Nopad, une collaboration franco-turque pour une protection hygiénique écoresponsable

Par Eva Karaduman | Publié le 21/11/2021 à 18:00 | Mis à jour le 21/11/2021 à 19:41
Nopad turc protection hygiénique

En proposant une protection hygiénique durable et économique, la marque franco-turque Nopad espère conquérir le cœur des femmes. Rencontre avec Julia Plehiers, expatriée française à Istanbul et co-fondatrice de la marque.

L’écologie étant au cœur des préoccupations de notre époque, la consommation responsable s’affirme chaque jour davantage. Cette conscience écologique naissante pousse parfois à modifier certaines habitudes et à consommer autrement. Depuis ces cinq dernières années, on voit fleurir en France, aux Etats-Unis ou encore au Royaume-Uni des marques proposant des protections hygiéniques réutilisables (cup, culotte menstruelle…). Encore inconnues il y a une dizaine d’années, elles sont les alternatives de demain aux protections hygiéniques dites “traditionnelles”.

C’est en voyant des marques françaises de protections hygiéniques réutilisables se développer que Julia, expatriée française à Istanbul, a décidé de s’associer à deux amies pour fonder Nopad, une marque proposant des culottes menstruelles.

 

Nopad marque franco-turque fondatrices
Les co fondatrices de Nopad, de g. à d. : İlayda Aydoğar, Julia Plehiers et Sinem Aydoğar

 

D’une collaboration franco-turque est née la première marque de culottes menstruelles en Turquie. Après plus d’une année passée en recherche et développement, les fondatrices de la marque Nopad proposent, depuis juin 2021, des produits pensés pour être à la fois pratiques et confortables. 

Et bien sûr, la conception, la production, les tissus, tout est “made in Turkey” !

 

Nopad marque franco-turque

 

L’objectif : offrir une protection hygiénique confortable et respectueuse de l’environnement

Durant l’année passée en R&D, les fondatrices de Nopad ont cherché à comprendre quelles étaient les préoccupations des femmes. A la suite des différentes polémiques sur la présence de substances chimiques dans les protections hygiéniques, il était, selon elles, indispensable de créer un produit sans danger, avec une composition transparente pour que les femmes aient confiance et envie de l’utiliser. Les matériaux utilisés ont été choisis dans le but d’offrir le plus grand confort possible, sans nuire à la santé. C’est donc une alternative plus saine, mais aussi plus économique. S'il est clair que l’achat représente un investissement conséquent au départ  - le prix d’une Nopad étant plus élevé qu'un paquet de serviettes hygiéniques - le coût peut néanmoins être rentabilisé étant donné que la culotte est réutilisable après chaque passage en machine. 

Le Monde et la BBC ont tous deux créé une calculatrice en ligne pour estimer le coût qu’engendrent les menstruations dans la vie d’une femme. Bien que les taxes et le prix varient d’un pays à l’autre, cela reste un bon indicatif pour se rendre compte du coût conséquent des protections.

Un produit réutilisable permet donc des économies considérables, mais aussi une réduction non négligeable des déchets plastiques. La culotte menstruelle est l’une des meilleures alternatives écologiques sur le marché. Elle est bien plus respectueuse de l’environnement qu’une protection hygiénique classique.

Le désir de s’internationaliser 

La marque franco-turque a aujourd’hui un double projet : celui de continuer à développer son activité dans son pays d’origine tout en commençant à s'internationaliser.

En Turquie, la marque est disponible depuis quelques mois sur Trendyol, un des sites de dropshipping les plus connus dans le pays. Dernièrement, les fondatrices ont aussi répondu présentes les 24 et 25 septembre 2021 au festival de l’environnement sur l’île de Bozcaada organisé par “Dünya için Buradayiz”, où différentes marques éco-responsables et associations ont proposé ateliers, collecte des déchets sur les plages et sensibilisation écologique. 
Nopad cherche maintenant à construire sa présence à l’étranger et ainsi toucher un plus grand nombre de clientes. Depuis peu, les produits sont disponibles en France, en Allemagne et aux Pays Bas. Julia a, elle, choisi l’Islande comme prochaine destination d’expatriation avec en tête ce même projet : faire connaître la marque à travers le monde. 

Pour visiter le site internet de Nopad, cliquer ICI

Eva Karaduman

Eva Karaduman

Jeune diplômée en Langues Étrangères appliquées vivant à Istanbul depuis septembre 2021.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Istanbul !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Albane Akyuz

Rédactrice en chef de l'édition Istanbul.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale