Olivier Becht « réaffirmer la place de la France dans la région Indo-Pacifique »

Par Valérie Pivon | Publié le 21/09/2022 à 17:30 | Mis à jour le 22/09/2022 à 12:37
Olivier Becht Indonesie

Olivier Becht, le Ministre délégué auprès de la ministre de l'Europe et des Affaires étrangères chargé du Commerce extérieur, de l'Attractivité et des Français, a choisi pour son premier grand voyage, la région Indo-Pacifique. Après un passage en Australie et à Singapour, il est en Indonésie, Jakarta et Bali pour trois jours. Un voyage qui a pour but de renforcer les liens diplomatiques et les partenariats économiques.

 

Dans un contexte de la reprise mondiale post-pandémique et les conséquences de la guerre en Ukraine, cette tournée dans cette région Indo-Pacifique vient également réaffirmer la place de la France dans cette région où vivent 1,6 million de Français.

 

Importance de la région Indo-Pacifique

Lors de son discours auprès des représentants d’entreprises françaises en Indonésie, Olivier Becht a souligné l’importance de la région en termes d’enjeux économiques, technologiques et environnementaux. « L’Indonésie est un acteur clé et la plus grande économie de l’ASEAN. Les progrès économiques et sociaux en Indonésie depuis ces dernières années sont une bonne nouvelle pour les 270 millions d’Indonésiens ainsi que pour la France et les entreprises françaises. L’expertise française est déjà fortement présente en Indonésie que cela soit dans le numérique, la banque, les assurances, l'agro-alimentaires… Ce voyage est l’occasion d’envisager de nouveaux partenariats économiques entre nos deux pays. La France souhaite soutenir les activités des filières exportatrices notamment celles liées à la transition écologique dans laquelle elle investira massivement d’ici 2030. La réunion du G20 à Bali en novembre, sera l’occasion de réaffirmer notre attachement au commerce libre et équitable en tant que principes fondamentaux. »

 

Le rôle important des Français de l'étranger

Aux Français établis en Indonésie, le ministre a tenu à envoyer un message et à faire taire le dicton : « Loin des yeux loin du cœur ». Il souhaite, lors de ses déplacements à l’étranger, avoir un temps d’échanges avec les élus et la communauté française établie.

 

Vous êtes extrêmement importants pour notre pays.

 

Quatre points sur lesquels Olivier Becht s’est exprimé, quelques extraits de son discours : 

  • Les services consulaires : cette année, le nombre de postes de diplomates et fonctionnaires va croître d’une centaine de postes sur l’ensemble des représentations. La plate-forme France consulaire est en test dans 13 pays et devrait être déployée, tout d’abord en Europe, et ensuite sur le reste du monde. Elle facilitera les démarches et questions de nos compatriotes.

 

Nos compatriotes à l’étranger ont le droit à la même qualité de service public que n’importe quel Français sur les territoires

  • Le volet social : personne ne doit rester au bord du chemin. Nous l’avons démontré lors de la période Covid et avons pu mettre en place des aides destinées à de nombreuses familles en difficultés.
  • Education : c’est notre priorité car il s’agit de notre avenir. Les situations sont disparates en fonction des pays. Nous souhaitons doubler le nombre d’enfants dans les écoles à l’étranger et ouvrir de nouveaux établissements qui puissent accueillir des enfants étrangers.
  • Domaine économique : les Français de l’étranger sont les porte-drapeaux et les ambassadeurs de la France dans le milieu où ils évoluent. La France doit exporter plus dans la région et nous devons aider les PME à investir sur le marché indonésien, qui est le 4ème plus peuplé au monde. Inversement, il y a encore peu d’investissements indonésiens en France, nous souhaitons les faire progresser.

 

Crédit photo : Virginie Leynaud

 

 

Valerie Pivon

Valérie Pivon

Responsable éditoriale, expatriée depuis 16 ans en Indonésie, guide au musée national de Jakarta. C'est avec plaisir que je partage avec les lecteurs du Petitjournal.com ma passion pour l'archipel indonésien.
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale