Lundi 20 mai 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Les vacances scolaires d'été passent de 13 à 11 semaines

Par Gabriel Le Moal | Publié le 16/05/2019 à 01:01 | Mis à jour le 16/05/2019 à 01:01
vacances scolaires turquie ecole

En contrepartie du raccourcissement des vacances d'été, les écoliers bénéficieront d'une semaine de repos supplémentaire en avril et en novembre, a indiqué le ministre de l'Education nationale.

Le ministre de l’Education nationale, Ziya Selçuk a annoncé hier que les vacances d’été seraient raccourcies à 11 semaines, contre 13 actuellement, afin d’augmenter l’efficacité du système éducatif. « Sur les 13 semaines des vacances estivales, deux sont désormais planifiées en avril et en novembre, une semaine sur chaque mois », a expliqué le ministre lors d’une réunion de consultation sur le nouveau calendrier scolaire.  « Les recherches scientifiques montrent que les pauses dans l’apprentissage facilitent celui-ci » a-t-il ajouté.

Selon Ziya Selçuk, la longue période de vacances estivales présente le risque pour les écoliers d’oublier ce qu’ils ont appris durant l’année. Or, la Turquie fait partie des pays où les congés d’été sont les plus étendus.

Le ministre a par ailleurs confié que le comité travaillait sur « l’efficacité et l’équilibre » : « Il n’est pas possible d’imposer une réduction plus importante des vacances d’été en une seule fois ». À ce stade, la diminution est de 10%.

Ces deux nouvelles semaines de pause au cours de l’année sont présentées comme une occasion de résoudre d’éventuelles difficultés scolaires avant de pouvoir approfondir ou ajouter un sujet.

Enfin, il est prévu que lors de chaque période de repos, un thème en lien avec la science, l’art ou le sport serait abordé. « Les congés sont aussi la chance pour l’élève de pouvoir s’investir dans une activité à impact social positif. […] Les enfants auront l’opportunité de se reposer et de participer à des activités lors de ces pauses de mi-parcours », a-t-il été détaillé.

En France, les recommandations des chronobiologistes de l’ORTEJ (Observatoire des Rythmes et des Temps de vie de l’Enfant et du Jeune) vont dans le même sens. Ils préconisent des congés d’été courts, et, durant l’année, une période de deux semaines de vacances tous les deux mois

0 Commentaire (s)Réagir