Jeudi 15 novembre 2018
Johannesburg
Johannesburg
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Caroline Pailloux - Les débuts d'une expat à Joburg

Par Lepetitjournal Johannesbourg | Publié le 01/05/2018 à 21:54 | Mis à jour le 02/05/2018 à 13:03
caroline pailloux, expatriation, Joburg

Après les Pays-Bas, puis un court séjour en France, et neuf ans à Zurich en Suisse, Caroline a enchaîné une troisième expatriation à Johannesburg où son mari a accepté une mission d'un an. Cette famille au profil atypique est arrivée récemment fin janvier. Pour Caroline qui a passé trois ans de sa vie à Dakar dans son enfance, vivre à Joburg est une toute autre expérience de l’Afrique. Elle nous fait part de son expérience, ses impressions et ses bons plans. Avis aux futurs résidents !

 

Lepetitjournal.com/Johannesburg : Comment vous-êtes vous préparé ? 

Caroline Pailloux : Sur les chapeaux de roues ! Nous avons préparé le déménagement en une semaine dans l’attente de l’obtention de nos visas. Nous avons donc atterri à Johannesburg le 22 janvier dernier, soit une semaine après la rentrée des classes de l’école allemande où mes deux enfants sont scolarisés. N’ayant pu faire un voyage de reconnaissance, je me suis donc connectée sur Facebook et j’ai trouvé la page Les amis de Joburg. Nous avons aussi lancé un appel à nos connaissances pour nous mettre en contact avec des personnes qui habitaient ou avaient habité en Afrique du Sud. Résultat des courses : j’ai contacté trois personnes dont Stéphanie Lamotte de Lexa Leio.

 

S’installer à Joburg, c'est comment ? 

Le grand défi était de trouver une maison meublée pour cinq (mon aînée nous rend visite régulièrement), tout cela sans connaître la ville et son fonctionnement, et rapidement (nous ne sommes ici que pour un an !). Une fois sur place, nous avons réservé un logement au Sandton Skye via airbnb où nous avons d’ailleurs passé un très bon séjour. Le choix du quartier a été guidé par certains paramètres. Le plus décisif cependant : il fallait que la maison se trouve à proximité de l’autoroute M1 pour que mon mari se rende facilement sur son lieu de travail à Midrand et que je puisse déposer mes enfants à l’école allemande située à Parktown. Estate ou pas estate ? J’ai préféré la deuxième option car c’est un mode de vie qui se rapproche du nôtre. J’avais envie d’une maison où je me sentais chez moi malgré qu’elle soit meublée. Nous ne regrettons pas du tout notre choix de maison. Elle est située dans un petit “boom” où des Sud-Africains y résident depuis longtemps. La maison est facile à vivre, nous n’avons pas de vis-à-vis, et un point important, nous nous y sentons en toute sécurité. Nous partageons des messages communautaires et des informations concernant la sécurité sur le groupe Whatsapp. C’est un vrai petit coin de verdure, à 5 minutes du Morningside Mall et de Sandton City.

 

Est-ce compliqué de naviguer à Joburg ? 

Les enfants ont commencé l'école deux jours après notre arrivée. J’ai d’abord commencé par faire les trajets école-maison en uber puis j'ai fait appel aux services de transport de Lexa Leio qui ont mis à disposition un chauffeur francophone pour les trajets. Détail non négligeable puisque mes enfants ne parlaient pas bien anglais à leur arrivée. Mon grand allié : Google Maps. Avec la conduite à gauche, ma voiture qui est nouvelle, cela n’est pas toujours évident, même si j’ai eu mon permis au Sénégal ! Je commence à ne plus utiliser mon GPS et à doucement me repérer seule. J’ai l’impression de ne pas avoir encore très bien compris comment était faite cette villemais je rayonne assez facilement partout. Ce qui me manque le plus ici, c’est de marcher.

Johannesburg me plait beaucoup malgré tout, on a l’impression d’être tout le temps en vacances

 

Comment découvrir la ville ? 

Pour le moment, essentiellement avec Jobourg Accueil qui propose un programme intéressant. Le point négatif avec Johannesburg, c’est que les coins sympas comme Braamfontein, Parkhurst ou encore Newtown sont assez limités en terme de superficie. Il est donc difficile d’y marcher. Je recommande une visite guidée sympa au nord de Melville pour voir du street art.

 

Et les douceurs françaises qui vous manquent le plus ?

Les très bons pains au chocolat au Woolworths de Grayston Mall ainsi que leurs pains au raisin et leurs ciabattas, les baguettes de Vovotelo et les petits gâteaux de Patachou.

 

Des choses étonnantes ?

La ponctualité sud-africaine, surtout ayant habité neuf ans en Suisse ! Parfois la communication en anglais que je ne parle pas beaucoup peut me jouer des tours. Contrairement aux idées reçues, je n’ai pas ressenti l’insécurité, à part sur la route avec les taxis bus. Expliquer à mes enfants qu’ils ne pourront pas aller à l’école à pied, ou bien aller où ils veulent quand ils veulent comme en Suisse.

 

Les petits plus qui ont aidés à votre installation ?

En amont, le groupe Les amis de joburg sur Facebook pour obtenir des conseils et renseignements et une fois sur place, Jobourg Accueil, et puis les gens que nous avons rencontré sur place. Une amie d’amie m’a expliqué les concepts des booms, Stéphanie Lamotte avec sa casquette Lexa Leio m’a beaucoup aidée aussi. 

 

Un conseil pour les nouveaux ?

N’ayez pas peur de l’insécurité, respectez les consignes que l’on vous donne mais faites votre propre expérience. Il y a bien sûr des choses dramatiques qui arrivent mais il y a aussi de très belles choses !

Ouvrez-vous à l’Afrique du Sud, c’est un pays accueillant et agréable, et profitez-en. 

Nous vous recommandons

lepetitjournal.com johannesbourg

Lepetitjournal Johannesbourg

Lepetitjournal.com de Johannesbourg est le journal des français, francophones et francophiles à Johannesburg. Des news en français sur l'actualité et la culture sud africaine, le réseau francophone, les sorties et autres informations insolites.
0 Commentaire (s)Réagir