Mardi 18 juin 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

EXPAT DE LA SEMAINE - De journaliste à consultante en allaitement

Par Jonathan Grimmer | Publié le 05/06/2019 à 03:38 | Mis à jour le 06/06/2019 à 21:22
Melody De Visscher consultante allaitement

Après la naissance de son fils, Melody De Visscher Büyükkaraca a développé une véritable fascination pour la lactation, au point d’abandonner sa carrière de journaliste et de devenir consultante en allaitement. Ayant toujours le désir d’informer, elle vient de publier un guide illustré sur le sujet.

A la naissance, mû par ce que les pédiatres appellent le réflexe de fouissement, le nourrisson se dirige d’instinct vers le sein maternel qu'il se met à téter naturellement sous le regard émerveillé de ses parents. Ça, c’est pour la théorie. Dans la pratique, les choses sont plus compliquées. Des exemples, Melody De Visscher Büyükkaraca en a à l’envi. « Je me souviens d’une Anglaise, Trudy, qui a allaité six mois son premier enfant en finissant en sang à chaque tétée. Cela illustre bien le dévouement dont est capable une mère pour son bébé. » Des femmes dans la même situation que Trudy, cette Belge de 36 ans en a aidé des centaines depuis qu'elle a créé son activité de consultante en lactation en 2013.

Arrivée à Istanbul en 2009, « seule avec une valise », sur la foi d’un coup de coeur qu’elle avait eu pour la ville lors d’un voyage effectué huit ans plus tôt, Melody a d’abord exercé pendant dix années comme journaliste santé et bien-être avant d’entamer sa reconversion. Dans l’appartement qu’elle occupe au 20ème et dernier étage d’un immeuble de Kadıköy, la pétillante trentenaire à l’inamovible sourire retrace le fil de ce curieux changement de carrière. « Quand je suis devenue maman, j’ai été fascinée par l’allaitement. Se dire qu’on servait de garde-manger pour un être vivant : je trouvais ça incroyable. Je me suis beaucoup documentée sur le sujet et c’est devenu une véritable passion. C’en est arrivé à un point tel que mon mari me demandait de parler d’autre chose. C’est à ce moment là que j’ai décidé d’en faire mon métier. »

77% s'arrêtent avant 6 mois

De ses années calepin, elle a gardé le goût de l’enquête ce qui, assure-t-elle, l’aide beaucoup dans son nouveau travail. « Chaque cas est différent. Pour identifier le problème, je pose beaucoup de questions, j’observe. L’allaitement semble naturel, mais ça ne l’est pas. »

Douleurs au sein, production de lait insuffisante ou bébé qui s’endort : les difficultés rencontrées sont multiples. De guerre lasse, nombreuses sont celles qui renoncent à donner le sein dans les mois, voire les semaines qui suivent la naissance de leur enfant. Selon une enquête réalisée par Lansinoh, une entreprise spécialisée dans le domaine, 28% des femmes turques s’arrêtent avant les six mois recommandés par l’Organisation mondiale de la santé. En France, où le biberon est la norme alors même que les vertus du lait maternel font consensus, ce taux grimpe à 77%.

Pourtant, Melody l’affirme : un entretien de trois heures lui suffit pour remédier aux désagréments des femmes qui font appel à ses services. « Je leur montre comment positionner leur bébé. Je donne des conseils sur la durée et la fréquence de la tétée. Après ça, normalement, elles peuvent allaiter sans peine. »

Gamme de tee-shirts

Vient ensuite la délicate question de l’arrêt de la tétée. L’idée répandue est qu’il faut dissuader l’enfant de réclamer le sein de sa mère. Sparadrap, sauce tomate ou même vinaigre : tous les coups sont permis. « C’est tout le contraire de ce qu’il faut faire. Le lien ne doit surtout pas être rompu de façon abrupte car cela peut-être source de traumatisme », prévient la consultante.

La question lui tient tellement à coeur qu’elle a écrit un guide illustré sur la question, Güle güle meme. Inspiré de sa propre expérience avec son fils Jazz, aujourd’hui âgé de 6 ans, qu’elle a allaité pendant 28 mois, l’ouvrage relate les différentes étapes suivies par une maman pour une fin d’allaitement réussie.

Prêt depuis le mois de décembre, l’ouvrage vient d’être publié aux éditions A7 Kitap. Du genre hyperactive et n’en pouvant plus d’attendre, Melody a entre-temps dessiné une gamme de t-shirts, Happy mom & baby, dont elle assure la vente sur Internet. Selon les modèles, les seins qui y figurent apparaissent au naturel, en forme de fleur ou endormis. A revêtir selon les circonstances.

 

https://www.happymomandbaby.com/

Melody De Visscher Büyükkaraca signera son livre le 13 juin à 15h au MaltepePark AVM, et le 16 juin au D&R Caddebostan (heure à définir).

n

Jonathan Grimmer

Journaliste de formation, passionné de littérature et d'échecs, j'ai pris la responsabilité de l’édition d’Istanbul de lepetitjournal.com en avril 2019 après avoir travaillé deux ans en France pour divers titres de la presse écrite.
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

SPORT

« Le basketball turc est à son apogée »

La finale du championnat de Turquie de basketball oppose en ce moment le Fenerbahce Beko et l'Anadolu Efes. L’occasion de se pencher le basket turc avec Eren Koca, commentateur sportif sur la chaîne T

Expat Mag

Bangkok Appercu
TOURISME

La grotte de Tham Luang devenue un haut lieu de pèlerinage touristique

Sumalee dépose des fleurs blanches et s'incline devant la statue de Saman Kunan. Ce plongeur est décédé lors du spectaculaire sauvetage des jeunes joueurs de foot thaïlandais et de leur entraîneur, pi