Lundi 29 novembre 2021
TEST: 2262

LA QUESTION A 100TL – Pourquoi deux Soviétiques figurent-ils sur la statue de la place Taksim ?

Par Lepetitjournal Istanbul | Publié le 07/01/2016 à 23:04 | Mis à jour le 07/01/2016 à 19:59
infographie

Il y a des questions que tout le monde se pose sans vraiment chercher la réponse. Avec sa rubrique “La question à 100TL”, lepetitjournal.com d’Istanbul vous apporte les réponses à des questions de culture générale en lien avec la Turquie. En 1928, Mustafa Kemal Atatürk a voulu rendre hommage aux grands noms de la guerre d’Indépendance en faisant sculpter une imposante statue de 11 mètres de haut, qui trône aujourd’hui au milieu de la célèbre place Taksim. Toutefois, parmi seize personnages emblématiques du peuple turc se glissent… un Russe et un Ukrainien.

Mustafa Kemal Atatürk (1), commanditaire de l’œuvre sculptée par l’italien Pietro Canonica, occupe une place centrale, entouré par ses bras droits Ismet Inönü (2) et Fevzi Çakmak (3). Le monument présente d’un côté Atatürk et ses compagnons d’armes pendant la guerre d’Indépendance, et de l’autre le Président Atatürk, entouré de personnages habillés à l’occidentale. C’est justement sur ce côté symbolisant le nouvel Etat et la sérénité retrouvée que l’on remarque deux figures presque inconnues de tous : deux soldats de l’Union soviétique. Aucune plaque, aucune indication ne permettent d’identifier formellement les personnages autres que les trois centraux. Alors qui sont ces deux soldats et par quelle légitimité peuvent-ils ainsi trôner place Taksim ?

Deux inconnus passés imposteurs ?

Ces deux personnages, l’un Russe, l’autre Ukrainien, ont pour trait commun d’avoir tous deux activement participé à la fondation de la République de Turquie en 1923.

Le général Mikhail Frounze (4), qui se tient derrière Ismet Inönü, était un dirigeant bolchévique notable de la Révolution d’Octobre en 1917, ainsi qu’un commandant de l’Armée rouge. Nommé par Trotski lui-même, Frounze a notamment été responsable de toutes les opérations militaires du front oriental en 1918, avant de devenir chef de l’Armée rouge. En 1921, il est nommé comme diplomate à Ankara par Lénine et il devient rapidement un proche de Mustafa Kemal avant de rentrer en Russie un an plus tard pour devenir ministre de la Défense de l’Union soviétique.

Le maréchal Kliment Vorochilov (5), le deuxième soldat soviétique honoré place Taksim, est d’origine ukrainienne. Egalement très présent pendant la Révolution russe, ce fils d’ouvrier analphabète avant d’intégrer le parti communiste grimpe rapidement les échelons militaires et, pendant la guerre d’Indépendance turque, est envoyé à Ankara en tant que stratège militaire pour conseiller Mustafa Kemal.

Un hommage de bronze

Atatürk a ainsi tenu à faire figurer sur ce monument le général Mikhaïl Frounze et le maréchal Kliment Vorochilov afin de remercier Lénine pour son aide militaire indispensable pendant la guerre d’Indépendance. Ces soldats-diplomates ont été particulièrement chers au leader turc, non seulement pour leurs conseils de stratégie militaire ou leur aide financière, mais aussi précisément parce qu’ils représentaient les seuls alliés de la Révolution turque.

Ainsi, depuis 1928, ces deux soldats soviétiques épris de Turquie ont l’honneur de veiller sur Taksim, aux côtés des grands noms de la fondation de la République. Leur présence témoigne aussi de l’ancienneté des relations entre la Turquie et la Russie, qui traversent pourtant une grave crise depuis la destruction d’un avion russe par Ankara à la frontière turco-syrienne en novembre 2015.

Aline Joubert (www.lepetitjournal.com/istanbul) vendredi 8 janvier 2016

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !

Suivez nous sur Facebook et sur Twitter

lepetitjournal.com istanbul

Lepetitjournal Istanbul

L'unique média gratuit et quotidien sur internet pour les Français et francophones de Turquie et d'ailleurs!
0 Commentaire (s) Réagir
Sur le même sujet