Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 1
  • 0

Bali - « Art of giving », l’art au service des enfants de Suwung

Depuis le 12 octobre dernier, une décharge à ciel ouvert brûle à Suwung, au Sud de Denpasar. Face à l’urgence de cette situation, plusieurs associations tirent la sonnette d’alarme. Dans cette optique, Plastic Angels a piloté l’exposition « Art of Giving », afin de rassembler des dons.

Une plastic angelsUne plastic angels
Exposition "Art of giving" par Plastic Angels @XavierMalafosse
Écrit par Clémence Jacquot
Publié le 14 novembre 2023, mis à jour le 18 novembre 2023

L’incendie de la décharge de Suwung

Depuis le 12 octobre dernier, une décharge à ciel ouvert brûle à Suwung, au Sud de Denpasar. Malgré l’importante mobilisation des pompiers, des colonnes noires se déploient depuis l’immense montagne de déchets, de 32 hectares et plus de 30 mètres de haut. Des fumées toxiques résultant de la combustion du plastique, mettant en lumière la problématique du traitement des ordures à Bali.

Premières victimes, les familles de "trash pickers", des chiffonniers qui ont élu domicile au sein de la décharge pour trier les déchets, dans des conditions précaires et dangereuses d’un point de vue sanitaire.

 

Des associations balinaises très actives sur le terrain

Face à l’urgence de cette situation, plusieurs associations ne cessent de tirer la sonnette d’alarme. C’est notamment le cas de Bali Life Foundation et de la fondation Ragam. Très actives à Bali, elles œuvrent depuis des années à faire connaître et à améliorer les conditions de vie des chiffonniers de Suwung et, surtout, de leurs enfants.

Le mouvement et collectif artistique Plastic Angels, lancé par le Français Mickaël Couturier, est justement là pour relayer auprès du public leurs actions sur le terrain.

Spécialisée dans la fourniture d’eau potable et la distribution de repas à une communauté qui ne mange pas toujours à sa faim, la fondation Ragam (« diversité » en indonésien) de Nicolaas Kimman, attire l’attention sur le dénuement d’une partie souvent méconnue de la population balinaise, souhaitant lutter contre les inégalités sociales.

Par ailleurs, c’est grâce à l’association Bali Life, créée en 2006, que les enfants possèdent une école et n’ont plus à ramasser les déchets chaque jour.

 

« On est tous là pour les enfants »

C’est autour de programmes sociaux plus que jamais d’actualité que Plastic Angels a piloté l’exposition « Art of Giving », afin de rassembler des dons qui doivent financer et pérenniser les chantiers déjà lancés auprès de la communauté de chiffonniers.

Accueilli à l’hôtel Alila Seminyak, ce travail collectif rassemble les œuvres de douze artistes, dont une moitié de Balinais. Liina Klauss, Slinat et Mickaël Couturier, fondateur de Plastic Angels, en font partie. « Ce sont les artistes qui sont venus à moi », explique-t-il, rappelant le moteur principal de l’événement : l’art doit donner une voix à des personnes vulnérables et invisibilisées. « On est tous là pour les enfants. »

 

Art of giving
"Raphael's angels", exposition Art of giving. @XavierMalafosse

 

Les toiles et sculptures de l’exposition, toutes créées à partir de matériaux plastiques collectés à la décharge de Suwung et dans les rivières balinaises, offrent un éventail varié de médias : illustration, pochoir, peinture, collage, photo... En arrivant sur les lieux, le visiteur est accueilli par une gigantesque paire d’ailes crées avec des tongs recyclées, triées par couleur et formant un vaste dégradé arc-en-ciel. On découvre aussi une sculpture d’un mètre soixante-dix de haut, représentant le visage de Talitha, 9 ans, fabriqué en lanières multicolores d’emballage tressées ensemble. Plus loin, les artistes Plastic Bubbles dansent sur la pelouse de l’hôtel, vêtus de costumes élaborés à partir d’emballages plastiques, façonnés en forme de cocons, grelots aux chevilles, en une chorégraphie espiègle. Chaque œuvre réinterprète le portrait d’un enfant et lui donne voix. Un cartel et un QR code renseignent le visiteur sur son nom, son âge, son histoire, ses rêves, en somme, son individualité. Il est aussi possible d’apporter son soutien à un enfant en le parrainant. En plaçant l’humain au cœur de ce travail artistique collectif, l’action concrète se trouve alors à portée de main.

 

Art of giving
"The last plant", exposition Art of giving. @XavierMalafosse

 

« Art of giving », un soutien matériel aux enfants

Une créativité au service de deux messages complémentaires : sensibiliser à la pollution plastique et venir en aide aux enfants de Suwung, pour qui cette pollution fait partie du quotidien.

C’est dans cette logique que se tiendra une soirée caritative, promue par Right Reasons Funding, au bénéfice de ces enfants, jeudi 16 novembre, à l’hôtel Alila Seminyak.

Outre la projection du film Art of giving, de Mickaël Couturier, qui retrace l’origine du travail mené auprès des habitants de la décharge, se tiendront une vente aux enchères, des performances musicales et une rencontre avec des artistes investis dans le projet. Les bénéfices de cette soirée serviront à soutenir financièrement les actions déjà menées par les associations balinaises Ragam et Bali Life Foundation, et leur permettre de se développer encore.

« Art of giving » : plus d'informations sur la soiré de charité ici  

 

 

Pensez aussi à découvrir nos autres éditions

© lepetitjournal.com 2024