Mercredi 22 septembre 2021
TEST: 2263

Election : Liste "Défendre et Servir les Français d’Indonésie"

Par Lepetitjournal Jakarta | Publié le 17/05/2021 à 21:30 | Mis à jour le 18/05/2021 à 12:42
Liste election consulaire defendre et servir les francais d'Indonesie

Les Français enregistrés sur les listes électorales du consulat de France en Indonésie sont appelés à élire leurs trois conseillers des Français de l'étranger qui les représenteront pour une durée de 6 ans. Vous pourrez voter soit sur internet entre le 21 au 26 mai, soit le 30 mai aux urnes. Deux bureaux de vote seront ouverts en Indonésie : l'un à Jakarta au sein de l'ambassade de France, et l'autre a Bali au sein du Lycée Français.

 

Pour l’Indonésie, quatre listes ont été déposées. Nous vous présentons aujourd’hui la liste « Défendre et Servir les Français d’Indonésie ». L’ordre de présentation des listes est fonction du tirage au sort réalisé à l’ambassade pour établir le numéro de la liste.

alain pierre Mignon tete de liste election consulaire Indonesie
Alain-Pierre Mignon

 

Alain-Pierre Mignon, vous êtes la tête de liste " Défendre et Servir les Français d'Indonésie", pouvez-vous vous présenter en quelques phrases ?

Depuis de nombreuses années en Indonésie, chef d’entreprises, actif dans le monde des affaires (ancien président de la Chambre de Commerce, Président de la Caisse des Français de l'Etranger, etc.…) et associatif (Union des Français de l'Etranger, Comité de Solidarité des Français d'Indonésie), élu conseiller consulaire et conseiller à l’assemblée des Français de l’étranger, je me présente comme candidat sortant. J’ai accès à des réseaux en Indonésie et en France qui me permettent de répondre à des appels ou à des visites pour régler un problème administratif, intervenir sur un problème de santé, accompagner une entreprise dans sa création et son développement, intervenir en France auprès d’une université pour faire accepter un ancien élève d’un de nos lycées, trouver des aides pour l’extension et l’achat d’équipements (école de Bali), obtenir le règlement d’une pension alimentaire, l’arrestation d’un pédophile, la mise en contact d'une assistance juridique en cas d’abandon d’enfants, intervenir pour un problème d’immigration ou de taxes, conseiller un cabinet d’avocat indonésien ou français, un notaire... et participer à toutes les réunions de l’ambassade, toujours dans un seul souci, défendre et servir les Français d’Indonésie.

Nous présentons une liste de femmes et d’hommes dynamiques, qui aiment ce pays, qui ont fait le choix de vie d’y rester et qui ont décidé, après quelques années de présence et d’expériences, de mettre leur énergie et leurs réseaux au service des Français d’Indonésie.

 

Comment avez-vous constitué votre liste ?

Notre liste est une conjugaison d’expériences et de jeunesse, équilibrée géographiquement entre Jakarta et Bali. J’ai voulu construire une liste avec une vraie vision sur l’avenir. L’expatriation, la communication, les réseaux, les technologies, tout évolue. Les problèmes de nos compatriotes évoluent également et il faut avoir la capacité de les identifier, de les comprendre et d’utiliser des réseaux, des règlementations, des compétences nouvelles pour challenger cette inertie administrative qui nous ait opposée régulièrement.

La communication est un sujet majeur. Pas seulement la diffusion de l’information, mais le confort de nos compatriotes pour nous contacter et nous informer de leurs problèmes.

Nous allons créer une plateforme participative sur laquelle vous trouverez toutes les informations utiles par thématique, mais également un espace pour poser vos questions, une adresse DSFI WhatsApp à utiliser pour les urgences, un chat, et, on peut rêver - mais on y travaille - une application pour que nous soyons connectés, avec un espace dédié pour le consulat, l’ambassade, nos écoles, etc. Projet très ambitieux certes, mais un projet de notre temps (communication 2.0).

 

Quels sont selon vous les plus grands défis auxquels font face les Français d'Indonésie ? 

L’enseignement est le sujet central pour notre communauté et nos entreprises. Donc nos écoles de Jakarta et Bali !

La Santé, COVID19, l’impact de cette pandémie, l’augmentation des aides sociales et les aides aux entrepreneurs en difficulté.

Les agences consulaires et particulièrement celle de Bali !

Faire évoluer le statut des binationaux, mieux les protéger !

La sécurité, risque politique et risques naturels.

 

Que représente pour vous la mission principale de conseiller des Français de l'étranger ? Et comment l'envisagez-vous ?

Un conseiller des Français de l’étranger, c’est d’abord une personne qui aime l’Indonésie, qui maitrise la langue, qui connait les coutumes locales et qui possède des réseaux (police, immigration, santé, fiscalité, etc.) pour aider nos compatriotes localement.

Un conseiller des Français de l’étranger, c’est également une personne qui a ses réseaux et des soutiens politiques en France.

Un conseiller des Français de l’étranger, c’est quelqu’un qui aime les autres, quelqu’un de généreux, de disponible et quelqu’un qui n’a pas besoin d’être conseiller des Français de l’étranger pour exister.

 

Pouvez-vous nous détailler les grands axes de votre programme ?

L’impact de la COVID19 a été majeur pour notre communauté, pour nos écoles, dans les entreprises et particulièrement celles créées par des Français dans le secteur du tourisme, etc.

Le sujet prioritaire : nos écoles à Jakarta et à Bali ! Sans une école de qualité, dans un environnement juridique serein et un corps enseignant travaillant dans les meilleures conditions, l’expatriation en Indonésie peut devenir un problème pour nos entreprises, pour certains parents, pour le développement de notre commerce extérieur et de notre communauté.

Nous serons très vigilants afin que celles et ceux, impactés économiquement, aient la capacité de recevoir une bourse ou une aide sociale jusqu’à ce que leur situation financière s’améliore. Le consulat a déjà accompagné de nombreuses familles dans la détresse, mais il reste encore beaucoup à faire.

Le Comité de Solidarité des Français d’Indonésie, CSFI que je préside étudie actuellement de nombreux dossiers.

Nous serons très vigilants pour que les pouvoirs publics puissent accompagner financièrement nos écoles de Bali et de Jakarta pendant cette pandémie. Je suis déjà intervenu à plusieurs reprises auprès de nos politiques, soutenant les actions de notre ambassade et de notre consulat.

La pandémie, les vaccins, la vaccination, la situation réelle indonésienne, nos déplacements domestiques et en France, l’accès à certains pays de la zone, toutes ces informations seront disponibles sur notre plateforme.

La pertinence et le maillage du réseau d’agences consulaires sur toute l’Indonésie sont à améliorer.  Certaines incohérences sont à corriger. Le problème de Bali est à régler, car de notre point de vue, la population et le nombre de touristes français justifient largement l’ouverture d’un vrai consulat et la présence d’un fonctionnaire titulaire.

Un travail important est à réaliser sur la bi-nationalité. Nous ferons des propositions au législateur pour faire évoluer les textes.

L’action sociale est un sujet qui mérite un accompagnement réel.

Nous avons sélectionné un cabinet d’avocat indonésien associé avec un cabinet français spécialisé à l‘international qui a détaché un avocat français en Indonésie.

Il est installé depuis quelques années à Jakarta et pourra vous conseiller, vous accompagner ou vous défendre en cas de litige professionnel, d’escroquerie, d’abandon de domicile, de non-paiement de pension alimentaire, de violences, etc.

Nous avons également pensé à vos problèmes de succession, d’achats et ventes de biens immobiliers, etc. Nous avons sélectionné plusieurs notaires qui ont l’habitude de travailler avec les Français de l’étranger.

Nous venons de vous présenter la majeure partie de notre programmeIndonésie, n’oublions pas que celles et ceux qui seront élus devront défendre vos droits également en France.

Des aides sociales insuffisantes, la CGS-CRDS, une discrimination inacceptable, aucune aide aux entreprises créées par des Françaises ou Français n’ayant pas de siège social en France. Alors que les Français de l’étranger représentent plus de 5% de la population française, il nous a été attribué moins de 1 % des aides exceptionnelles pandémie ? 

 

Pouvez-vous présenter  vos colistiers ?

Peggy Gentot réside depuis 16 ans à Bali, intégrée dans la communauté française pour tout ce qui est en relation avec la santé. Sa personnalité, ses réseaux, sa connaissance de l’écosystème médical à Bali en fait une personne incontournable de notre communauté.

Sébastien Gauthier, associé gérant et président-directeur de Mazars en Indonésie (leader international de l'audit, de la fiscalité et du conseil), la nouvelle génération qui monte ! Marié, père de deux enfants, Sébastien vit depuis plus de 15 ans à Jakarta. Membre des conseillers du commerce extérieur de la France et vice-président de la chambre de commerce et d’industrie franco-indonésienne, il est impliqué dans la communauté des affaires françaises. Jeune, brillant, disponible et généreux, il représente un atout majeur dans notre dispositif qui pourra répondre à un grand nombre de préoccupations de nos compatriotes.

Virginie Toquet, va travailler avec Peggy pour apporter à la communauté de Bali une plus grande réactivité.  Résidente à Bali depuis plusieurs années, dans les affaires, elle a décidé de mettre son expérience au service de la communauté de Bali.

Charles Guinot est fondateur de la plateforme indonésienne de services fiscaux en ligne OnlinePajak, directeur et membre du conseil d'administration de Farinia Group. En Indonésie depuis plus de dix ans, il est membre des conseillers du commerce extérieur de la France et a obtenu de nombreuses récompenses et trophées pour la qualité et les performances de sa plateforme. Travaillant dans un souci de modernité, de simplification et d’optimisation d’informations intelligentes, il va nous aider à mieux communiquer sans vous importuner.

Natacha Bernstein, travaille à Jakarta, experte en business et développement, la chaleur et le sourire de Toulouse, jeune et dynamique, elle souhaite apporter son énergie au service de notre communauté.

 

Nous souhaitons bonne chance à toutes les listes et espérons une élection dans la dignité et le respect de chacun.

 

Nous vous recommandons
lepetitjournal.com jakarta

Lepetitjournal Jakarta

L'édition de Jakarta de Lepetitjournal.com, Le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger.
2 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

Maxou lun 17/05/2021 - 22:55

Je ne savais même pas que ces gens existaient!!!Ayant été victime d'une arnaque au visa kitas!j'aurais bien aimé savoir comment se faire aider!comment les rencontrer!....

Répondre
Commentaire avatar

jakarta@lepetitjournal.com mar 18/05/2021 - 07:30

Bonjour, vous trouverez les informations et contacts des conseillers des Français d'Indonésie sur le site de l'Ambassade de France en Indonésie ou en cliquant ici 

Répondre