Vendredi 30 octobre 2020

L’Istanbulkart, comment ça marche ?

Par Marie Meister | Publié le 24/09/2020 à 03:30 | Mis à jour le 24/09/2020 à 08:52
istanbulkart

À Istanbul, il est bien connu que l'utilisation des transports en commun est la façon la plus pratique et économique pour se déplacer et explorer la ville. L’Istanbulkart vient contribuer à cette efficacité. Aujourd’hui, lepetitjournal Istanbul vous explique comment se la procurer et l’utiliser.

C'est en 2009 que la ville d’Istanbul a créé "Istanbulkart" (anciennement "Akbil"), une carte sans contact utilisable dans les transports en commun (excepté les dolmus et les minibus) afin de faciliter les déplacements des Stambouliotes !

Tout d'abord, la création de la carte est accessible à tout le monde, que vous soyez touriste ou résident. De plus, elle n'est pas nominative, donc vous pouvez l'utiliser à plusieurs. Autre particularité, elle n’a pas de date de péremption, ainsi, vous pouvez la conserver et l'utiliser pour votre prochain voyage à Istanbul ou bien la garder en souvenir…

Les avantages de l'Istanbulkart (en comparaison avec le "jeton") :

  • Réduction sur chaque voyage. Au lieu de payer 7 TL par trajet, vous ne paierez que 3,50 TL.
  • Réduction pour effectuer jusqu'à 5 trajets, même avec des moyens de transport différents ; vous n'aurez pas besoin de payer un jeton à chaque voyage, seulement de recharger votre carte si nécessaire.
  • Tarif réduit pour les correspondances, 2,50 TL (au lieu de 5 TL sans l’Istanbulkart).
  • Réduction spéciale si vous êtes étudiant. (Pour les enfants, les moyens de transport sont gratuits jusqu’à 6 ans*).
  • Moyen de paiement dans les magasins Migros.
  • Utilisation dans certaines toilettes publiques de la ville.

Comment se procurer l'Istanbulkart ? 

Vous pouvez vous la procurer à proximité de toutes les stations de métro, tramways, embarcadères, gares routières etc, dans des machines "Biletmatik" (ou "Istanbulkart") ou dans les kiosques appelés “büfe".

istanbulkart comment ça marche istanbul

 

Pour la faire faire, vous n’avez pas besoin d’être un as de la langue turque car plusieurs langues (français, allemand, anglais, chinois, italien etc…) sont disponibles pour vous aider dans la démarche. Son prix de fabrication est de 10 TL (6TL la carte + un crédit de 4TL).

istanbulkart comment ça marche istanbul

 

Ensuite, vous devrez la charger et pour cela, prévoyez obligatoirement des espèces. Vous pouvez mettre la somme que vous souhaitez, c’est un peu comme un porte-monnaie. Cependant, il est mieux d’y mettre de petites sommes régulières… (autrement, en cas de perte, vous feriez peut-être un.e heureux.se…).

Comment utiliser l'Istanbulkart ?

Similaire à un pass navigo, pour l'utiliser vous devez la passer devant la borne sans contact pour effectuer le paiement. L'écran vous affichera alors le prix du voyage et le solde restant sur votre carte à chaque utilisation de celle-ci.

L'Istanbulkart peut être rechargée via la machine "Biletmatik" ou "Istanbulkart". 

Pour recharger votre carte, placez-la sur l'encadrement en plastique transparent sur le côté droit, où il est inscrit "Istanbulkart". La machine lira la carte et affichera le solde actuel. Puis utilisez l'interface à l'écran et suivez les instructions pour recharger la carte. 

Une fois le rechargement terminé (très rapide) vous êtes prêts à voyager !

Plus d'informations

* Il est prévu de prolonger la gratuité jusqu'à l'âge de 12 ans.

Nous vous recommandons

Marie Meister

Marie Meister

Diplômée en Évènementiel, médiation et ingénierie de la culture mais également photographe, Marie est tombée sous le charme d'Istanbul où elle ne cesse de revenir afin de se nourrir de nouvelles expériences et connaissances.
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

JEAN MICHEL FOUCAULT jeu 24/09/2020 - 13:01

Il est préférable de se procurer une carte par personne, car en utilisant la même carte pour plusieurs personnes, on ne peut plus bénéficier du tarif réduit pour les correspondances, (2,50 TL (au lieu de 5 TL sans l’Istanbulkart)).

Répondre

Que faire à Istanbul ?

INTERVIEW

L'artiste Saype étend sa chaîne humaine à Istanbul

Lepetitjournal.com Istanbul a rencontré l’artiste Saype à l’occasion de la création de trois nouvelles fresques à Istanbul, dans le cadre de son projet mondial "Beyond walls"...

Expat Mag

Un garde du consulat de France à Djeddah attaqué au couteau

A Djeddah, en Arabie Saoudite, un garde du consulat de France a été blessé par un assaillant. Selon la télévision saoudienne, l’agresseur saoudien a été interpellé.