Mercredi 21 août 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

BON À SAVOIR – Mortalité, maladie, dépenses de santé : quelques comparaisons entre la France et la Turquie

Par Lepetitjournal Istanbul | Publié le 10/02/2014 à 23:05 | Mis à jour le 11/02/2014 à 18:32

Pour ce nouveau ?Bon à savoir?, lepetitjournal.com d'Istanbul a voulu comparer la France et la Turquie sur une série d'indicateurs dans le domaine de la santé. Quels sont les taux de mortalité dans les deux pays ? Les maladies les plus courantes ? Décryptage de quelques données statistiques (derniers chiffres disponibles).

Les causes de mortalité

Turquie : Selon des chiffres de 2012, les maladies du système circulatoire (37,9% des décès) représentent la principale cause de mortalité. Viennent ensuite les tumeurs malignes, qui causent 21,1% des décès, et les maladies de l'appareil respiratoire, responsables de 9,7% des morts en 2012.

France : D'après l'INSEE, les deux premières causes de mortalité sont les tumeurs (30% des décès en 2009) et les maladies du système circulatoire (27%). En France comme en Turquie, les tumeurs malignes concernent surtout le larynx, les bronches et les poumons. Les maladies du système circulatoire sont majoritairement cérébro-vasculaires.

Espérance de vie

Turquie : En 2013, l'espérance de vie est de 73,03 ans en moyenne.  Pour un homme, la moyenne est de 71,09 ans, et de 75,07 ans pour une femme.

France : L'espérance de vie est en moyenne de 81,7 ans, soit 78,5 ans pour les hommes et 84,9 ans pour les femmes. Le pays compte 17.000 centenaires.

Taux de mortalité (rapport du nombre de décès de l'année à la population totale moyenne de l'année)

Turquie : En 2012, d'après l'Institut des statistiques turc, le taux de mortalité était de cinq décès pour 1.000 habitants. Après les maladies citées plus haut, les principales causes de décès sont les pneumopathies obstructives chroniques et le cancer du poumon. Les blessures sont responsables de 6% des décès. En 2012, 3.225 décès par suicide ont été enregistrés en Turquie, soit un taux de 4,29 suicides pour 100.000 habitants.

France : Le taux de mortalité en France est de 8,5 décès pour 1.000 habitants en 2010. Les causes externes, en dehors des maladies (comme les accidents de la route ou les suicides) représentaient 7% des décès en 2009. Près de 10.400 décès par suicide ont été enregistrés en France métropolitaine en 2010. Avec un taux standardisé global de 14,7 pour 100.000 habitants, la France se situe dans le groupe des pays à fréquence élevée de suicide (moyenne 10,2 pour 100.000 habitants dans l'UE à 27).

 

Les maladies infantiles

Turquie : Chez les moins de six ans, les principales maladies répertoriées sont la diarrhée (27,9%) et les infections respiratoires (27,6%). Entre 7 et 14 ans, les enfants souffrent plus de problèmes oraux et dentaires (24,5%), de maladies infectieuses (11,5%) ou de la peau (4,7%).

France : On retrouve les mêmes maladies chez les enfants français : maladies infectieuses et parasitaires, diarrhées et infections respiratoires.

Mortalité infantile (rapport entre le nombre d'enfants décédés à moins d'un an et l'ensemble des enfants nés vivants)

Turquie : Le taux de mortalité infantile en 2012 était de 11,6 pour mille naissances.

France : En 2012, le taux de mortalité infantile était de quatre enfants pour mille naissances. La constante baisse annuelle s'explique par la lutte contre les maladies infectieuses. Les principales causes de mortalité infantile sont les infections périnatales, les malformations génétiques et enfin les causes externes comme les accidents.

Obésité (d'un point de vue médical, l'obésité est un "excès de masse grasse entraînant des inconvénients pour la santé")

Turquie : 17,2% des plus de 15 ans souffrent d'obésité. Cette maladie touche 13,7% des hommes et 20,9% des femmes. Les personnes en surpoids représentent en tout 52% de la population.

France : 14,5% de la population adulte est concernée par l'obésité, ce qui représente 6,5 millions de personnes. 15,1% des femmes sont touchées, contre 13,9% des hommes.

Dépenses de santé

Turquie : Les dépenses de santé se sont élevées à 76 milliards 358 millions de livres turques (environ 25 milliards 234 millions d'euros au cours actuel) en 2012, soit une augmentation de 11,3% par rapport à l'année précédente. Elles correspondent à 5,4% du Produit intérieur brut (PIB) du pays. Le gouvernement a participé à 76,8% du total des dépenses. Ces dépenses représentaient une somme de 1.020 livres turques (environ 337 euros) par habitant en 2012.

France : Le montant des dépenses courantes de santé s'élève à plus de 243 milliards d'euros en 2012. La consommation de biens et de soins médicaux en représente les trois quart (183,6 milliards d'euros), soit plus de 3.000 euros par habitant. Cela correspond à 12% du PIB de la France.

Sarah Baqué (www.lepetitjournal.com/istanbul) mardi 11 février 2014

Sources :

Institut turc de Statistiques
INSEE
Enquête de l'ObÉpi sur l'obésité
Institut national d'études démographiques
Banque Mondiale
Central Intelligence Agency
Veille technologique du Ministère français des Affaires étrangères

lepetitjournal.com istanbul

Lepetitjournal Istanbul

L'unique média gratuit et quotidien sur internet pour les Français et francophones de Turquie et d'ailleurs!
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet