Dimanche 16 janvier 2022
TEST: 2263

Sylvain Biard, directeur Business France Indonésie « Les opportunités sont là »  

Par Athénaïs Pinard Legry | Publié le 12/12/2021 à 21:30 | Mis à jour le 13/12/2021 à 16:50
Sylvain Biard Business France indonesie

Sylvain Biard est le nouveau directeur du bureau Business France en Indonésie. Sa première démarche : partir à la rencontre des partenaires de l’export, des entreprises françaises ou de leurs relais locaux, et des donneurs d’ordres pour anticiper les évolutions et besoins du marché. Une mission stratégique qu’il décrit avec le sourire de celui qui aime relever des défis.

 

Business France, qu’est-ce que c’est ?

Une agence publique sous triple tutelle : Ministères de l’Europe et des Affaires étrangères, Économie et Finances, Cohésion des Territoires. Nous sommes un outil du développement international de l’économie française.

 

D’un côté, sur notre activité « Export », nous accompagnons les entreprises françaises dans le renforcement de leur présence sur les marchés internationaux.

De l’autre, nous attirons des investisseurs en France, premier pays européen d’accueil d’investissements internationaux. Cela créé des emplois, des activités de recherche et développement, et des flux commerciaux. En Asie du Sud-est, il y a une vraie marge d’action collective pour faire connaître les atouts de nos territoires auprès des conglomérats locaux.

 

Business France emploie environ 1.500 collaborateurs en France et dans les près de 60 pays dans lesquels nous sommes présents.

Nous sommes redevables de nos actions, et jugés sur nos résultats.

À Jakarta, nous avons 9 spécialistes organisés en 4 Pôles : agroalimentaire et équipements pour le secteur primaire, santé et art de vivre, technologies et services, industries et Cleantech.

 

L’Agence est un membre fondateur de la Team France Export, qui associe les CCI en France, Banque public d'investissements France, les CCI françaises à l’étranger, les Opérateurs Spécialisés du Commerce International (OSCI). 

La plupart des entreprises intéressées par le marché indonésien viennent avec une vision sur l’ensemble de la zone. Donc notre équipe travaille aussi en réseau avec nos bureaux et partenaires dans les autres pays de la région.

 

Quel est votre parcours et comment envisagez-vous votre mission ici ?

J’arrive de Paris où j’étais en charge du développement du programme du Volontariat International en Entreprise (V.I.E), la troisième mission de Business France.

Le V.I.E est un dispositif spécifique qui permet de missionner de jeunes professionnels français dans le monde entier au service du développement de nos entreprises. C’est un complément à l’envoi d’expatriés seniors et au recrutement de collaborateurs locaux.

En Indonésie, 330 volontaires internationaux ont profité du programme. Au global, plus de 90.000 professionnels sont passés par cette case depuis sa création en 2000. La pandémie de Covid-19 a naturellement eu un impact sur le nombre de V.I.E dans le monde (ils étaient plus de 10.500 V.I.E en mars 2020). C’est un axe de redéveloppement important en Indonésie.

 

Avant cela, j’ai commencé au Vietnam au Service économique de Hanoï. J’y suis resté 8 ans dans l’écosystème de l’appui opérationnel aux entreprises françaises. J’ai ensuite rejoint le bureau Business France de Bombay, en Inde, pendant 5 ans. J’ai appris là-bas les clefs de réussite sur un marché tel que l’Indonésie : résilience et capacité d’adaptation !

 

J’ai donc un prisme et une affinité particulière pour « l’Asie » et les « grands émergents ». 16ème puissance économique promise à une formidable trajectoire de croissance, 4ème population mondiale : l’Indonésie est un choix logique. Les enjeux sont importants et complexes ; sur une zone et un pays que nous devons davantage investir.

 

Intellectuellement, c’est aussi passionnant de travailler dans un pays avec une telle diversité, culture et histoire. Je me suis senti très bien accueilli. Depuis mon arrivée, tous les acteurs sollicités se sont révélés disponibles, pragmatiques, sans langue de bois sur leurs activités.

