Samedi 26 septembre 2020

Père Andreas, Frère Carme indonésien, francophone et francophile

Par Laure Urbin de Vienne | Publié le 02/08/2020 à 22:30 | Mis à jour le 02/08/2020 à 22:30
Indonésie religion Carme

L'islam, le protestantisme, le catholicisme, l'hindouisme, le bouddhisme et le confucianisme sont les six religions officielles reconnues en Indonésie et inscrites dans le cadre du Pancasila ; philosophie sur laquelle repose la constitution indonésienne. Trois pour cent de la population est catholique, nous avons eu l’occasion de rencontrer Père Andreas, Frère Carme catholique, francophone et francophile.

La religion est un élément important de la société indonésienne et est un critère par lequel les individus se définissent : ce n’est pas un sujet tabou et il n’est pas rare qu’un indonésien que vous venez de rencontrer vous questionne sur votre religion pour ainsi mieux vous connaître.

Dans l’archipel, environ 3% de la population est catholique et sa communauté est pour le moins active. Les contacts de l’Indonésie avec la religion catholique remontent au VIIè siècle, des fouilles sur la côte occidentale de Sumatra (région de Barus) ayant révélé la présence d’un évêché et d’une communauté de chrétiens nestoriens. En 1522, les missionnaires Franciscains arrivent sur l’île de Ternate pour évangéliser la population et seront suivis par les Jésuites, dont Saint François Xavier, à Ambon en 1546. Enfin, en 1562, les Dominicains entreprennent la christianisation de Flores et de Timor. Lors de la présence coloniale néerlandaise et de leurs missions catholiques jusqu’au milieu du XXe siècle ont eu lieu des conversions au catholicisme.

 

Parcours de frère Andreas

Né le 7 avril 1979 à Solo, sur l’île de Java où la population y est culturellement musulmane, Frère Andreas est issu d’une famille catholique. Frère Andreas est donc élevé dans la foi catholique et se rend à 14 ans au Petit Séminaire de Java. Sa vocation est elle ancrée en lui depuis bien plus longtemps : « Petit, je voulais voir Dieu » et c’est cette volonté qui l’a poussé à entrer chez les Jésuites pour trouver les réponses à ses questions. Les Jésuites sont la communauté catholique majoritairement représentée sur l’île de Java qui s’explique par la présence en Indonésie vers 1546 de Saint François-Xavier, saint patron des missionnaires et cofondateur de l’Ordre des Jésuites.

Pour autant, cette entrée au Petit Séminaire n’est pas pour Frère Andreas un choix facile puisqu’il lui faut quitter sa famille et s’en aller à plusieurs centaines de kilomètres dans la ville de Magelan, au nord de Yogjakarta. À 17 ans, Frère Andreas entre au grand séminaire où il y étudie la philosophie pendant quatre ans, puis la théologie pendant trois années. Ordonné prêtre en 2006 à Malang, sensible aux recherches de Saint Jean de La Croix sur le visage du Christ, il choisit de rejoindre la communauté des Carmes.

 

Frère Andreas et la France

Après son ordination, Frère Andreas travaille trois ans pour une maison d’édition catholique appartenant au Carmel. Pour parfaire ses connaissances dans le secteur de la communication et de l’audiovisuel, il est envoyé à Lyon pendant un an puis à Nantes pour y renforcer le Couvent des Carmes. C’est depuis Nantes que Frère Andreas ira ensuite à Angers pour étudier à l’Université Catholique de l’Ouest la communication et la théologie. C’est à cette occasion que Frère Andreas apprend le français et découvre la culture de l’hexagone. Une de ses grandes sources d’étonnement lors de son séjour sont les rapports humains bien plus distants qu’en Indonésie “On n’ouvre pas sa fenêtre pour prendre des nouvelles de ses voisins” et aussi selon lui “la perte d’intérêt pour la religion alors qu’elle fait partie intégrante de l’histoire du pays, en tant que fille aînée de l’Eglise.”

De retour en Indonésie depuis 2015, frère Andreas met ses nouvelles compétences au service du Carmel de Jakarta pour développer la communication digitale notamment via une chaîne YouTube où des vidéos de 3 minutes y sont publiées tous les jours dans le but de faire connaitre la foi catholique.

 

Le Carmel de Jakarta

indonésie religion carmel
  

 

Le Carmel de la capitale indonésienne est situé au Nord de Jakarta et est composé de trois paroisses : l’église Maria Ursula, l’église Paroki Tomang église principale fondée en 1972 et de l’église Maria Bunda Karmel. Les trois paroisses comptent environ 30.000 fidèles qui sont majoritairement issus de la culture indo-chinoise. L’Eglise et l’Etat sont séparés en Indonésie et les financements pour le fonctionnement de ces paroisses viennent de dons privés.

 

 

 

 

 

 

 

 

Lien vers la chaîne Youtube :

 

Restez connectés avec Lepetitournal.com de Jakarta : recevez notre newsletter quotidienne et suivez-nous sur Facebook et Instagram.

Laure Urbin de Vienne

Laure Urbin de Vienne

Passionnée, enthousiaste & curieuse pour découvrir l’Indonésie, mon pays d’adoption pour les prochaines années!
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Athe mer 08/01/2020 - 13:31

J'ai appris plein de choses ! Incroyable d'avoir trouvé un prêtre indonésien ayant vécu à Nantes... Article passionnant et étonnant, merci Laure.

Répondre

Expat Mag

Francfort Appercu
INTERVIEW

Philippe Jacq : « Le théâtre est un grand vecteur de culture »

Ses apparitions remarquées sur le petit écran et au théâtre en France et en Allemagne ne nous ont pas laissés indifférents. Il revient sur scène avec « Le Bonheur » à Francfort et Wiesbaden. Entretien