Jeudi 18 juillet 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

UN WEEK-END À ANKARA – Que faire, que voir ? Nos suggestions!

Par Lepetitjournal Istanbul | Publié le 28/08/2018 à 22:02 | Mis à jour le 28/09/2018 à 15:02
Ankara escapade week-end

Située au centre de la Turquie, dans les plaines désertiques de l'Anatolie centrale, Ankara, est la "récente" capitale de la Turquie (choisie par Mustafa Kemal le 29 octobre 1923 pour marquer la rupture avec l'Empire Ottoman). Loin d'être l'égale d'Istanbul en termes d'importance culturelle, de densité de population, d'animation, Ankara fait "provinciale". Malgré cette impression, la ville n'est pas non plus dépourvue de tout intérêt. A trois heures et demie d'Istanbul avec le train à grande vitesse, l'occasion est parfaite pour aller la visiter. Voici notre sélection.

Visite historique et culturelle : Votre promenade peut débuter par Ulus, le coeur historique, avec ses maisons typiquement ottomanes, surplombé par la vieille citadelle byzantine qui offre une vue unique sur Ankara. C'est le quartier idéal pour se balader et pour ramener un souvenir. En effet, la citadelle est entourée d'un rassemblement de petites boutiques vendant des articles aussi divers que des antiquités, des bibelots de brocante, des kilims, des épices, des outils agricoles, ou de la laine au kilo. Au pied des murs se trouve le Musée des civilisations anatoliennes qui propose une collection unique d'objets hittites, romains et ottomans retraçant le glorieux passé de l'Anatolie. Une halte déjeuner s'impose au Kirit, petit restaurant à la déco vintage où sont exposés des artistes locaux et dont le menu contient des spécialités turques renouvelées, ou dans la cour du Pirinç Han, dédale de brocantes sur trois étages, où l'on sert d'excellents gözleme.

Les amateurs de vieilles pierres peuvent aussi visiter des vestiges romains tels que le temple d'Auguste, des termes et d'antiques mosquées telles Hac? Bayram avec ses intérieurs en faïence de Kütahya et Aslanhane, la plus vieille mosquée d'Ankara datant du début du 13ème siècle.

Quicaillerie à Ulus (photo TM)

Pour les autres, on descend de la colline, on passe devant les bâtiments créés pour la jeune République à l'architecture caractéristique des années 1920: le Musée de la guerre d'indépendance, formidable construction de la première décennie du siècle où se tint la première assemblée nationale, le Musée ethnographique qui présente des collections d'art turc de la période seldjoukide à nos jours et qui fut construit par Arif Hikmet, le premier architecte de la République.

Visite récréative : On se dirige vers le Cermodern, centre d'art contemporain, aménagé dans un ensemble de hangars ferroviaires réhabilités qui met un point d'honneur à rendre accessible au plus grand nombre ses expositions. Vous pouvez y prendre un verre ou vous restaurer,  y prolonger votre soirée si a lieu un concert ou une projection en plein air. Autre option pour la soirée, tout à côté, l'Opéra propose une programmation variée et de qualité pour un prix raisonnable.

Si vous souhaitez une soirée plus animée, rendez-vous à Kızılay! Centre géographique de la ville, fragmenté par de nombreuses rues piétonnes où des bars et cafés ont aménagé leur terrasse. Il y a une multitude de commerces et de cinémas autour de Kocatepe, mosquée monumentale qui sert de repère. A deux pas, le Jolly Joker, salle de concert incontournable.

Plus au sud, plus huppé, dans le quartier de Kavaklıdere, les adeptes de shopping peuvent trouver leur bonheur sur l'avenue Hilmi Tunalı et l'avenue Arjantin, et poursuivre leur journée par un pot au Café Bien (ambiance électrojazz) ou au Siyah Beyaz (bar et galerie très active).

Pour une nuit en musique : un repas au Kom?u (un menu fixe au rakı et musique turque où les groupes d'amis se retrouvent pour danser entre les tables) suivi d'un concert live au Manhattan (accessible à pied !).

Ne repartez pas sans avoir vu Anıtkabir (photo TM), construit au sommet de la colline Maltepe au milieu d'un parc qui s'étend sur 700.000 mètres carrés. Le mausolée d'Atatürk, intéressant par son architecture imposante, offre une perception édifiante du personnage.

Théo Morais (www.lepetitjournal.com/istanbul) vendredi 29 août 2014

lepetitjournal.com istanbul

Lepetitjournal Istanbul

L'unique média gratuit et quotidien sur internet pour les Français et francophones de Turquie et d'ailleurs!
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet