Prix des loyers en Turquie : augmentation limitée à 25%

Par Lepetitjournal Istanbul | Publié le 08/06/2022 à 19:34 | Mis à jour le 09/06/2022 à 16:46
Des clés d'un loyer sont posées sur un contrat

Ces derniers mois, la hausse des loyers fait l’objet de toutes les inquiétudes parmi les locataires de Turquie. La crainte de voir son loyer augmenter est sur toutes les lèvres… Ce mercredi 8 juin, le ministre de la Justice, Bekir Bozdağ, a annoncé que l’augmentation du prix des loyers pour les locations à usage d'habitation serait encadrée.

C’est ainsi que selon la mesure annoncée par Bekir Bozdağ, l’augmentation maximum sera fixée à 25% du loyer (par rapport à l’année précédente), et ce, jusqu’au 1er juillet 2023.

 

Augmentation indexée sur le TÜFE

La Turquie est en proie à une inflation galopante (officiellement 73,5% en mai), et les hausses de prix pharamineuses annoncées quasi quotidiennement impactent très fortement le budget des foyers turcs.

Jusqu’à présent, l’augmentation du prix des loyers était indexée sur le TÜFE (indice des prix à la consommation). Début juin, le TÜIK (Institut turc des Statistiques) avait annoncé que cet indice s’élevait à 39,33% pour le mois de juin.

Cette mesure fixant la hausse à 25% est donc une bonne nouvelle pour les locataires qui allaient connaître une augmentation de leur loyer ces temps-ci, mais les experts s’interrogent concernant les nouvelles locations…

 

Des perspectives incertaines pour le marché de l'immobilier turc

Le Président de la Chambre des agents immobiliers d'Istanbul, Nizamettin Aşa, et le Dr. Ahmet Büyükduman, expert en évaluation immobilière, ont analysé l’impact de cet encadrement des loyers pour le journal Sözcü.

Nizamettin Aşa considère qu’il s’agit d’une mauvaise nouvelle pour les propriétaires, qui pouvaient s’attendre à une plus grande augmentation de leur loyer, basée sur le TÜFE.

Selon Ahmet Büyükduman, cette mesure risque d’avoir pour conséquence une augmentation des prix des loyers pour les biens nouvellement mis sur le marché de la location, les propriétaires souhaitant sécuriser en amont un loyer élevé autant que possible. Par ailleurs, Ahmet Büyükduman prédit une baisse des locations, et une hausse des mises en vente des biens immobiliers dans les prochaines semaines.

Cette nouvelle mesure pourrait également précipiter les demandes d’évacuation de locataires.

La crise du logement en Turquie semble donc loin d’être terminée.

Selon un rapport du BETAM (Centre de recherche économique et social de l'Université de Bahçeşehir) sur le marché du logement locatif, en avril 2022, l'augmentation annuelle moyenne du prix du mètre carré à la location en Turquie était de 182,7 %, et le prix moyen du mètre carré du logement locatif serait passé à 48,5 TL.

Des réunions de travail sur l’encadrement de l’augmentation du prix des loyers sont actuellement menées conjointement avec le vice-président Fuat Oktay, le ministre de l'Environnement, de l'Urbanisme et du Changement climatique, Murat Kurum, le ministre du Trésor et des Finances, Nureddin Nebati, le ministre du Commerce, Mehmet Muş, et le ministre de la Justice, Bekir Bozdağ ; les détails du nouveau règlement devraient ainsi être précisés dans les prochains jours.

 

lepetitjournal.com istanbul

Lepetitjournal Istanbul

L'unique média gratuit et quotidien sur internet pour les Français et francophones de Turquie et d'ailleurs!
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Istanbul !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Albane Akyuz

Rédactrice en chef de l'édition Istanbul.