Jeudi 18 juillet 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Une université turque réalise cinq greffes du foie simultanément

Par Gabriel Le Moal | Publié le 14/06/2019 à 00:00 | Mis à jour le 14/06/2019 à 00:00
greffe foie turquie record Inönü

Le centre médical de l’université d’Inönü, dans l’est de la Turquie, a vécu un jour historique ce mercredi 12 juin, en réalisant cinq greffes du foie simultanées. Cet exploit confirme le savoir-faire des hôpitaux turcs en la matière et devrait entrer dans le Guinness WorldRecord.

Hakan Doğan a 43 ans. Il est venu spécialement d’Istanbul pour l’opération. En ce matin du 12 juin, son enthousiasme et sa confiance sont plus forts que la peur. Il sait qu’il se confie aux mains expertes d’une équipe médicale reconnue, et qu’il rentrera peut-être dans le livre des records.

Il a reçu son nouveau foie de sa belle-sœur. Les autres patients l’ont aussi reçu d’un membre de leur famille ou d’un ami proche. Serap Kaya, par exemple, a donné un lobe de son foie à son fils de trois ans.

Les opérations se sont déroulées de 8h à 20h, dans dix salles d’opération. Le professeur Sezai Yılmaz, responsable du centre, a précisé que pour assurer la réussite du projet, près de 100 personnes, dont 36 chirurgiens, étaient mobilisées.

2500 greffes par an

La réussite de ces opérations permettra peut-être à l’université de rentrer dans le Guiness WorldRecord, pour le plus grand nombre de chirurgies réalisées en même temps. Pour cela, l’institut Guiness devra examiner puis valider les nombreux témoignages des opérations : enregistrements vidéo, documents médicaux et confirmations des 10 témoins venus du monde entier.

Le centre médical de l’université effectue en moyenne 250 greffes par an et « a effectué environ 2 500 transplantations de foie depuis 2002 » se targue le directeur du centre auprès du quotidien Hürriyet.

100 000 euros

« Au cours des années 2000, des centaines de patients prenaient l’avion pour une transplantation d'organe. Mais en 2019, ils ont commencé à préférer la Turquie » confie Ahmet Tekin, un officiel du ministère de la Santé ayant suivi les opérations. Cette popularité croissante a été confirmée le 6 juin par l’annonce dans le journal Hürriyet de la tenue du Congrès International de la Transplantation de Foie en Turquie en 2020.

La greffe du foie est la deuxième greffe la plus pratiquée, après celle du rein. C’est en revanche la plus compliquée à réaliser et, selon Paris Match, la plus onéreuse. Elle coûte entre 550 000 et 685 000 euros en moyenne, contre environ 100 000 euros en Turquie. Ce qui en fait, avec la France, l’un des pays où la greffe du foie est la moins chère au monde. 

0 Commentaire (s)Réagir