Jeudi 18 octobre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

11 NOVEMBRE - Commémoration de l'Armistice à Istanbul

Par Lepetitjournal Istanbul | Publié le 12/11/2017 à 19:01 | Mis à jour le 12/11/2017 à 19:01
Photo : ©Nathalie Ritzmann
istanbul, armistice, commémorations, palais, france, turquie

En ce très doux samedi 11 novembre 2017 a eu lieu à Istanbul la cérémonie commémorative de l'Armistice, qui a débuté dans le carré français du cimetière musulman de Topkapı.

Différents représentants des corps militaire, diplomatique et enseignant ainsi qu'onze élèves de 1ères L et S du lycée Pierre Loti, tous membres de la section européenne, accompagnés par leur proviseur Dominique Cornil, étaient présents.

armistice istanbul

L'imam Osman Gökrem, entouré par le Père Eleuthère de la paroisse catholique de Saint-Louis des Français et le Père Gwénolé, ancien curé de l'église précitée, a d'abord prononcé Al Fatiha, la première sourate du Coran.

Des gerbes ont ensuite été déposées successivement par Bertrand Buchwalter, Consul Général de France à Istanbul, le Général Tomescu, commandant-adjoint du NRDC-T (Nato) et Jennifer L. Dewis, Consule Générale des Etats-Unis à Istanbul.

armistice istanbul

La sonnerie aux morts, suivie par une minute de silence, a clôturé cette première partie.

La délégation s'est ensuite rendue au cimetière catholique latin de Feriköy rejointe par de nombreux diplomates et représentants de la communauté française d'Istanbul ainsi que par cinq élèves du lycée Notre-Dame de Sion et leur directeur Yann de Lansalut.

armistice istanbul

“Rôle de passeur”

Bertrand Buchwalter a pris la parole pour évoquer le 99ème anniversaire de l'Armistice du 11 novembre 1918, qui a mis fin à la Première Guerre Mondiale. Après un rappel des faits historiques, le Consul Général de France à Istanbul a rappelé que 179 soldats musulmans des troupes françaises d'occupation d'Istanbul et Zonguldak, morts entre 1918 et 1923, reposaient dans le cimetière musulman de Topkapı où a lieu le début de cette cérémonie du souvenir. Il a souligné que “notre présence ici ce matin est un hommage à tous ces soldats qui ont sacrifié leur vie. Dans ce cimetière de Feriköy, certains soldats sont morts en Crimée aux côtés des soldats ottomans et britanniques, certains, pendant la Première Guerre Mondiale et d'autres, pendant l'occupation d'Istanbul qui l'a suivie.”

“Avec la disparition des derniers témoins de la guerre de 14, c'est désormais à nous qu'il revient d'être les dépositaires de leur héritage. Dans ce cadre, le cycle de commémoration du centenaire de la Grande Guerre, organisé en France depuis 2014 et jusqu'à l'année prochaine, nous invite à un temps de réflexion historique et civique et à nous souvenir des heures sombres pour mieux prendre conscience du prix de la fraternité et du coût de la haine. Il nous invite également à nous impliquer individuellement et collectivement pour prendre le relais des témoins disparus et endosser le rôle de passeur pour transmettre à la jeunesse et aux générations futures l'histoire et la mémoire de la guerre” a ensuite déclaré le Consul Général de France.

armistice istanbul

Lectures au Palais de France

Le père Eleuthère a ensuite entonné un cantique avant de dire une prière et de procéder à une bénédiction. Puis, tour à tour, Bertrand Buchwalter, le Général Tomescu, Judith Slater, Consule Générale d'Angleterre à Istanbul, Jennifer L. Dewis, Girgios Gaitanis, Consul-Adjoint de Grèce à Istanbul, le Dr. Georg Birgelen, Consul Général d'Allemagne à Istanbul et Ulric Shannon, Consul Général du Canada à Istanbul, ont déposé une gerbe et se sont recueillis devant le monument aux morts.

Etaient également présents au rang des diplomates Dylan Walsh, Consul d'Australie à Çanakkale, Radu Ionut Diaconiuc, Consul Adjoint de Roumanie à Istanbul, Felix Bigl, Consul Adjoint d'Autriche à Istanbul, ainsi qu'Aurélien Maillet, Consul Général Adjoint de France à Istanbul.

Après la sonnerie aux morts et la minute de silence respectée par l'assemblée ont retenti les hymnes nationaux turc et français.

armistice istanbul

Le dernier rendez-vous de cette cérémonie s'est tenu au Palais de France où les élèves du lycée Pierre Loti avec à leur tête Jordi Akçay ont lu en français, en turc, en anglais et en allemand des textes très émouvants témoignant des moments forts de 1917, “l'année terrible” de la Grande Guerre.

Un passage du discours du Colonel Stanton prononcé lors de la Fête Nationale des Etats-Unis à Paris le 4 juillet 1917 a précédé un extrait des Mémoires du Lieutenant Jim qui dirigea l'orchestre de la 369ème Division d'Infanterie. Puis, la journée du 16 avril 1917 racontée à sa famille en 1974 par Eugène Baudoin, sapeur du 3ème génie a été suivie par le témoignage du peintre russe Alexandre Zinoview sur l'heure H du jour J.

armistice istanbulEnfin, un échange de lettres entre un soldat allemand et sa femme illustrant les souffrances partagées de part et d'autre ainsi qu'un extrait du rapport envoyé par Mustafa Kemal Atatürk à Enver Pasha le 20 septembre 1917 ont été les morceaux choisis par les jeunes pour rendre hommage aux femmes et aux hommes de 1917.

C'est sur la terrasse du Palais de France que se sont ensuite retrouvés les convives pour échanger leurs points de vue sur cette importante cérémonie entre eux ainsi qu'avec certains invités les ayant rejoints, dont notamment Hayrı İnönü, maire de Şişli.

armistice istanbul

Nathalie Ritzmann (www.lepetitjournal.com/istanbullundi 13 novembre 2017

Rejoignez-nous sur Facebook et sur Twitter

lepetitjournal.com istanbul

Lepetitjournal Istanbul

L'unique média gratuit et quotidien sur internet pour les Français et francophones de Turquie et d'ailleurs!
0 Commentaire (s)Réagir