J’ai eu droit à des réponses immédiates, de vrais échanges, une grande disponibilité.

Par ailleurs, la communauté française m’apparaît solidaire. C’est précieux !

 

Avec la crise sanitaire, l’accès au pays s’est complexifié. Comment procéder, ne serait-ce que pour se renseigner ?

Le principal souci des entreprises depuis la crise, c’est de comprendre ce qui se passe concrètement sur les marchés.

Avec le site Team France Export, notre rôle de boussole s’est accru. C’est une mine d’informations gratuites, mise à jour en direct pour ce qui est sanitaire. On y trouve énormément de ressources pour aborder les marchés : potentiel, facilité à faire des affaires, extraits de la presse locale avec mise en contexte, informations sur la capacité à se déplacer, envoyer du personnel, des V.I.E…

 

Ce site est un guichet unique. Il est construit comme un parcours en fonction de la région d’origine et du besoin de l’entreprise. Il oriente ensuite vers l’interlocuteur qui sera le plus pertinent, que ce soit pour une étude de marché, du conseil juridique, une démarche d’implantation, l’enregistrement de produits, des services logistiques, ou tout autre besoin.

 

L’objectif est de faciliter les choses pour les entreprises, leur éviter de faire des erreurs, les connecter avec leurs futurs partenaires commerciaux et clients… pour in fine augmenter la présence économique française dans l’archipel.

 

Quels sont les secteurs les plus porteurs en Indonésie en ce moment ?

En Indonésie, la question n’est pas de savoir s’il y a des besoins : les besoins sont partout ! Les croissances économique, industrielle et démographique font constamment croître le marché.

Mais les concurrents sont nombreux et l’accès complexe dans certains secteurs. La question est de savoir sur quoi nous sommes compétitifs pour y concentrer notre action.

 

Les industries, les équipements industriels et les projets d’infrastructures constituent historiquement des axes majeurs. Les cosmétiques et les dispositifs médicaux sont  importants. Le souhait est d’intensifier dans l’agro-alimentaire (biens de consommation comme équipements), et évidemment la Tech au regard du virage numérique qu’enregistre l’archipel.

 

La COP 26 amène-t-elle du nouveau dans la programmation de Business France ?

Il y a eu plusieurs annonces des autorités indonésiennes et un rappel de l’objectif de neutralité carbone. Les opportunités offertes par les enjeux écologiques sont suivies depuis longtemps. Nous organisons une délégation courant 2022 sur ces questions. Rappelons la récente signature de la lettre d’intention pour 500 millions d’euros de financements de l’Agence Française de Développement, dédiés à l’accélération de la transition énergétique en Indonésie.

 

Quels seront les temps forts de l'année à venir ?

L’Indonésie prend la Présidence du G20 en 2022. De nombreuses rencontres et réunions sont à prévoir. Cela mettra le pays en avant. Nous pourrons en profiter pour faire passer quelques messages : l’activité est repartie, la croissance est là, la consommation et l’investissement aussi. L’agenda bilatéral bénéficiera de visites officielles, espérons-le. À l’image de la récente visite à Jakarta du Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères. Le momentum est favorable, d’autant plus avec la prochaine Présidence française de l’Union européenne.

La relation bilatérale est très bonne. L’Indonésie est un partenaire clef de la France au-delà de l’économique et du commercial. Business France travaille bien entendu étroitement avec les différents services de notre Ambassade sur ces enjeux.

Pour Business France et la Team France Export, l’objectif sera de mobiliser massivement nos entreprises sur des stratégies d’entrée en Asie du Sud-est et en Indonésie. C’est un défi à traiter avec l’ensemble de la communauté d’affaires française.

 

Pour contacter Business France Indonésie cliquez ici.

Athens PinardLegry Petitjournal Jakarta

Athénaïs Pinard Legry

Amoureuse des voyages et après plusieurs années passées à réaliser des études de marché à l'international, j'ai posé mes valises à Jakarta début 2019 et espère explorer au maximum ce nouveau pays.
0 Commentaire (s) Réagir