Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 0
  • 0

JUSTICE – Le président turc Erdoğan pardonne à ceux qui l’ont insulté

Écrit par Lepetitjournal Istanbul
Publié le 31 juillet 2016, mis à jour le 1 août 2016

Le président turc Recep Tayyip Erdoğan a annoncé faire un geste de bonne volonté, en affirmant abandonner les poursuites en justice lancées contre des personnes accusées de l'avoir insulté, rapporte le quotidien Aksam. Il s'est dit "inspiré d'un sentiment d'unité", vendredi,  lors d'une cérémonie de commémoration des 238 personnes tuées lors de la tentative de coup d'Etat du 15 juillet. Cette mesure ne sera valable “que pour une seule fois”, a précisé le chef de l'État, sous-entendant qu'il continuerait de poursuivre ceux qui, selon lui, l'insulteraient à l'avenir. La faveur ne concernera pas l'humoriste allemand, Jan Böhmermann, poursuivi dans son pays pour le même motif.

Depuis son élection à la présidence de la République, en 2014, plus de 2.000 personnes – y compris des célébrités, des dessinateurs et des journalistes - ont été accusées d'"insulte et outrage" à Recep Tayyip Erdoğan. Parmi elles, notamment, le leader de l'opposition Kemal Kılıçdaroğlu, chef du Parti républicain du peuple (CHP) ainsi que le co-président du Parti démocratique des peuples (HDP), Selahattin Demirtaş.

Conformément à l'article 299 du Code pénal turc, insulter le président est une infraction pénale passible d'une peine d'emprisonnement comprise entre un et quatre ans.

Istanbul (http://lepetitjournal.com/istanbul) lundi 1er août 2016

Rejoignez-nous sur Facebook et sur Twitter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !

 

 

lepetitjournal.com istanbul
Publié le 31 juillet 2016, mis à jour le 1 août 2016

Flash infos

    Pensez aussi à découvrir nos autres éditions

    © lepetitjournal.com 2024