Jeudi 6 août 2020

Indonésie : restrictions aux voyageurs en provenance de 3 pays

Par Lepetitjournal Jakarta | Publié le 06/03/2020 à 10:43 | Mis à jour le 07/03/2020 à 05:49
restrictions voyageurs Indonesie

La ministre des Affaires Étrangères Retno LP Marsudi vient de l'annoncer : à partir de dimanche 8 mars, les personnes ayant transité durant les 14 derniers jours dans les régions touchées par le COVID-19 en Italie, en Iran et en Corée du sud ne pourront entrer sur le territoire indonésien.

 

Les personnes ayant transité ; pour l'Italie dans les régions de Lombardie, Vénitie, Émile, Romagne, Marches et le Piémont, pour la Corée du Sud  les régions de Daegu, Gyeongsangbuk-do et pour l'Iran les régions de Teheran, Qom, et Gian ne pourront entrer sur le territoire indonésien.

 

Les personnes venant d'autres régions de ces pays devront à l'embarquement présenter un certificat médical et remplir à leur l'arrivée un document du ministère de la santé.

Pour les Indonésiens qui arriveront de ces pays, ils devront subir un examen médical supplémentaire .

"Cette décision fait suite au rapport d'évaluation de l'Organisation Mondiale de la Santé sur la situation l'épidémie de Covid-19 " a expliqué la ministre.

 

La compagnie aérienne Korean Air a suspendu ses vols entre Jakarta et Séoul jusqu'au 25 avril.

Le bateau de croisière MV Viking avec 1395 passagers à son bord s'est vu interdire d'accoster à Surabaya comme prévu initialement.

L'Indonésie a déjà interdit l'entrée sur son territoire de toutes personnes ayant transité par la Chine.

Il n'y a à ce jour que deux cas officiels de Covid-19 recensés en Indonésie. 

 

 

Nous vous recommandons

lepetitjournal.com jakarta

Lepetitjournal Jakarta

L'édition de Jakarta de Lepetitjournal.com, Le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger.
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

Infos pratiques

Immigration : nouvelles règles, ce qu'il faut savoir

La période d’état d’urgence sanitaire prend fin en Indonésie; à compter du 13 juillet les services de l'immigration accordent une période de 30 jours pour se mettre en règle avec la législation locale