Samedi 20 octobre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Vaccins - Tout ce que vous devez savoir!

Par Amelie Renaud | Publié le 06/03/2018 à 23:30 | Mis à jour le 07/03/2018 à 00:37
vaccination-and-medicine_calendrier vaccination

Le sujet est brûlant en France depuis que les vaccinations du nourrisson, jusque là recommandées, sont devenues obligatoires .... il est plus tempéré en Indonésie, mais néanmoins incontournable afin de se protéger au mieux des maladies.

 

Cet article vous rappelle: ce qui a changé concernant les vaccinations en France depuis janvier 2018, les âges auxquels vos enfants et vous même devriez être vaccinés s'ils étaient en France et enfin, les vaccins à faire si vous résidez en Indonésie.

 

Ce qui a changé en France

 

Depuis janvier 2018, le Ministère de la Santé a rendu obligatoire, 11 vaccins pour les nourrissons de moins de 2 ans. Jusqu'ici, seuls 3 vaccins Diphtérie, Tétanos et Polio, combinés en une injection, étaient obligatoires. Désormais, les autres vaccins Hépatite B, Haemophilus, Coqueluche, Pneumocoque, Rougeole, Oreillons, Rubéole et Méningite C, jusqu'alors recommandés, sont obligatoires. A partir de juin 2018, les enfants nés après le 01.01.18 et n’ayant pas tous leurs vaccins à jour, ne pourront être admis en collectivité.

 

Les âges pour la vaccination en France

 

Le calendrier vaccinal est quasiment inchangé, c'est le choix de vacciner ou non qui n'est plus d'actualité.

 

Concernant le rythme d'administration des vaccins obligatoires chez l'enfant, voici les âges auxquels les nourrissons doivent être vaccinés:

- injection contre diphtérie, tétanos, polio, haemophilus, coqueluche et hépatite B -vaccin Hexavalent: première injection à 2 mois, puis 4 mois et 11 mois. Rappel à 6 ans puis 11 ans.

- injection contre le pneumocoque - vaccin Prevenar: également à 2 mois, 4 mois et 11 mois.

- injection du ROR contre la rougeole, les oreillons et la rubéole: 12 mois et 18 mois

- injection contre la méningite C: à 5 mois et 12 mois.

 

Concernant les autres vaccins, c'est à vous de choisir de vacciner votre enfant ou non:

- le BCG protège de la tuberculose, il est fortement recommandé quand on vit en Asie et se fait quand le bébé a entre 1 et 3 mois.

- le vaccin contre le papillomavirus est recommandé entre 11 et 14 ans chez la jeune fille.

pour information: le vaccin contre la varicelle n'est pas recommandé chez l'enfant sans particularité.

 

Pour les adultes, pas de changement récent: vous devez faire le rappel du vaccin DTP (diphtérie, tétanos et polio) tous les 20 ans ( à 25 ans, 45 ans, 65 ans) jusqu'à 65 ans puis tous les 10 ans ( 75 ans, 85 ans, etc...).

 

En tant que jeune parent ou jeune grand parent, il est recommandé de se vacciner contre la coqueluche afin de protéger les bébés de la famille.

 

Vous retrouverez toutes ces informations et des réponses à vos questions sur le site: http://solidarites-sante.gouv.fr/calendrier-vaccinal

 

 

Les vaccins pour les personnes résidant en Indonésie

 

En plus des vaccins de "monsieur Toutlemonde" cités ci-dessus, il faut se protéger de certaines maladies spécifiques, lorsqu'on vit en Asie du Sud Est. C'est le cas de :

 

- l’hépatite A: transmis par la nourriture dans les zones où l’hygiène est précaire, le virus de l’hépatite A peut être évité grâce au vaccin. Ce vaccin peut être administré à partir de l’âge de 1 an, se fait en deux injections et sa protection durera plus de 10 ans.

- la typhoïde: le vaccin peut être administré à partir de l’âge de 2ans, se fait en une injection et la protection dure 3 ans environ. Il n’assure que 50 à 65% de protection, il ne dispense donc pas des mesures de protection vis-à-vis de l’eau, des aliments, du lavage des mains…

- la rage: la vaccination est recommandée pour les personnes vivant en zone rurale, principalement pour les petits, dès l’âge de la marche. Après les 3 premières injections, il n’est plus nécessaire de faire de rappel.

A savoir: la vaccination préventive ne dispense pas d’un traitement en cas de morsure. Mais elle le simplifie et évite le recours aux immunoglobulines, qui ne sont pas toujours disponibles.

- l’encéphalite  japonaise: le vaccin n’est recommandé que pour les personnes passant beaucoup de temps dehors sans protection anti moustique. Le virus est très peu présent dans les régions où il n’y a pas d’élevages porcins car le réservoir du virus est le porc. Deux injections sont recommandées puis un rappel. Les bébés peuvent être vaccinés à partir de 2 mois. 

Nous vous recommandons

5 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Claude mer 07/03/2018 - 20:33

1 - Seuls 1 à 10% des effets indésirables graves des vaccins sont notifiés. La Revue du Praticien : Tome 25 - N° 869 - novembre 2011 - page 716 http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/3/27/09/71/2012-2013/Pharmacovigilance-vaccins-Jonville-Bera--Revue-du-Praticie.pdf 2 - Un individu vacciné n'est pas forcément immunisé ou protégé contre la maladie ! Réponses aux vaccins en fonction de notre système immunitaire HLA : - HLA B13 et B44 ne répondent pas au vaccin contre la rougeole. - HLA DR7 entraîne une faible réponse au vaccin anti-hépatite B. - Aw 24 et B5 sont de mauvais répondeurs au vaccin contre la rubéole. Etc. Source : « L’apport des vaccinations à la santé publique ; la réalité derrière le mythe » de Michel Georget - agrégé de biologie - pages 114 et 115. 3 - Le Pr Christopher Exley, biologiste, spécialiste international de l’aluminium vient de publier ses derniers travaux sur le lien entre Aluminium et Autisme : Aluminium in brain tissue in autism https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0946672X17308763 Available online 26 November 2017 Aluminium et Autisme : la découverte du Pr Christopher Exley Vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=r0TahxmLBnw&feature=youtu.be Pour activer les sous-titres, cliquer en bas de la vidéo sur l'icône à gauche de la roue crantée. Sa conclusion : « Et donc maintenant je serais plutôt d’avis de dire qu’à moins que le vaccin apporte la preuve irréfutable qu’il vous sauve la vie, je ne conseillerai pas de le prendre s’il contient un adjuvant à l’aluminium. »

Répondre
Commentaire avatar

hugh mer 07/03/2018 - 17:47

"A partir de juin 2018, les enfants nés après le 01.01.18 et n’ayant pas tous leurs vaccins à jour, ne pourront être admis en collectivité." La loi française prévoit (heureusement!) le cas de contre-indication. De nombreux recours sont probables tant il est absurde de vacciner en France contre la polio (pas de cas depuis plus de 20 ans et un réseau d'eau potable et d'assainissement de qualité; de plus la maladie ne présente plus que quelques foyers en Afghanistan, Pakistan et au Nigeria), tétanos (non contagieux et répondant à des conditions particulières: 10 cas par an, dont 3 mortels, essentiellement chez des personnes âgées), etc. Et surtout il est absurde pour ne pas dire intolérable d'imposer un acte médical non dépourvu de risque et aux effets incertains surtout à long terme, à des individus sains et conscients de précautions à prendre.

Répondre
Commentaire avatar

Regis mer 07/03/2018 - 09:35

A noter qu'en France (et il semblerai en Europe), une pénurie de Vaccins BCG est organisée. On nous a donné une ordonnance pour faire ce vaccin en nous indiquant qu'il est partout en rupture. Il faut passer par les PMI qui ont une fiole de 4 shots une fois par mois de la part de la Pologne, à faire un jour donné pour 4 enfants. Un médecin au niveau préfectorale prioriserait et/ou rejetterai la demande de vaccination de votre enfant. est-ce que le BCG est davantage disponible en Indonésie?

Répondre
Commentaire avatar

hugh mer 07/03/2018 - 17:34

Le BCG n'est plus recommandé du point de vue français que pour des populations à risque en Guyane ou île-de-France. Ce vaccin est connu pour ses inconvénients et une efficacité modeste (ce qui n'a pas empêché de l'imposer en France). Pourquoi tiendriez-vous à le faire pour vos enfants?

Répondre
Commentaire avatar

Regis jeu 08/03/2018 - 09:50

En Indonésie ce vaccin est pratiqué pour les enfants, mon gamin est franco-indonésien. On va y passer du temps. En France, le vaccin n'est plus recommandé car il y a rupture? ou bien l'inverse? L'efficacité du BCG ce teste, et c'est bien l'avantage de ce vaccin. Son efficacité est mesuré par le test. Demain mon gamin prends la tuberculose, qui est responsable en l'absence de vaccin?

Répondre
Sur le même sujet