neufs objets semblant être des objets d’art précolombiens.

Le propriétaire, un citoyen espagnol qui avait des antécédents de commercialisation et de position illégale de biens culturels péruviens, ne pouvant présenter les justificatifs d'origine pour ces biens, les agents ont saisi les marchandises et en ont demandé l’expertise.

Deux experts, un archéologue américaniste du musée national d’histoire naturelle de Paris (MNHN), puis un expert en art précolombien auprès du Tribunal d’instance, ont confirmé l’authenticité des neuf objets confisqués appartenant à différentes périodes de la culture précolombienne entre 1.000 av. J-C et 1.400 ap. J-C.

 

La douane française restitue des objets archéologiques péruviens
@ Douane française

 

La douane française dans la lutte contre le trafic de biens culturels

Le trafic de biens culturels est une perte immense pour un patrimoine national et bien plus largement pour le patrimoine de l’humanité. Les services douaniers, dans leurs missions quotidiennes de surveillance du territoire, contribuent à la protection du patrimoine culturel et à sa préservation.

En 2020, la douane française a réalisé 34 constatations en matière de lutte contre le trafic de biens culturels et saisi 28.336 articles. Fidèles à leurs engagements internationaux, notamment la Convention de 1970 de l’Unesco relative à la lutte contre le trafic illicite de biens culturels, les autorités françaises remettent donc ces neuf biens culturels aux autorités péruviennes, par l’intermédiaire de l’Ambassade du Pérou en France.

 

La douane française restitue des objets archéologiques péruviens
@ Douane française

 

L'Ambassadrice péruvienne, Cristina Ronquillo, a souligné que le Pérou et la France partagent les mêmes intérêts en ce qui concerne la préservation du patrimoine et la lutte contre le trafic illicite de biens culturels. Elle a également souligné les efforts des autorités françaises compétentes en la matière dans l'identification des marchandises issues du trafic illicite sur leur territoire, comme pour ces neuf pièces archéologiques. Pour sa part, le représentant du Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères de la France s'est également félicité des actions de coopération culturelle entreprises entre les deux pays, en ce qui concerne l’interdiction de l'importation, de l'exportation et du commerce illicites de biens culturels.

 

La douane française restitue des objets archéologiques péruviens
@ Douane française

 

guillaume flor

Guillaume FLOR

Responsable de l'Édition Lepetitjournal.com de Lima au Pérou. Diplômé en Sciences de l'Information et de la Communication. Depuis plus de 20 ans hors de France : Mexique, Canada, Equateur, Costa Rica, Colombie, Brésil, Espagne et Pérou.
0 Commentaire (s) Réagir

Vivre à Lima

La peine de mort est-elle vraiment abolie au Pérou ?

Afin de mettre fin aux homicides judiciaires, chaque 10 octobre est organisée la journée mondiale contre la peine de mort, mais qu’en est-il au Pérou ? Est-il possible d'y appliquer la peine capitale