Mardi 19 novembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Il était une fois, la passion du pain

Par Valérie Pivon | Publié le 27/01/2019 à 23:30 | Mis à jour le 28/01/2019 à 10:33
Photo : Ramon Medina
Ramon Medina boulangerie Levant Jakarta Indonesie entrepreneur

En Indonésie depuis 11 ans et aujourd’hui à la tête de deux boulangeries au sud de Jakarta, Jean-Marc - Ramon Medina est un homme multiple. Lyonnais d’origine, notre boulanger a eu plusieurs viesNous l’avons rencontré au Levantsa boulangerie du quartier de Cipete. Il est revenu pour nous sur son parcours et sa passion du pain.

Un parcours atypique :

Sorti très jeune de l’école, Jean-Marc débute en travaillant sur des chantiers de construction ; mais l’envie de grand air est la plus forte et il part s’installer dans le Lot. Il sera agriculteur pendant une dizaine d’années. Sur son exploitationil produit des légumes biologiques qu’il vend sur les marchés de la région. Et puis la vie, la difficulté du métier le poussent dans une autre direction. De retour à Lyon, Jean-Marc décide d’apprendre la guitare, et comme dans tout ce qu’il fait il s’investit totalement, travailler sa guitare 6 heures par jour ne lui fait pas peur. En parallèleil suit des cours de formation en pédagogie musicale. Il enseigne la guitare et le solfège, puis un problème de santé le force à se réorienter. C’est vers le chant et la chorale que Jean-Marc va se tourner, en encadrant des jeunes et des adultes. Puis une nouvelle idée, il crée un studio d’enregistrement où musiciens classiques ou rappeurs passent travailler. En 2007, un poste d’enseignement de musique lui est proposé au Lycée Français de Jakarta. Une opportunité que Jean-Marc et son épouse saisissent. Pendant six ans, il va donner des cours de musique aux enfants du lycée et organiser de nombreux spectacles dont les plus anciens se souviennent encore avec beaucoup d’émotion. Et à nouveau un besoin de faire autre chose se fait sentir. Jean-Marc a toujours aimé faire du pain, il commence avec une machine rapportée de France et son four à la maison. Puis il choisit de pétrir de plus grosses quantités à la main, élabore des recettes qu’il teste sur ses collègues et amis et se lance un nouveau défi.

Le pain, une nouvelle aventure :

Le choix de rester à Jakarta pour débuter cette nouvelle aventure est évident pour Jean-Marc. Une première boutique voit le jour en 2014 à Jalan Benda au sud de Jakarta. Une aventure qui ne s’est pas faite sans mal : trouver des investisseurs, régler les démarches administratives, élaborer des recettes, former les employés… Jean-Marc l’avoueil a pensé baisser les bras plusieurs fois. Et puis le soutien de ses proches et l’envie de réussir seront les plus forts. Car aujourd’hui le Levant c’est deux boulangeries à Jakarta, une deuxième a ouvert face au Lycée Français en 2016. 

La qualité du produit avant tout :

Jean-Marcqui préfère se faire appeler par son deuxième prénom Ramon car cela lui rappelle ses origines espagnoles, nous explique son attachement à la qualité du produit et au naturel. Son pain est fait avec des farines importées car on n’en trouve pas en Indonésie, son levain vient de France. Pour sa viennoiserie, il utilise du beurre importé également, tout comme les fruits au sirop et le fromage. Seulle sel, le sucre, le café et les légumes sont locaux.

Le Levant c’est aussi 20 personnes qui travaillent à la cuisine, à la boulangerie et en salle. Plusieurs avaient déjà une expérience professionnelle ; pour les boulangers c’est Ramon qui prend en charge leur formation.

Ambiance café 

Levant boulangerie Cipete entrepreneur Indonesie Jakarta

Un soin particulier a été apporté à l’aménagement de la boutique du Levant Cipete : Ramon a voulu que cet endroit soit convivial. On y achète bien sûr sa baguette, on prend un café entre amis et on peut déjeuner d’une salade, quiche, plat du jour … 

Dans la boutiqueon y croise certes la communauté française, de jeunes lycéens du Lycée Français situé en face, mais aussi des Japonaisune communauté importante à Jakarta et friande de viennoiseries.  Les Indonésiens franchissent de plus en plus la porte de la boulangerie pour prendre un café, déguster une viennoiserie ou déjeuner d’un risotto, d’une salade ou d’une omelette, plats qui remportent leur faveur.

Une orientation éco-responsable

Plus de paille plastique, plus de gobelet, mais du carton !

Depuis le mois le septembre, Ramon et son équipe sensibles aux problèmes environnementaux ont décidé de ne plus donner de sacs plastiques à emporter mais proposent des sacs réutilisables en tissu ou en cassava à la vente. Certains produits sont encore emballés dans des sachets plastiques comme les petits biscuits afin de les préserver des insectes et de l’humidité. Les bocaux en verre qui pourraient être une option sont encore un peu chers. 

sac réutilisable Levant Cipete Jakarta

Le Levant, c’est deux boulangeries et la possibilité de commander en service traiteur :

             Levant Cipete- Jalan Cipete Dalam 9A

             Levant Kemang – Jalan Benda Raya N12 A

Ouvert du lundi au samedi de 7h à 19h et le dimanche de 7h à 16h

Site internet : cliquez ici

Instagram : @levantboulangerie

Facebook :  @levant.id

 

Nous vous recommandons

Valerie Pivon

Valérie Pivon

Expatriée depuis plus de 20 ans en Asie dont 14 ans en Indonésie, guide au musée national de Jakarta. C'est avec plaisir que je partage avec les lecteurs du Petitjournal.com ma passion pour l'archipel indonésien.
2 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Charles lun 28/01/2019 - 07:54

Bel article valerie. Apres des annees. Il y a finalement du bon pain a jakarta.

Répondre
Commentaire avatar

Genevieve lun 28/01/2019 - 07:46

Super , cela doit etre genial d’avoir du bon pain

Répondre

Expat Mag

TÉLÉTHON

Jonas : "La maladie m'emprisonne, mais je crois au traitement"

Jonas, jeune étudiant de 22 ans, a été diagnostiqué d’une calpaïnopathie à l’âge de 6 ans. Une maladie qui s’est installée progressivement et qui depuis l’adolescence grignote peu à peu ses muscles